Caterina Magni

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Magni (homonymie).

Caterina Magni, née en 1966 en Italie, est archéologue et anthropologue.

Spécialiste de la civilisation olmèque, Caterina Magni est maître de conférences habilitée à diriger des recherches (HDR) à l'université de Paris IV-Sorbonne, où elle enseigne l’archéologie préhispanique.

Parcours[modifier | modifier le code]

Caterina Magni fait des études d'histoire de l'art et d'archéologie à Paris et se spécialise en anthropologie américaniste. Passionnée par le passé et le présent du continent américain, elle y séjourne à plusieurs reprises, en orientant ses recherches vers l'art et les croyances religieuses du Mexique.

Elle a suivi une formation universitaire en archéologie et histoire de l’art à l'université de Paris-Sorbonne. En 1994, elle a soutenu une thèse en anthropologie sociale et ethnologie sur l’iconographie olmèque du Mexique, à l’École des hautes études en sciences sociales, sous la direction de Michel Perrin.

De 1996 à 2000, elle a occupé un poste de maître de conférences à l’université de Toulouse-Le Mirail, où elle a dispensé un enseignement en archéologie pré-colombienne, en ethnologie et en histoire de l’art des Temps modernes.

Depuis 2001, elle enseigne à l’université de Paris IV-Sorbonne l’archéologie de la Mésoamérique.

Littérature scientifique[modifier | modifier le code]

Elle est l'auteur de nombreux articles sur l'iconographie olmèque et de deux ouvrages scientifiques importants sur la civilisation olmèque : Archéologie du Mexique. Les Olmèques (1999) et Les Olmèques. Des origines au mythe (2003).

Un quart de siècle après le livre de Jacques Soustelle sur les Olmèques, Caterina Magni restitue toute leur force historique, toute leur signification et toute leur symbolique aux Olmèques dans leurs relations avec la religion et l'organisation sociale, les modes de pensée et les rituels. La singularité et l'importance de la Méso-Amérique à travers sa « civilisation mère », invention d'un système d'écriture comprise, montre que les Olmèques, de 1200 à 500 avant J.-C., sont la première grande civilisation du Mexique.

Divers[modifier | modifier le code]

Membre de la Société archéologique du Midi de la France (S.A.M.F.) et, parallèlement à ses études universitaires, Caterina Magni se consacre à d'autres activités littéraires et artistiques.

Publications[modifier | modifier le code]

  • Archéologie du Mexique : les Olmèques, Caterina Magni, Éd. Artcom', 1999, (ISBN 2-912741-24-6), 125 p.
  • Les Olmèques. Des origines au mythe, Caterina Magni, Seuil, 2003, (ISBN 2-02-054991-3), 432 p.
  • Les Olmèques. La genèse de l'écriture en Méso-Amérique, Paris, Errance, 2014, 368 p., ill.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]