Carukia barnesi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Carukia barnesi est une petite méduse extrêmement venimeuse que l'on trouve près de l'Australie. Sa piqûre peut provoquer le syndrome d'Irukandji et c'est pourquoi elle est communément appelée méduse irukandji. Ce surnom est cependant également utilisé pour la méduse Malo kingi.

L'ombrelle d'une Carukia barnesi adulte ne fait qu'entre 12 et 30 mm. Ses quatre tentacules peuvent mesurer entre 5 cm et 1 m[1].

Découverte[modifier | modifier le code]

Cette méduse a été découverte en 1966 par Jack Barnes, un Australien cherchant à trouver l'origine du syndrome d'Irukandji. Il resta volontairement sous l'eau le temps nécessaire pour apercevoir la méduse puis, une fois celle-ci repérée, se fit volontairement piquer. Par mesure de précaution, il inocula également le venin à deux autres personnes, dont son fils de quatorze ans. Tous trois, victimes du syndrome, purent ainsi témoigner du rôle de la Carukia barnesi, qui hérita en partie son nom de Jack Barnes[2].


Vue des tentacules par rapport à l'ombrelle

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Louise Goggin, « Irukandji Jellyfish », Plants and Animals,‎ November. 2004 (lire en ligne)
  2. (en) Darwin Awards, « Le scientifique piqué ».
  • Southcott : Revision of some Carybdeidae (Scyphozoa: Cubomedusae), including a description of the jellyfish responsible for the 'Irukandji syndrome'. Australian Journal of Zoology 15 pp 651-671.

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]