Castel Gandolfo

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Castel Gandolfo
Vue générale de la ville et du lac d'Albano
Vue générale de la ville et du lac d'Albano
Administration
Pays Drapeau de l'Italie Italie
Région Flag of Lazio.svg Latium 
Province Rome 
Code postal 00040
Code ISTAT 058022
Code cadastral C116
Préfixe tel. 06
Démographie
Gentilé castellani
Population 9 037 hab. (31-12-2010[1])
Densité 646 hab./km2
Géographie
Coordonnées 41° 44′ 52″ N 12° 39′ 00″ E / 41.74778, 12.65 ()41° 44′ 52″ Nord 12° 39′ 00″ Est / 41.74778, 12.65 ()  
Altitude Min. 426 m – Max. 426 m
Superficie 1 400 ha = 14 km2
Divers
Saint patron San Sebastiano
Fête patronale 20 janvier
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Latium

Voir sur la carte administrative du Latium
City locator 14.svg
Castel Gandolfo

Géolocalisation sur la carte : Italie

Voir la carte administrative d'Italie
City locator 14.svg
Castel Gandolfo

Géolocalisation sur la carte : Italie

Voir la carte topographique d'Italie
City locator 14.svg
Castel Gandolfo
Liens
Site web http://www.comune.castelgandolfo.rm.it/

Castel Gandolfo (en latin : Castrum Gandulphi) est une commune italienne d'environ 9 000 habitants, située au sud-est de la province de Rome, dans la région du Latium, en Italie centrale.

C'est à Castel Gandolfo que se trouve le Palais des papes, résidence papale du XIIe siècle principalement connue pour être la résidence d'été des papes depuis Urbain VIII (16231644). C'est dans ce palais que les papes Pie XII et Paul VI, entre autres, meurent. Bien que la propriété soit dans les limites de la commune, elle bénéficie d'une extraterritorialité, en vertu des accords du Latran et est surnommée Vatican II par le pape Jean-Paul II. C'est aussi dans cette propriété qu'est implanté, depuis le XXe siècle, l'observatoire astronomique du Vatican. Dans le centre de la commune se trouve la Collégiale pontificale de Saint-Thomas de Villeneuve qui bénéficie également de l'extraterritorialité. Elle a été conçue par Le Bernin.

Le village a obtenu le label des plus beaux bourgs d'Italie. Les côtes du lac d'Albano sont pratiquement toutes situées dans le ressort territorial de la commune. Ce lac a accueilli les épreuves d'aviron et de canoë-kayak lors des Jeux olympiques d'été à Rome.

Géographie[modifier | modifier le code]

Castel Gandolfo est située au sud-est de Rome, à environ 20 km du centre de la capitale, dans la région des Castelli romani. La cité se trouve sur les pentes occidentales du cratère qui forme le lac d'Albano.

Histoire[modifier | modifier le code]

La localité fut construite à l'emplacement de la célèbre cité d'Albe la Longue dont les rois latins (en) furent les ancêtres de Romulus et Rémus, les fondateurs légendaires de Rome. Vers 1200, la famille Gandolfi fait construire un château fort sur le domaine que l'on baptise bientôt Castel Gandolfo.

Économie[modifier | modifier le code]

Culture[modifier | modifier le code]

Monuments et patrimoine[modifier | modifier le code]

Le Palais pontifical[modifier | modifier le code]

Urbain VIII ordonna la construction d'un palais qu'il confia à Carlo Maderno. Celui-ci s'éleva à proximité de l'emplacement de l’Albanum Domitiani, villa bâtie par l'empereur Domitien dont le domaine, qui couvrait environ 14 km², s'étendait depuis la Via Appia jusqu’au lac d'Albano.
Agrandi par la suite, le palais de Maderno devint résidence d'été des souverains pontifes jusqu'en 1870, année durant laquelle toutes les résidences papales furent fermées afin de protester contre l'attitude des autorités italiennes à la suite de la prise de Rome par les troupes du roi Victor-Emmanuel II : c'est le début de la controverse appelée Question romaine.

La signature en 1929 des accords du Latran créant l'État du Vatican et mettant fin à cette querelle, va redonner à Castel Gandolfo son rôle de résidence d'été pontificale bénéficiant du statut d'extraterritorialité.

Aujourd'hui, le domaine pontifical comprenant également les jardins des villas Cybo et Barberini, couvre une superficie de 55 hectares (soit 2 km de long sur 150 à 800 mètres de large) allant du centre de Castel Gandolfo au nord jusqu'aux abords du bourg d'Albano Laziale au sud.

C’est dans ce palais, que le 28 février 2013, le pape Benoît XVI se retira pour y passer ses dernières heures en tant que souverain pontife avant de devenir « pape émérite » suite à sa décision du 11 février 2013 de renoncer au « trône de Saint-Pierre ». Il doit y rester deux mois avant de rejoindre le Vatican, pour rentrer au Monastère Mater Ecclesiae situé dans les jardins de la cité pontificale[2],[3].

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

La collégiale San Tommaso Da Villanova[modifier | modifier le code]

La construction de la collégiale San Tommaso Da Villanova est décidée par le pape Alexandre VII en 1658 et effectuée sur les plans de Gian Lorenzo Bernini.

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir


Administration[modifier | modifier le code]

Les maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mai 2002 en cours Maurizio Colacchi    
Les données manquantes sont à compléter.

Hameaux[modifier | modifier le code]

Mole di Castel Gandolfo, Pavona

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Albano Laziale, Grottaferrata, Marino, Rocca di Papa, Rome

Population et société[modifier | modifier le code]

Évolution de la démographie[modifier | modifier le code]

Historique de l'évolution démographique
1982 6122[4]
1985 6365[4]
1990 6629[4]
1995 7220[5]
2000 7979[5]
2001 7930[6]
2002 7925[7]
2003 8108[8]
2004 8539[9]
2005 8592[10]
2006 8643[11]
2007 8619[12]

Personnages liés à Castel Gandolfo[modifier | modifier le code]

L'explorateur franco-italien Pierre Savorgnan de Brazza, dont le nom est attaché à celui de la capitale du Congo, est né à Castel Gandolfo.

Jumelage[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (it) Popolazione residente e bilancio demografico sur le site de l'ISTAT.
  2. Benoît XVI devient "pape émérite", cohabitation inédite en vue au Vatican - Article de France 24 du 28 février 2013.
  3. Voici le monastère où va vivre Benoît XVI - Article du Nouvel Observateur du 28 février 2013.
  4. a, b et c Données ISTAT [1]
  5. a et b Données ISTAT [2]
  6. Données ISTAT 14º recensement de la population
  7. Données ISTAT [3]
  8. Données ISTAT [4]
  9. Données ISTAT [5]
  10. Données ISTAT [6]
  11. Données ISTAT [7]
  12. Données ISTAT [8]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]