Cathédrale Notre-Dame de Guadalupe de Dallas

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cathédrale Notre-Dame de Guadalupe de Dallas
Image illustrative de l'article Cathédrale Notre-Dame de Guadalupe de Dallas
Présentation
Nom local Cathedral Shrine of Our Lady of Guadalupe
Culte Catholique
Type Cathédrale
Début de la construction 1898
Fin des travaux 1902 (clocher 2005)
Style dominant Néo-gothique
Géographie
Pays Drapeau des États-Unis États-Unis
Région Drapeau du Texas Texas
Commune Dallas
Coordonnées 32° 47′ 19″ N 96° 47′ 52″ O / 32.788617, -96.797908 ()32° 47′ 19″ Nord 96° 47′ 52″ Ouest / 32.788617, -96.797908 ()  

Géolocalisation sur la carte : États-Unis

(Voir situation sur carte : États-Unis)
Cathédrale Notre-Dame de Guadalupe de Dallas

La cathédrale Notre-Dame de Guadalupe (en anglais : Cathedral Shrine of Our Lady of Guadalupe) est l'un des principaux sanctuaires catholiques de la ville de Dallas, dans l'état américain du Texas.

Siège du diocèse catholique de Dallas, sa construction a duré un peu plus de quatre ans, de 1898 à 1902. Archétype du style néo-gothique victorien, cette église est située au cœur du Arts District, offrant un contraste saisissant avec les gratte-ciels voisins.

Historique[modifier | modifier le code]

C'est en 1869 qu'est fondée la première paroisse catholique de la ville, alors placée sous la juridiction du diocèse de Galveston. Il faut attendre encore trois ans pour que la communauté se dote d'une modeste église en pierre, consacrée sous le nom d'église du Sacré-Cœur.

En 1890, le pape Léon XIII créé le diocèse de Dallas, entraînant de fait la transformation de l'église en cathédrale. Thomas Brennan en devient le premier évêque. Durant son bref épiscopat (1890-1892) il organise la communauté des fidèles[1]. C'est néanmoins son successeur Edward Joseph Dunne (1893-1910) qui ordonne et supervise la construction d'un nouveau sanctuaire[2]. Il confie le soin de dessiner les plans de la future cathédrale à l'architecte texan Nicholas J. Clayton, qui imagine un édifice néo-gothique, un parti architectural en vogue durant une grande partie du XIXe siècle.

La première pierre est posée le . Un peu plus de quatre ans plus tard, le gros-œuvre est achevé et la cathédrale, placée sous l'invocation du Sacré-Cœur, est consacrée au cours d'une cérémonie solennelle le [2].

Le développement de l'agglomération (formant une conurbation connue sous le nom de Dallas-Fort Worth Metroplex) au cours de la seconde moitié du XXe siècle et l'arrivée massive d'immigrants en provenance du Mexique voisin (généralement catholiques) permet la croissance rapide de la communauté des fidèles et l'établissement de nouvelles paroisses.

Dans les années 1960, la paroisse du Sacré-Cœur entame un rapprochement avec celle, voisine, de Notre-Dame de Guadalupe (établie en 1914 et à majorité hispanique). Sous l'épiscopat de Thomas Tschoepe, les deux paroisses finissent par fusionner sous le vocable de Notre-Dame de Guadalupe. En 1975, l'ancienne église paroissiale du même nom, située sur Harwood street, ferme ses portes, les fidèles se rendant désormais aux offices célébrés en la cathédrale. Celle-ci prend officiellement le nom de Notre-Dame de Guadalupe le [3].

Elle est l'une des deux seules cathédrales des États-Unis à être placées sous l'invocation de la sainte patronne des Amériques[2] avec la cathédrale de Dodge City (Kansas).

Architecture[modifier | modifier le code]

Le Christ sur le Mont des Oliviers, vitrail de la cathédrale Notre-Dame de Guadalupe.

La cathédrale Notre-Dame de Guadalupe est un édifice caractéristique de l'architecture néo-gothique. Le clocher, couronné d'une flèche octogonale, accueille un carillon de 49 cloches. Bien que prévu sur les plans d'origine, il ne fut réalisé que récemment (les travaux s'achevant en 2005), le manque de fonds ayant empêché sa construction avant cette date. Le carillon émit son premier son le [4].

La cathédrale (dont on ignora le nom de l'architecte jusqu'en 1989 et la découverte de documents permettant d'en attribuer la paternité à Nicholas J. Clayton) est l'unique œuvre de cet architecte à avoir survécu à Dallas[5].

Bâtie en brique et pierre de taille, la cathédrale reprend le plan traditionnel des églises médiévales (plan en forme de croix latine). La nef est divisée en trois vaisseaux ; elle se prolonge par un large transept et par une abside à cinq pans, sans déambulatoire. L'ensemble est couvert d'une voûte à caissons en arc brisé assez atypique.

La cathédrale conserve de grandes orgues (construites à New York en 1871 et offertes à la paroisse en 1902[6]) et plusieurs vitraux représentant des scènes de l'ancien et du nouveau testament.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :