Casque de dieu

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le casque de dieu (God Helmet) désigne un équipement, à l’origine appelé « casque de Koren », du nom de son inventeur Stanley Koren. Son utilisation par Michael Persinger dans le cadre d’une étude en neurosciences sur les effets de la stimulation des lobes temporaux[1] a eu un certain retentissement. Les participants ont rapporté « l’impression d’une présence » (ou « sensation d'une présence éthérée dans la pièce ») alors qu'ils portaient le casque. Plusieurs documentaires télévisés et divers médias ont rapporté le phénomène en utilisant l'expression « casque de dieu »[2].

L’appareil a été utilisé dans le cadre des recherches de Persinger en « Neurothéologie » (étude des corrélats neuraux de la religion et de la spiritualité). L'équipement placé sur la tête d’un sujet génère de très faibles champs magnétiques équivalents à ceux créés par la ligne fixe d’un téléphone ou un sèche-cheveux et un million de fois plus faibles que la stimulation magnétique transcranienne[3]. Persinger déclare que ses sujets ont rapporté des « expériences mystiques et des états altérés de conscience »[4] mais la thèse qu’il développe à partir de ses résultats a été critiquée[5],[6],[7],[8],[9]et les effets annoncés par Persinger n’ont pas pu être reproduits. La tentative de scientifiques suédois a échoué et leurs auteurs[10] ont suggéré que l’expérimentation de Persinger avait probablement été biaisée par la suggestibilité des sujets et l’absence de recours au double aveugle[11].

Le casque[modifier | modifier le code]

À l’origine, le casque (un casque de motoneige auquel a été ajouté des solénoïdes[12],[13]) n’avait pas pour fonction de provoquer des « visions de dieu »[1] mais devait permettre de tester les hypothèses de Persinger sur certaines activités du cerveau [14]. Sa thèse étant que le sens du soi de l'être humain aurait deux composantes, une dans chaque côté du cerveau, travaillant habituellement ensemble mais dans lequel l’hémisphère gauche est dominant[15],[16]. Persinger avance que les deux hémisphères contribuent différemment au sens du soi, mais que dans certains conditions, ils peuvent apparaître comme deux soi séparés (d'où l'impression d'une autre présence dans la pièce, par exemple[17]). Le casque avait pour fonction de créer les conditions par lesquelles le sens du soi en provenance des deux hémisphères serait perturbé et de confirmer la thèse selon laquelle les expériences religieuses ou paranormales serait dues à des perturbations dans l'activité cérébrales[18],[19],[20],[21],[22],[23].

Rapport des sujets de l'étude[modifier | modifier le code]

80 % des sujets de l'expérience de Persinger[24], disent avoir ressenti une présence dans la pièce, interprétée comme celle d'un ange, d'un proche décédé ou d'un groupe d'êtres d'une autre sorte. Un seul d'entre eux parle de la présence de dieu[25]. Mais le scientifique Richard Dawkins qui a tenté l'expérience rapporte n'avoir rien ressenti de la sorte[26] à part un « léger vertige » et des sensations dans ses membres[7]. Susan Blackmore de son côté a déclaré avoir eu « l'expérience la plus extraordinaire » qu'elle ait jamais vécue.

Échec de la reproduction et débats ultérieurs[modifier | modifier le code]

En décembre 2004, Nature rapporte qu'un groupe de chercheurs suédois dirigé par Pehr Granqvist, psychologue à l'Université d'Uppsala, a tenté de reproduire l'expérience de Persinger dans des conditions de double aveugle. Ils ne sont pas parvenus à reproduire les résultats rapportés par Persinger[11]. Granqvist et al ont conclu que la présence ou l'absence de champs magnétiques n'avaient aucune relation avec les expériences religieuses ou spirituelles rapportées par les participants. Persinger déclare que le groupe suédois n'a pas exposé ses sujets assez longtemps au champ magnétique. Granqvist et al. répondent que Persinger avait donné son accord pour la méthodologie proposée avant que l'étude ne soit lancée[27],[28].

La théorie à l'origine de la création du casque, particulièrement pour ce qui concerne une éventuelle relation entre le lobe temporal et les expériences mystiques a été l'objet de critiques diverses[29],[30],[5]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Ruttan, L. A., Persinger, M. A. & Koren, S., « Enhancement of Temporal Lobe-Related Experiences During Brief Exposures to MilliGauss Intensity Extremely Low Frequency Magnetic Fields », Journal of Bioelectricity, vol. 9, no 1,‎ 1990, p. 33–54
  2. Clip vidéo sur Science Channel
  3. Craig Aaen-Stockdale, « Neuroscience for the Soul », The Psychologist, vol. 25, no 7,‎ 2012, p. 520-523 (lire en ligne) :

    « Les champs magnétiques générés par le casque de dieu sont bien trop faibles pour pénétrer la boite crânienne et influencer les neurones à l'intérieur. La stimulation magnétique transcranienne utilise des champs d'environ 1,5 tesla de façon à induire des courants suffisamment puissants pour dépolariser les neurones à travers le crâne et les amener à s'allumer. L'équipement de Persinger, d'un autre côté, à une puissance 5000 fois plus faible qu'un aimant de réfrigérateur classique. Granqvist soutient qu'il n'y a aucune chance que cet équipement puisse avoir un effet quelconque sur le cerveau, et je suis plutôt d'accord. »

  4. MA, et al. Persinger, « The Electromagnetic Induction of Mystical and Altered States Within the Laboratory », Journal of Consciousness Exploration & Research, vol. 1, no 7,‎ 2010, p. 808–830 (ISSN 2135-8212)
  5. a et b Craig Aaen-Stockdale, « Neuroscience for the Soul », The Psychologist, vol. 25, no 7,‎ 2012, p. 520-523 (lire en ligne) :

    « La théorie de Persinger est basée sur la littérature sur la religiosité chez les épileptiques du lobe temporal... une littérature qui est selon moi à la fois erronée et dépassée. »

  6. Wired magazine article
  7. a et b Online video excerpt, see 2:00 to 3:26
  8. (en) Roxanne Khamsi, « Electrical brainstorms busted as source of ghosts », BioEd Online,‎ December 9, 2004
  9. Incomplete filmography for Dr. M.A. Persinger
  10. Pehr Granqvist, Mats.Fredrikson, Dan Larhammar, Marcus Larsson et Sven Valind Pehr Granqvist
  11. a et b P Granqvist, M Fredrikson, P Unge, A Hagenfeldt, S Valind, D Larhammar et M Larsson, « Sensed presence and mystical experiences are predicted by suggestibility, not by the application of transcranial weak complex magnetic fields », Neuroscience Letters, vol. 379, no 1,‎ 2005, p. 1–6 (liens PubMed? et DOI?)
  12. J. N. Booth, S. A. Koren et M. A. Persinger, « Increased Theta Activity in Quantitative Electroencephalographic (QEEG) Measurements During Exposure to Complex Weak Magnetic Fields », Electromagnetic Biology and Medicine, vol. 27, no 4,‎ 2008, p. 426–36 (liens PubMed? et DOI?)
  13. E. W. Tsang, S. A. Koren et M. A. Persinger, « Power increases within the gamma range over the frontal and occipital regions during acute exposures to cerebrally counterclockwise rotating magnetic fields with specific derivatives of change », International Journal of Neuroscience, vol. 114, no 9,‎ 2004, p. 1183–93 (liens PubMed? et DOI?)
  14. M A Persinger, « Vectorial cerebral hemisphericity as differential sources for the sensed presence, mystical experiences and religious conversions », Perceptual and motor skills, vol. 76, no 3 Pt 1,‎ 1993, p. 915–30 (lien PubMed?)
  15. Michael A Persinger et Faye Healey, « Experimental facilitation of the sensed presence: possible intercalation between the hemispheres induced by complex magnetic fields », The Journal of Nervous and Mental Disease, vol. 190, no 8,‎ 2002, p. 533–41 (liens PubMed? et DOI?)
  16. Michael A Persinger, YR Bureau, OP Peredery et PM Richards, « The sensed presence within experimental settings: implications for the male and female concept of self », The Journal of psychology, vol. 78, no 3 Pt 1,‎ 1994, p. 999–1009 (lien PubMed?)
  17. M A Persinger, « Geophysical variables and behavior: LV. Predicting the details of visitor experiences and the personality of experients: the temporal lobe factor », Perceptual and motor skills, vol. 68, no 1,‎ 1989, p. 55–65 (lien PubMed?)
  18. M A Persinger, « Paranormal and religious beliefs may be mediated differentially by subcortical and cortical phenomenological processes of the temporal (limbic) lobes », Perceptual and motor skills, vol. 76, no 1,‎ 1993, p. 247–51 (lien PubMed?)
  19. MA Persinger MA, « Feelings of past lives as expected perturbations within the neurocognitive processes that generate the sense of self: contributions from limbic lability and vectorial hemisphericity », Perceptual and Motor Skills, vol. 83, no 3, pt 2,‎ 1996, p. 1107–21 (lien PubMed?)
  20. M A Persinger, « Enhanced incidence of "the sensed presence" in people who have learned to meditate: support for the right hemispheric intrusion hypothesis », Perceptual and motor skills, vol. 75, no 3 Pt 2,‎ 1992, p. 1308–10 (liens PubMed? et DOI?)
  21. M A Persinger, S G Tiller et S A Koren, « Experimental simulation of a haunt experience and elicitation of paroxysmal electroencephalographic activity by transcerebral complex magnetic fields: induction of a synthetic "ghost"? », Perceptual and motor skills, vol. 90, no 2,‎ 2000, p. 659–74 (liens PubMed? et DOI?)
  22. MA Persinger MA et K Makarec K., « The feeling of a presence and verbal meaningfulness in context of temporal lobe function: factor analytic verification of the muses? », Brain and Cognition, vol. 20, no 2,‎ 1992, p. 217–26 (liens PubMed? et DOI?)
  23. M A Persinger, « Religious and mystical experiences as artifacts of temporal lobe function: a general hypothesis », Perceptual and motor skills, vol. 57, no 3 Pt 2,‎ 1991, p. 1255–62 (liens PubMed? et DOI?)
  24. St-Pierre, LS, Persinger, MA, « Experimental Facilitation of the Sensed Presence Is Predicted By The Specific Patterns of the Applied Magnetic Fields, Not By Suggestibility: Re-analysis of 19 Experiments », International Journal of Neuroscience, vol. 116,‎ 2006, p. 1079-1095 (liens PubMed? et DOI?)
  25. Persinger, MA, « The neuropsychiatry of paranormal experiences », The Journal of Neuropsychiatry & Clinical Neurosciences, vol. 13, no 4,‎ 2001, p. 515-524 (lire en ligne)
  26. Video footage, see 3:04-7 and 3:32-43
  27. « Email between Persinger and Granqvist November 2004 » (ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?). Consulté le 2013-03-24
  28. Larsson, M., Larhammarb, D., Fredrikson, M., and Granqvist, P., « Reply to M.A. Persinger and S. A. Koren's response to Granqvist et al. "Sensed presence and mystical experiences are predicted by suggestibility, not by the application of transcranial weak magnetic fields" », Neuroscience Letters, vol. 380, no 3,‎ 2005, p. 348–350 (lien DOI?)
  29. (en) MA Persinger, « Religious and mystical experiences as artifacts of temporal lobe function: a general hypothesis », Perceptual and motor skills, vol. 57, no 3 Pt 2,‎ 1983, p. 1255–62 (liens PubMed? et DOI?)
  30. (en) MA Persinger, « Paranormal and religious beliefs may be mediated differentially by subcortical and cortical phenomenological processes of the temporal (limbic) lobes », Perceptual and motor skills, vol. 76, no 1,‎ 1993, p. 247–51 (lien PubMed?)

Liens externes[modifier | modifier le code]