Castel Nuovo

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Castelnuovo.
Castel Nuovo
Image illustrative de l'article Castel Nuovo
Castel Nuovo
Période ou style gothique
Type Château Fort
Architecte Pierre de Chaulnes et Pierre d'Angincour
Début construction 1279
Fin construction 1282
Propriétaire initial Charles Ier d'Anjou
Site web www.comune.napoli.it/flex/cm/pages/ServeBLOB.php/L/EN/IDPagina/1372
Coordonnées 40° 50′ 18″ N 14° 15′ 10″ E / 40.8384, 14.2526740° 50′ 18″ Nord 14° 15′ 10″ Est / 40.8384, 14.25267  
Pays Drapeau de l'Italie Italie
Région historique Campanie
Localité Naples

Géolocalisation sur la carte : Italie

(Voir situation sur carte : Italie)
Castel Nuovo

Castel Nuovo (en français: Nouveau Château), appelé aussi « Maschio Angioino  », est un édifice historique et un des symboles de la ville de Naples.

Histoire[modifier | modifier le code]

Principal symbole de l'architecture de la ville. Castel Nuovo a été étendu ou rénové plusieurs fois depuis qu'il a été construit en 1279.

Le nom du château Castel Nuovo (« château neuf ») permettait de le différencier des forteresses plus anciennes érigées à Naples et à ses proches environs.

Avant l'ascension au trône de Charles Ier d'Anjou en 1266, la capitale du royaume de Naples était Palerme. Il y avait néanmoins une résidence royale à Naples appelé Castel Capuano. Toutefois, lorsque la capitale fut transférée à Naples, Charles d'Anjou a ordonné la construction d'un nouveau château, non loin de la mer, construit pour accueillir la cour. Les travaux, réalisés par les architectes français Pierre de Chaulnes et Pierre d’Angincour, ont commencé en 1279 et ont été achevés trois ans plus tard en 1282.

De style gothique, Castel Nuovo était caractérisé à l'origine par un plan en forme de quadrilatère irrégulier, avec cinq tours de défense, des hauts murs et des meurtrières. Un profond fossé entourait entièrement la forteresse à laquelle on accédait par un pont-levis et un vaste portail d'entrée.

En raison de la guerre des Vêpres siciliennes, la nouvelle forteresse est restée inhabitée jusqu'en 1285, quand Charles mourut et fut remplacé par son fils, Charles II. Castel Nuovo dont la décoration a été faite par Giotto di Bondone[1] devint rapidement le noyau du centre historique de la ville et a été souvent le témoin d'événements célèbres.

Le 13 décembre 1294, le pape Célestin V a démissionné de sa fonction de pape, dans une salle du château. Onze jours plus tard, Boniface VIII y fut élu pape par le Collège des cardinaux et s'est immédiatement rendu à Rome pour échapper à l'autorité angevine.

Sous le roi Robert I qui a régné à partir de 1309, le château a été agrandi et embelli, devenant un centre de mécénat d'art. En 1347, Castel Nuovo a été mis à sac par l'armée de Louis Ier de Hongrie, et a dû être fortement remanié après le retour de la reine Jeanne Ire. La nouvelle forteresse permit à la reine de résister au siège hongrois pendant la deuxième expédition de Louis Ier de Hongrie.

Le château a été assiégé à plusieurs reprises au cours des années suivantes, et à partir de 1399 fut la résidence officielle du roi Ladislas Ier et déclina sous sa sœur Jeanne II.

À partir de la dynastie aragonaise, commencée par Alphonse V en 1442, la forteresse a été modernisée afin de résister à la nouvelle artillerie.

Un arc de triomphe, conçu par Francesco Laurana, a été ajouté à la porte principale pour célébrer l'entrée Alphonse Ier à Naples. La décoration a été exécutée par les sculpteurs espagnols Pere Johan et Guillem Sagrera, appelés de Catalogne par le roi.

Dans une salle du château a eu lieu la fameuse conspiration du roi Ferdinand Ier,fils d'Alphonse envers une partie de la noblesse du royaume napolitain, exaspérée par le gouvernement autoritaire de Ferdinand[2].

La salle des Barons a été le siège du Conseil communal de de Naples jusqu'en 2006.

Vue de face, l'arche triomphale.

Après le sac de Naples par les soldats Charles VIII de France en 1494, le Royaume de Naples a été annexé par l'Espagne, et le statut du château est passé de résidence à importante forteresse militaire. Il fut néanmoins la résidence temporaire des rois espagnols lors de leurs visites dans la ville, comme celle de Charles Quint en 1535.

Le château fut à nouveau utilisé comme résidence par Charles III et plus tard par le duc Stefano Di Conza.

La dernière restauration de Castel Nuovo a été réalisée en 1823.

Aujourd'hui, le château est le siège de divers organismes dont la Società Napoletana di Storia Patria (it) (SNSP), le comité de Naples de l'Istituto per la storia del Risorgimento italiano, le Musée civique de la ville de Naples (it) (Chapelle palatine et parcours du premier et second étage) et la Fondation Valenzi dont l'inauguration a eu lieu le 15 novembre 2009 sous la présidence du président de la république Giorgio Napolitano, le sous-secrétaire du conseil des ministres Gianni Letta, le maire de Naples Rosa Russo Jervolino, le gouverneur de la région Campanie Antonio Bassolino, ainsi que diverses autres personnalités dans le cadre de la célébration de la naissance de Maurizio Valenzi.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Le Guide du Routard. 2006. Italie du Sud. Hachette, p. 139
  2. Le roi avait invité les barons, dans un premier temps graciés, pour une fête, mais, à un certain moment il avait ordonné à la garnison de fermer les portes de la salle, ainsi tous les barons ont été arrêtés puis exécutés

Sources[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]