Évolution territoriale de la Prusse

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
La marche de Brandebourg en 1415
Acquisitions de 1415 à 1618
Acquisitions de 1618 à 1648
Acquisitions de 1648 à 1740
Acquisitions de 1740 à 1786
Acquisitions de 1786 à 1803

Cet article retrace l'évolution territoriale de la Prusse et du Brandebourg, de la fondation de la marche de Brandebourg en 1157 jusqu'à la dissolution de l'État libre de Prusse en 1947.

Marche de Brandebourg[modifier | modifier le code]

1402
La Nouvelle Marche est cédée à l'ordre Teutonique.
1429
La Nouvelle Marche passe entièrement aux chevaliers teutoniques.
1454-1455
Traités de Cölln et Mewe (en) : la Nouvelle Marche retourne au Brandebourg.
1468
Le Brandebourg rachète définitivement la Nouvelle Marche aux chevaliers teutoniques pour 40 000 florins.
1614
Traité de Xanten : acquisition du duché de Clèves, du comté de La Marck, du comté de Ravensberg et de Ravenstein.
1618
Acquisition du duché de Prusse.

Brandebourg-Prusse[modifier | modifier le code]

1648
Traités de Westphalie : acquisition de l'évêché de Halberstadt, de l'évêché de Minden et de la Poméranie orientale.
1657
Traité de Bromberg : acquisition de la région de Lauenbourg, de Bütow et de Draheim (confirmé en 1660 par le traité d'Oliva).
1680
Sécularisation de l'archevêché de Magdebourg : acquisition du nouveau duché de Magdebourg, en vertu des traités de 1648.
1691
Grâce au mariage de Louis de Brandebourg avec la princesse Ludwika Karolina Radziwiłł, acquisition de la ville de Tauroggen.

Royaume de Prusse[modifier | modifier le code]

Frédéric Ier (1701-1713)[modifier | modifier le code]

1702
Frédéric Ier hérite du comté de Lingen.
1707
Extinction de la lignée d'Orléans-Longueville : la principauté de Neuchâtel choisit comme nouveau souverain Frédéric Ier.
Achat du comté de Tecklembourg (de) à Frédéric-Maurice de Bentheim-Tecklembourg (de).

Frédéric-Guillaume Ier (1713-1740)[modifier | modifier le code]

1713
Traités d'Utrecht : acquisition d'une partie de la Gueldre espagnole, avec la ville de Gueldre.
1720
Traité de Stockholm : acquisition de la partie sud de la Poméranie suédoise.

Frédéric II (1740-1786)[modifier | modifier le code]

1742
Traité de Breslau : acquisition de la majeure partie de la Silésie et du comté de Glatz.
1744
Extinction de la lignée des Cirksena : Frédéric II hérite de la principauté de Frise orientale.
1772
Premier partage de la Pologne : acquisition de la Prusse royale et de la partie nord de la Grande-Pologne, organisées en province de Prusse-Occidentale.

Frédéric-Guillaume II (1786-1797)[modifier | modifier le code]

1791
Acquisition du margraviat d'Ansbach et du margraviat de Bayreuth.
1793
Deuxième partage de la Pologne : acquisition du reste de la Grande-Pologne et d'une partie de la Mazovie, organisées en province de Prusse-Méridionale, ainsi que des villes de Dantzig et Thorn.
1794
Perte de la Gueldre prussienne (en) au profit de la France.
1795
Troisième partage de la Pologne : acquisition du reste de la Mazovie avec Varsovie, organisée en province de Nouvelle-Prusse-Orientale, ainsi que d'une petite partie de la Petite-Pologne organisée en province de Nouvelle-Silésie. Perte de la ville de Tauroggen au profit de l'Empire russe.

Frédéric-Guillaume III (1797-1840)[modifier | modifier le code]

1803
Reichsdeputationshauptschluss (« Recès de la Diète d'Empire ») : acquisition de la principauté de Paderborn, de l'évêché de Hildesheim et de la partie orientale de la principauté de Münster.
1806
Perte de la principauté de Neuchâtel au profit de la France (Louis-Alexandre Berthier).
1807
Traité de Tilsit : perte de toutes les terres à l'ouest de l'Elbe (au royaume de Westphalie), des territoires acquis durant les deuxième et troisième partages de la Pologne (à l'Empire russe et au duché de Varsovie) et de la Basse-Saxe avec Cottbus (au royaume de Saxe).
1814-1815
Congrès de Vienne : la Prusse récupère une partie des territoires polonais perdus en 1807, organisés en grand-duché de Posen, et obtient près de la moitié du territoire du royaume de Saxe et la majeure partie de la Westphalie (organisée en grand-duché du Bas-Rhin et province de Juliers-Clèves-Berg).

Frédéric-Guillaume IV (1840-1851)[modifier | modifier le code]

1850
Réunion des principautés de Hohenzollern-Hechingen et de Hohenzollern-Sigmaringen, organisées en province de Hohenzollern.

Guillaume Ier (1861-1888)[modifier | modifier le code]

1866
Traité de Prague : acquisition des duchés de Schleswig et de Holstein, du royaume de Hanovre, du duché de Nassau, de l'électorat de Hesse-Cassel et de la ville libre de Francfort.