Castoridae

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Les Castoridés (Castoridae) constituent une famille ancienne de Rongeurs. Ses membres sont en partie éteints, hormis le genre Castor qui rassemble encore deux espèces et quelques sous-espèces encore vivantes au XXIe siècle (après avoir failli s'éteindre au XXe siècle) en raison de la chasse qu'on leur a donné pour leur fourrure et le [[castoréum]).

Cette famille a été décrite pour la première fois en 1820 par le naturaliste allemand Wilhelm Hemprich (1796-1825).

Histoire paléontologique[modifier | modifier le code]

Des espèces apparentées aux castors contemporains étaient autrefois et depuis plusieurs dizaines de millions d'années présentes dans presque tout l'hémisphère nord (jusque dans l'actuelle Asie du Sud-Est[1] d'après les fossiles peu à peu identifiés de cette famille.

Durant l'Oligocène et le Miocène précoce vivaient encore 18 espèces de castor fouisseurs éteints, classées en deux lignées diversifiées de Castoridae spécialistes des terriers (Palaeocastorinae et Migmacastorinae)[2]. Les témoignages fossile d'artefacts (tels que des traces de terriers) sont rares, ce pourquoi des lacunes de connaissance persistent sur l'écologie et l'éthologie de la plupart des espèces anciennes. Les rongeurs fouisseurs semblent n'avoir développé que trois modes distincts de creusement : le creusement au moyen de griffes spécialisées, au moyen de dents en forme de ciseau ou fonctionnant en bras de levier[2]. Quand les crânes dents et squelettes entiers sont disponibles, les paléontologues disposent d'indices morphométriques permettant de décuire certaines aptitudes et comportements de creusement, en particulier chez les Castoridae à partir des forme craniodentaires et par comparaison avec les espèces actuelles[2].

Certains auteurs supposent qu'après l'extinction des dinosaures (hormis les lignées qui ont donné les oiseaux contemporains), ce sont des changements climatiques vers des habitats plus froids, ou plus secs et/ou plus ouverts qui ont favorisé une diversification des castors fouisseurs[2].

Le rayonnement ultérieur d'autres espèces de rongeurs sans doute plus adaptés à leur environnement aurait ensuite conduit à l'extinction des castors ne vivant qu'en terrier[2], alors que les castors rongeurs d'écorce se sont eux parfaitement adaptés aux derniers bouleversements climatiques, jusqu'à ce l'Homme ne les décime puis les protège (plus ou moins selon les pays et époques).

Liste des genres[modifier | modifier le code]

Actuel[modifier | modifier le code]

Selon Mammal Species of the World (4 nov. 2012)[3], ITIS (4 nov. 2012)[4], NCBI (4 nov. 2012)[5] :

Liste complète[modifier | modifier le code]

Selon Fossilworks Paleobiology Database (4 nov. 2012)[6] :


La taxonomie suivante est basée sur McKenna et Bell (1997)[réf. nécessaire] :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Références taxonomiques[modifier | modifier le code]

Autres références[modifier | modifier le code]

  1. Suraprasit, K., Chaimanee, Y., Martin, T., & Jaeger, J. J. (2011). First Castorid (Mammalia, Rodentia) from the Middle Miocene of Southeast Asia. Naturwissenschaften, 98(4), 315-328.
  2. a, b, c, d et e Samuels JX & Van Valkenburgh B (2009 ) Craniodental adaptations for digging in extinct burrowing beavers ; Journal of Vertebrate Paleontology ; Vol.29, n°1 ; DOI:10.1080/02724634.2009.10010376 (résumé)
  3. Mammal Species of the World, consulté le 4 nov. 2012
  4. ITIS, consulté le 4 nov. 2012
  5. NCBI, consulté le 4 nov. 2012
  6. Fossilworks Paleobiology Database, consulté le 4 nov. 2012

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Hugueney M (1975) Les Castoridae (Mammalia, Rodentia) dans l’Oligocène d’Europe. Colloques Internationaux du CNRS, 218, 791-804
  • Korth WW (2001) Comments on the systematics and classification of the beavers (Rodentia, Castoridae). Journal of Mammalian Evolution, 8(4), 279-296
  • Lavrov LS & Orlov VN (1973) Karyotypes and taxonomy of modern beavers (Castor, Castoridae, Mammalia). Zoologicheskii Zhurnal, 52, 734-742
  • Hugueney M & Escuillié F (1996) Fossil evidence for the origin of behavioral strategies in early Miocene Castoridae, and their role in the evolution of the family. Paleobiology, 507-513 (résumé)
  • Xu X (1994) Evolution of Chinese Castoridae. National Science Museum Monographs, 8, 77-97 (http://ci.nii.ac.jp/naid/110004312588/ résumé])
  • Wilson D.E (1993) Family Castoridae [In: Mammal species of the world: a taxonomic and geographic reference. Wilson DE & Reeder DM eds]. Smithsonian Institution Press, Washington and London: 467