Cat's Eye (film, 1985)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Cat's Eye (homonymie).

Cat's Eye

Titre original Cat's Eye
Réalisation Lewis Teague
Scénario Stephen King
Acteurs principaux
Sociétés de production Dino De Laurentiis Company
Famous Films
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre Comédie
Horreur
Thriller
Sortie 1985
Durée 94 minutes

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Cat's Eye est un film américain réalisé par Lewis Teague, sorti en 1985.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Trois histoires dont le point commun est un chat errant qui a des visions d'une petite fille l'appelant au secours.

  • Un homme qui a décidé d'arrêter de fumer et qui s'inscrit pour cela dans une clinique spécialisée, avec des méthodes plutôt ... radicales.
  • Un joueur de tennis rattrapé par le mari de sa maîtresse, un gangster d'Atlantic City, et contraint, pour sauver sa peau, de faire le tour d'un immeuble en marchant sur la corniche.
  • Une petite fille est terrorisée par un lutin nocturne sanguinaire. Son chat baptisé "General", tente de la protéger du mieux qu'il peut malgré l'incrédulité des parents de la fillette, désireux de se débarrasser de lui à tout prix.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Accueil[modifier | modifier le code]

Le film a connu un succès commercial modéré, rapportant environ 13 100 000 $ au box-office en Amérique du Nord[6] pour un budget de 7 000 000 $.

Il a reçu un accueil critique plutôt favorable, recueillant 67 % de critiques positives, avec une note moyenne de 5,6/10 et sur la base de 24 critiques collectées, sur le site agrégateur de critiques Rotten Tomatoes[7].

Autour du film[modifier | modifier le code]

Le scénario du film est tiré de deux nouvelles du recueil Danse macabre de Stephen King, dont Dino De Laurentiis possédait les droits : Desintox, Inc. (Quitters, Inc., l'homme qui veut arrêter de fumer) et La Corniche (The Ledge). La troisième nouvelle, The General (la petite fille) fut écrite spécialement pour le film.

C'est la deuxième apparition de la toute jeune Drew Barrymore dans un film basé sur une nouvelle de Stephen King. Sa première apparition était en 1984 dans Firestarter.

Le réalisateur Lewis Teague fut choisi car il avait précédemment réalisé l'adaptation cinématographique de Cujo que Stephen King avait appréciée[8].

Une séquence d'introduction fut tournée afin d'éclairer les motivations du chat, mais elle fut coupée par le studio car jugée trop peu vraisemblable[8].

Lorsqu'il fait une offre à Johnny pour qu'il le laisse en vie, Cressner feuillette un magazine sur une table basse. C'est le Penthouse de juillet 1976 dans lequel fut publiée pour la première fois la nouvelle La Corniche dont est inspirée la séquence en question.

Le film fait quelques références à d'autres nouvelles de Stephen King :

  • Cujo : le saint-bernard qui chasse le chat.
  • Dead Zone : James Woods regarde ce film d'un œil distrait, trop préoccupé par sa décision d'arrêter de fumer.
  • Christine : lorsque le chat manque de se faire écraser par une Red Plymouth Fury, on peut voir un autocollant "Christine" collé à l'arrière.
  • Simetierre : c'est le livre que lit la mère d'Amanda au lit.

Distinctions[modifier | modifier le code]

  • 1986 : Nomination au prix de la meilleure interprétation par une jeune actrice (Drew Barrymore) aux Young Artist Awards.
  • 1987 : Nomination au prix du meilleur film au Fantasporto (Portugal).

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Comme Jeffrey Ginn
  2. Comme Martha Schumacher
  3. Coproducteur
  4. Cat's Eye sur JP's Box-Office.
  5. Comme Charles Dutton
  6. Cat's Eye sur Box Office Mojo.
  7. Cat's Eye sur Rotten Tomatoes.
  8. a et b Cat's Eye sur DeVilDead

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]