Casa Capșa

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Casa Capșa
{{#if:
Image illustrative de l'article Casa Capșa
Vue panoramique de la Casa Capșa
Position
Coordonnées 44° 26′ 07.9″ N 26° 05′ 53.07″ E / 44.435528, 26.098075 ()44° 26′ 07.9″ Nord 26° 05′ 53.07″ Est / 44.435528, 26.098075 ()  

Géolocalisation sur la carte : Bucarest

(Voir situation sur carte : Bucarest)
Casa Capșa
Casa Capșa
Secteur Secteur 1
Quartier
Calea Victoriei 36
Création
Fin de construction 1848
Classification
Code LMI B-II-m-B-19852
Casa Capșa en 2006

La Casa Capșa ou en français maison Capșa est un hôtel restaurant situé à Bucarest.

Histoire[modifier | modifier le code]

L'origine[modifier | modifier le code]

Casa Capșa en 1900

Avant de devenir la Casa Capșa, l’immeuble, situé au centre de Bucarest, à l’intersection de la Calea Victoriei et de la rue Edgar Quinet, fut construit en 1852 par un juge de paix nommé Slatineanu et porta son nom jusqu'en 1874, date à laquelle la famille Capșa la racheta.

L’histoire de la Casa Capșa est liée au destin d’une famille macédo-roumaine descendants du fourreur Dumitru Capșa arrivé à Bucarest après la destruction complète par l’artillerie Otomanne en 1788 de Moscopole. De ses 12 enfants, ces 4 garçons, Vasile, Anton, Constantin et Grigore, sont liés à la destinée de la Casa Capșa.

Vasile débuta son apprentissage auprès du confiseur Alexandru Elefterescu. Après quatre années d’apprentissage, Vasile avec l’aide de son frère Anton, créa le 6 juillet 1852, la confiserie Au deux frères, Anton et Vasile Capsa, situé sur le pont Mogosoaia, actuellement avenue Victoriei, un peu plus au nord de la Casa Capsa actuel. Fins commerçants, les deux frères comprirent rapidement que l’emballage valorisait la marchandise, et ils créèrent une nouvelle mode. Au cours des années, la confiserie Capșa a capté tous les frères dans l’entreprise.

L'Âge d'or de la Casa Capșa[modifier | modifier le code]

Casa Capșa
Casa Capșa du côté de la calea victoria

Grigore est celui qui fit la renommée de la maison. Envoyé en France, dans la fameuse Maison Boissier à Paris par ses frères Anton et Vasile, pour apprendre la pâtisserie et la confiserie, il se révéla être un apprenti surdoué. Grigore fut le seul étranger à pouvoir participer au Salon de Paris, où il impressionna l’Impératrice Eugénie avec ses friandises. D'ailleurs, Grigore refusa la proposition de devenir le fournisseur de la cour impériale française[1]. À son retour au pays en 1868, Grigore Capsa ouvre la Casa Capsa[2], où les confiseries d'inspiration française lui font rapidement une réputation à l'échelle continentale. Mais en 1876, Constantin prit du recul, Grigore dirigea seul la maison.

En 1881, la Casa Capsa devint un restaurant à service complet.

En 1886, la Casa Capșa s’agrandissait. Un salon de thé est rajouté qui allait devenir le célèbre Café Capsa. Durant toutes ces années glorieuses, tout le gratin roumain se devait d’y faire un détour comme Dan Barbilian, le critique Serban Cioculescu, le poète Vlaicu Barna, les écrivains Liviu Rebreanu, Camil Petrescu, Corneliu Moldovan, Tudor Arghezi, Ionel Teodoreanu et Ion Minulescu ainsi que des hommes politique, des diplomates étrangers, des acteurs etc...

En 1869, Grigore Capșa devenait le fournisseur de la cour princière et en 1882 de la Maison Royale Roumaine.

En 1873, lui fut attribuée la “Grande Médaille” à l’exposition de Vienne.

En 1881, il reçut la “Médaille d’Or” à l’exposition de Bucarest.

En 1889 la Casa Capșa reçoit la “Grande Médaille d’Or“ à l'Exposition universelle de Paris de 1889.

Après la disparition de Grigore Capsa, La Casa Capșa maintiendra sa renommée de symbole de Bucarest jusqu’au milieu du XXe siècle.

Casa Capșa sous le communisme[modifier | modifier le code]

Lorsque le Parti Communiste Roumain a pris le pouvoir en 1948, le pouvoir nouvellement mis en place affecta ce symbole, qualifiant de déplaisant les fastes bourgeois. Les autorités communistes fermèrent la Casa Capșa. Mais le restaurant fut exploité mais ils remplacèrent le nom Casa Capșa par Bucarest. Brasserie et Restaurant.

Casa Capșa de nos jours[modifier | modifier le code]

Après la révolution roumaine de 1989, le restaurant reprit son ancienne dénomination et débuta sa restauration. Et bien que malmené par la période communiste, l’édifice a subi plusieurs restaurations de qualité qui lui ont permis de retrouver un second souffle et d’ouvrir ses portes à nouveau depuis 2003.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Mioara Ioniță The Capșa Coffee House on Radio Romania International. 17 mars 2006.
  2. The Capșa Coffee House on Radio Romania International. 17 mars 2006.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :