Castelfranco Veneto

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Castelfranco Veneto
La tour est du château de Castelfranco Veneto
La tour est du château de Castelfranco Veneto
Administration
Pays Drapeau de l'Italie Italie
Région Flag of Veneto.svg Vénétie 
Province Trévise  
Code postal 31033
Code ISTAT 026012
Code cadastral C111
Préfixe tel. 0423
Démographie
Gentilé castellani
Population 33 740 hab. (31-12-2010[1])
Densité 675 hab./km2
Géographie
Coordonnées 45° 40′ 00″ N 11° 56′ 00″ E / 45.66667, 11.9333345° 40′ 00″ Nord 11° 56′ 00″ Est / 45.66667, 11.93333  
Superficie 5 000 ha = 50 km2
Divers
Saint patron San Liberale
Fête patronale 27 avril
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Vénétie

Voir sur la carte administrative de Vénétie
City locator 14.svg
Castelfranco Veneto

Géolocalisation sur la carte : Italie

Voir la carte administrative d'Italie
City locator 14.svg
Castelfranco Veneto

Géolocalisation sur la carte : Italie

Voir la carte topographique d'Italie
City locator 14.svg
Castelfranco Veneto
Liens
Site web http://www.comune.castelfranco-veneto.tv.it/

Castelfranco Veneto est une ville italienne d'environ 33 500 habitants, située dans la province de Trévise, dans la région Vénétie, dans le Nord-Est de l'Italie, entre les villes de Trévise, Padoue et Vicence. Cette ville est entourée de remparts abritant un centre historique avec un château médiéval en parfait état de conservation. Ce fut là que naquit en 1477 le célèbre peintre Giorgione dont une œuvre majeure, la Pala di Castelfranco, est conservée dans le Dôme de la ville. C'est également la ville natale de Pietro Pagello, médecin et écrivain connu surtout pour avoir été l'amant de George Sand aux dépens de De Musset lors de leur séjour à Venise.

Géographie[modifier | modifier le code]

La ville de Castelfranco est située dans la commune du même nom, une vaste plaine fertile arrosée par le fleuve Muson. Son emplacement en fait un nœud de communication entre les diverses villes alentour.

Histoire[modifier | modifier le code]

Castelfranco fut fondée en 1195 lorsque Trévise éprouva la nécessité de construire une place forte aux confins de son territoire afin de faire face à ses rivales Padoue et Vicence, sur un lieu qui présentait l’avantage de se trouver sur un terre-plein, à l’intersection de la via Postumia et la via Aurelia.

Les habitants du castello n'étaient pas des soldats, mais des citoyens libres qui, en s'y établissant, jouissaient d'une exemption de l'impôt, d’où le toponyme castel-franco. Le castello était administré par ceux consuls qui s’alternaient à tour de rôle, tous les six mois et qui, outre les tâches civiles, avaient compétence pour administrer la justice. En 1246 le castello passe dans les mains de Ezzelino III da Romano, dit le féroce, qui en renforça les fortifications, puis il retourna à Trévise à la suite de la mort du « tyran ».

En 1329 la ville passa à Cangrande della Scala, Seigneur de Vérone.

Économie[modifier | modifier le code]

Castelfranco est aujourd'hui un centre économique et industriel de la Vénétie.

Personnes nées à Castelfranco Veneto[modifier | modifier le code]

Monuments et lieux d'intérêt[modifier | modifier le code]

  • Le château


Administration[modifier | modifier le code]

Les maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
19 avril 2005 en cours Maria Gomierato   centre-gauche
Les données manquantes sont à compléter.

Hameaux[modifier | modifier le code]

Treville, Salvarosa, Salvatronda, Campigo, Sant'Andrea oltre Muson

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Castello di Godego, Loreggia, Resana, Riese Pio X, San Martino di Lupari, Santa Giustina in Colle, Vedelago

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (it) Popolazione residente e bilancio demografico sur le site de l'ISTAT.