Casson

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Casson
Le château du Plessis.
Le château du Plessis.
Blason de Casson
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Pays de la Loire
Département Loire-Atlantique
Arrondissement Châteaubriant
Canton Nort-sur-Erdre
Intercommunalité Communauté de communes d'Erdre et Gesvres
Maire
Mandat
Philippe Euzénat
2014-2020
Code postal 44390
Code commune 44027
Démographie
Gentilé Cassonnais
Population
municipale
2 111 hab. (2011)
Densité 131 hab./km2
Géographie
Coordonnées 47° 23′ 12″ N 1° 33′ 30″ O / 47.3866666667, -1.55833333333 ()47° 23′ 12″ Nord 1° 33′ 30″ Ouest / 47.3866666667, -1.55833333333 ()  
Altitude Min. 3 m – Max. 46 m
Superficie 16,15 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Loire-Atlantique

Voir sur la carte administrative de Loire-Atlantique
City locator 14.svg
Casson

Géolocalisation sur la carte : Loire-Atlantique

Voir sur la carte topographique de Loire-Atlantique
City locator 14.svg
Casson

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Casson

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Casson
Liens
Site web http://www.casson.fr/

Casson est une commune de l'Ouest de la France, située dans le département de la Loire-Atlantique (région Pays de la Loire).

Géographie[modifier | modifier le code]

Casson dans le département de la Loire-Atlantique

Situation[modifier | modifier le code]

Casson est situé à 22 km au nord de Nantes et 36 km à l'ouest d'Ancenis.

Communes limitrophes de Casson
Héric Nort-sur-Erdre
Casson
Grandchamps-des-Fontaines Sucé-sur-Erdre

Selon le classement établi par l'Insee en 1999, Casson est une commune rurale monopolarisée qui fait partie de l'aire urbaine de Nantes et de l'espace urbain de Nantes-Saint-Nazaire (cf. Liste des communes de la Loire-Atlantique).

Géographie physique[modifier | modifier le code]

Relief[modifier | modifier le code]

Comme tous l'ouest du département le relief de Casson n'est que très peu prononcé, en effet la commune à une altitude moyenne de 11 m. Son point culminant[1] se situe dans le parc du château du Plessis et surplombe la commune à 46 m, alors que le point le plus bas se situe sur les bords de l'Erdre avec une altitude de 3 m.

Géologie[modifier | modifier le code]

Le sous-sol de la commune est essentiellement composé d'un massif granitique.

Climat[modifier | modifier le code]

La commune de Casson jouit du climat océanique peu contrasté, les étés ne sont pas très chauds, mais l'arrière saison est très agréable du fait du peu de précipitation et de l'ensoleillement. Puis l'hiver est doux : la neige est très exceptionnelle et les gelées ne durent rarement plus d'une journée. Les printemps sont assez humides entre brouillard et pluies fines mais qui durent. Il pleut entre 120 et 130 jours par an.

Mois Janv Fév Mars Avr Mai Juin Juil Août Sept Oct Nov Déc Année
Températures maximales moyennes (°C) 11,1 13 12,1 15 21,1 22,3 23,4 22,3 19,8 16,3 11,8 8,3 15.6
Températures minimales moyennes (°C) 4,4 3,9 4,9 6 11,2 11,9 13,1 13,9 10 7,5 6,2 2,1 7,9
Températures moyennes (°C) 7,7 8,4 8,5 10,5 16,1 17,1 18,2 18,1 14,9 11,9 9 5,2 12,1
Précipitations (mm) 120,8 63,2 84,8 89,4 93,6 43,2 72,2 60,6 70,6 74,8 56,8 53,2 883,2
Ensoleillement (h) 75,2 158,1 116 161,3 200,2 234,9 211,6 174,3 206,7 131,7 56,7 109,8 1836,5
Source : Météo France[2]

Hydrographie[modifier | modifier le code]

L'Erdre borde la commune à son extrémité est, dans le parc du château de la Pervenchère. Cette rivière navigable, affluent de la Loire, est un cours d'eau relativement calme aux crues presque inexistantes. L'Erdre est désormais victime tous les étés d'une algue verte qui recouvre fortement sa surface.

À 5 minutes du bourg se trouve le Canal de Nantes à Brest, voie navigable traversant la Bretagne d'un bout à l'autre. Il dispose d'un chemin de randonnée qui le longe tout du long, en passant par les nombreuses écluses qui le jalonne. Tout comme l'Erdre, il est très fréquent d'y voir des péniches ou des bateaux de plaisance.

L'étang de Pioret est le seul plan d'eau remarquable de la commune.

On peut également noter la présence de plusieurs cours d'eau plus petits.

  • Le ruisseau de Mortève, qui marque la limite de commune avec Sucé-sur-Erdre
  • Le ruisseau des vallées, qui marque la limite de commune avec Nort-sur-Erdre
  • Le ruisseau de la Pichonnière

Géographie humaine[modifier | modifier le code]

Voies de communication et transports[modifier | modifier le code]

Casson se situe sur l'axe nord-sud reliant Nantes et Châteaubriant entre la RD 37 et la RD 26. La RN 137 reliant Nantes et Rennes dispose d'un échangeur à 5 km du bourg, de même la A 11 reliant Nantes à Paris est à 20 km.

Les transports en commun routiers sont assurés par le réseau Lila grâce à des liaisons quotidiennes entre la commune et l'agglomération nantaise (20 km).

La ligne de Nantes-Orléans à Châteaubriant passe sur la partie est du territoire communal et possède une halte ferroviaire. La réouverture de la ligne sous la forme d'un tram-train est prévu pour le 28 février 2014, mais la halte ne sera remise en service, malgré les demandes des habitants[3]. Les gares qui seront les plus proches seront celles de Sucé-sur-Erdre et Nort-sur-Erdre.

L'aéroport Nantes Atlantique se trouve à 25 km.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le nom de Casson viendrait de « chêne ». Ce nom a évolué au cours des temps, mais a toujours gardé ses racines : Cacionus (990), Cassun (1075), Cassona (1123), Cassonium (1278), Casson (depuis 1287).

De nombreux lieux-dits sur la commune font aussi référence au chêne : Les Glands, Le Chânier, Le Chêne-Chais, La Gandonnière, Le Chêne Saint-Louis, La Chesnaie.

Casson possède un nom en gallo, la langue d'oïl de la Haute-Bretagne : Caczon (écriture ELG, prononcé [kɑ.sɔ̃])[4].

Histoire[modifier | modifier le code]

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason Blasonnement :
D'argent à trois chouettes de sable, becquées, membrées et allumées de gueules. Se sont les armes de la famille Urvoy de Saint-Bedan, derniers seigneurs de Casson et du Plessis, suite au mariage à Casson le 20 mai 1778, de Charles Annibal Marin URVOY avec Adélaïde Françoise Catherine BOUX de CASSON (1755-1795). La commune ne ferait guère usage de ce blason, mais le bar-tabac-presse en a fait son nom : Tri Kaouenn (trois chouettes en vieux breton).

Administration[modifier | modifier le code]

Les Maires de Casson[modifier | modifier le code]

La mairie.
L'article histoire des maires de France retrace l'évolution des modalités d'élection ou de nomination des maires de la commune.
Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
  1808 Pierre Parré    
Sous l'Empire et la Restauration   Jacques-Olivier Urvoy de Saint-Bedan   propriétaire
1830 1840 Vincent Pellé    
1840 1848 Charles Lefièvre    
1848 1852 Guillard    
Sous le Second Empire   Jacques Parré    
1870 1884 Richard de la Pervenchère    
1886 1896 Jules Pellé    
    Henri de Bouillé    
1911   Guillaume de Bouillé    
1925   Fernand de Bouillé    
    Launay    
  mars 1989 Paul Salmon    
mars 1989 janvier 2011 Albert Frémont Divers droite agriculteur
janvier 2011 en cours Philippe Euzénat[Note 1] Divers droite conseiller clientèle en assurance
Les données manquantes sont à compléter.

Politique[modifier | modifier le code]

Comme dans la majorité des petites communes rurales, la vie politique est menée plus par les habitants motivés de bonne volonté voulant s'investir dans le développement de leur commune que par des véritables représentants politiques. Jusqu'à présent tout le monde était invité à venir s'inscrire sur la liste électorale pour participer à la vie de la municipalité, mais les élections de 2008 ont vu pour la première fois 2 listes s'opposer.

Politique environnementale[modifier | modifier le code]

La commune s'est munie d'une toute nouvelle station d'épuration.

Il existe sur la commune trois points de tri des déchets.

La déchèterie est située sur Nort-sur-Erdre (5 km).

Un réseau de ramassage des poubelles a été mis en place depuis 2005, et la redevance incitative en 2012 à l'initiative de la communauté de communes Erdre et Gesves dont dépend Casson.

Projets[modifier | modifier le code]

L'objectif principal que s'est fixé la municipalité pour le développement de la commune est la création d'un espace commercial rassemblant une enseigne commerciale et des commerces de proximité.

Jumelages[modifier | modifier le code]

Il n'existe pour l'instant pas de jumelages pour cette commune.

Population et Société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

La commune de Casson est la commune de la Loire-Atlantique qui a connu la plus forte évolution démographique entre 1999 et 2006, elle a vécu une croissance démographique de 52,2 %. Cette augmentation n'a pas été sans conséquences puisque aujourd'hui les infrastructures et les commerces sont les mêmes qu'en 1999, il y a désormais une forte inéquation entre les besoins de la population et les infrastructures disponibles (éducation, commerces, équipements sportifs,...)[3].

Évolution démographique[modifier | modifier le code]

En 2011, la commune comptait 2 111 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 2],[Note 3].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
862 804 900 869 912 909 997 991 1 068
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 062 1 114 1 109 1 163 1 090 1 146 1 146 1 165 1 173
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
1 144 1 189 1 095 924 887 834 782 719 714
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 -
690 647 608 974 1 202 1 319 2 012 2 111 -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[5] puis Insee à partir de 2004[6], pour le recensement de 1836, archives départementales de la Loire-Atlantique[7])
Histogramme de l'évolution démographique


Pyramide des âges[modifier | modifier le code]

La population de la commune est relativement jeune. Le taux de personnes d'un âge supérieur à 60 ans (11,2 %) est en effet inférieur au taux national (22,7 %) et au taux départemental (20,8 %). Contrairement aux répartitions nationale et départementale, la population masculine de la commune est supérieure à la population féminine (50,8 % contre 48,7 % au niveau national et 48,5 % au niveau départemental).

Pyramide des âges à Casson en 2009 en pourcentage[8]
Hommes Classe d’âge Femmes
0,0 
90 ans ou +
0,2 
2,1 
75 à 89 ans
2,9 
8,8 
60 à 74 ans
8,4 
18,1 
45 à 59 ans
17,8 
27,3 
30 à 44 ans
30,1 
11,0 
15 à 29 ans
11,7 
32,6 
0 à 14 ans
28,9 
Pyramide des âges du département de la Loire-Atlantique en 2009 en pourcentage[9]
Hommes Classe d’âge Femmes
0,3 
90 ans ou +
1,0 
5,6 
75 à 89 ans
9,1 
12,1 
60 à 74 ans
13,4 
20,1 
45 à 59 ans
19,7 
21,3 
30 à 44 ans
20,1 
20,1 
15 à 29 ans
18,5 
20,5 
0 à 14 ans
18,3 

Avec une population de plus en plus jeune, la commune n'a aucun souci à se faire pour ce qui est de sa croissance, cependant elle devra répondre aux nombreux défis qu'une telle population peut poser.

Enseignement[modifier | modifier le code]

Les enfants sont scolarisés à l'école Sainte-Anne, route de Sucé-sur-Erdre ou à l'école publique Étienne-et-Joseph-Montgolfier. L'école Montgolfier fêtera en 2012 les 30 ans de la réouverture de l'école publique à Casson ainsi que les 10 ans de ses nouveaux locaux[10].

Il existe également un accueil pour les plus petits à la Halte garderie Paprika.

Il n'existe pas de collège ou d'autre établissement d'enseignement supérieur sur la commune. Les élèves doivent donc se rendre au collège de secteur, c'est-à-dire le collège Paul Doumer à Nort-sur-Erdre, puis au lycée Camille Claudel de Blain. Il existe des transports scolaires pour ces établissements.

Santé[modifier | modifier le code]

La commune ne dispose pas de médecin, ni de pharmacie ; cependant toutes les communes voisines en sont pourvues. Il existe par contre un cabinet de kinésithérapeute-ostéopathe et un cabinet de podologue.

Infrastructures[modifier | modifier le code]

La commune est pourvue d'une salle municipale, de deux terrains de football et d'une salle de sports. Elle est également dotée depuis peu d'un local jeunes.

Vie associative[modifier | modifier le code]

La commune de Casson peut s'enorgueillir d'abriter de nombreuses associations très actives.

Casson mon pays[modifier | modifier le code]

Casson Mon Pays s'est donné pour but de faire du passé de Casson un projet d'avenir. L'association a pour but de valoriser toutes les facettes du patrimoine de la commune : ses arbres, ses sentiers, ses ateliers, ses artisans et ses commerces d'hier et d'aujourd'hui, ses fermes, ses maisons, ses moulins et ses ponts, ses chapelles et ses châteaux, ses gens et leur histoire. Elle est ouverte à toutes les mémoires vives de la commune.

Les Jeux Bretons[modifier | modifier le code]

La grande fierté de la commune de Casson réside dans son équipe de Sports Athlétiques Bretons qui porte les couleurs de la commune dans toute la Bretagne lors de compétitions ou de démonstrations. L'ensemble cassonnais est champion de la Loire-Atlantique depuis 10 ans et représente la commune tous les ans aux championnats de Bretagne.

L'évènement majeur de la commune fut l'organisation et l'accueil du championnat de Bretagne en 2003. La petite commune s'est vue transformée pour l'occasion en capitale des Sports Bretons. Cet évènement a été l'occasion de recevoir plus de 4 000 spectateurs venus de toute la Bretagne, le Pays basque, l'Écosse, l'Irlande et la Galice.

La Compagnie du Trac[modifier | modifier le code]

Théâtre Revue Amateur Casson. Deux troupes de théâtre animent les soirées cassonnaises.

Ecole de Musique Intercommunale Associative[modifier | modifier le code]

L'EMI de Nort-sur-Erdre, Casson, Petit-Mars et Ligné accueille les enfants à partir de 4 ans, dans les cours d'éveil musical. A l'âge de 6 ans, ils entrent en niveau Initiation, niveau préparatoire à la formation musicale (solfège) l'année suivante.

Les Fontaines créatives[modifier | modifier le code]

Activités de loisirs créatifs : ateliers "Mains et mots" pour les enfants (à Casson) et cours de scrapbooking pour les adultes et les ados (à Grandchamp des Fontaines).

Économie[modifier | modifier le code]

Commerces[modifier | modifier le code]

La commune compte quelques commerces : bar-tabac-presse-restaurant, boulangerie, fleuriste, garage automobile, institut de beauté et deux salons de coiffure. Son groupement d'artisans englobe de très nombreux métiers. Il existe également sur la commune une carrière qui apporte son flot quotidien de camions.

Culture et patrimoine[modifier | modifier le code]

Patrimoine civil[modifier | modifier le code]

  • Le manoir du Plessis (1756), et sa chapelle Sainte-Anne. Propriété de Main Du Moulin (ou Nain du Moulin) en 1260. Classé monument historique par arrêté du 14 février 1989[11].
  • Le château de la Pervenchère. Propriété de Jean Pernochère en 1435.
  • Le Chemin Creux est un sentier de randonnée qui fait le tour de la commune, il est accessible à tous et en toute saison.

Patrimoine religieux[modifier | modifier le code]

  • L'église Saint-Louis (1841), œuvre de l'architecte Chenantais. Le clocher est inscrit à l'inventaire du patrimoine naturel, car il abrite une race de chauves-souris très rare.
  • La chapelle Sainte-Anne (1849).
  • La chapelle Notre-Dame-de-Recouvrance (1860).
Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Equipement culturel[modifier | modifier le code]

La bibliothèque « Bouquins champêtres » est gérée par des bénévoles pour le compte de la communauté de communes Erdre et Gesvres. Elle est accompagnée depuis janvier 2014 de la ludothèque "Jeux champêtres"Ludothèque Casson.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Réélu en 2014.
  2. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  3. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, et afin de permettre une comparaison correcte entre des recensements espacés d’une période de cinq ans, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant aux années 2006, 2011, 2016, etc., ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Casson sur le site de l'Institut géographique national
  2. Climatologie mensuelle - Nantes, France
  3. a et b Bulletin municipal de janvier 2009
  4. « Villes bretonnes, noms gallo », Geobreizh (consulté le 18 mars 2013)
  5. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  6. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2011
  7. « Casson 1836 », sur Archinoë, portail d'indexation collaborative, archives départementales de la Loire-Atlantique (consulté le 9 janvier 2013).
  8. « Résultats du recensement de la population - Casson - POP T3 - Population par sexe et âge en 2009 », sur recensement-2009.insee.fr, Insee (consulté le 10 décembre 2012).
  9. « Résultats du recensement de la population de la Loire-Atlantique - POP T3 - Population par sexe et âge en 2009 », sur recensement-2009.insee.fr, Insee (consulté le 10 décembre 2012).
  10. « 30 ans le l'école Montgolfier », sur le site sur l'année du 30e anniversaire de l'école (consulté le 27 novembre 2011)
  11. La fiche descriptive du château dans la base Mérimée.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]