Catgut

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le catgut est un terme anglophone qui désigne des cordes rigides fabriquées à partir d'intestins de mouton, parfois de cheval, de mulet ou d'âne. Il n'y a pas de lien direct avec le chat (cat en anglais) — l'étymologie du mot serait à rapprocher de kitgut (cordes de violon), kit signifiant « violon » mais ayant provoqué une confusion avec cat, dont kit est une prononciation déformée.

Le catgut a d'abord été utilisé pour les cordes de harpe et de violon, puis pour toute sorte d'instruments à cordes, jusqu'à la guitare classique. Sa robustesse a été mise à contribution pour les arcs, pour le levage d'objets lourds tels les horloges, ou encore dans l'industrie du bois. Les premières raquettes de tennis avaient des cordes de catgut.

La fabrication en est longtemps restée artisanale. Les intestins sont évidés, dégraissés et plongés dans l'eau pendant quelque temps, après quoi leur membrane extérieure peut être rabotée avec une lame émoussée. Les intestins sont ensuite trempés dans un bain alcalin de soude, poncés et égalisés et étirés. On les aseptise grâce aux vapeurs d'un bain de sulfure bouillonnant, et si besoin, on procède à leur teinture. Classés par taille, ils peuvent être assemblés pour former des cordes robustes de diverses grosseurs. Les cordes les plus réputées pour les instruments de musique proviennent d'Italie (prononcez « cordes romanes »). Il a été observé que les animaux maigres et malades donnent les meilleurs intestins.

Le catgut en médecine[modifier | modifier le code]

Le catgut (boyau de chat en anglais) est un fil de suture résorbable : il se désagrège avec le temps et ne nécessite donc pas d'être enlevé.

Le catgut d'origine animale - interdit en France par l'arrêté du ) - est encore utilisé aujourd'hui, et ce bien qu'il existe du catgut artificiel.

Références[modifier | modifier le code]

(en) « Catgut », dans Encyclopædia Britannica, 1911 [détail de l’édition] [lire en ligne]