Cartel Beltrán Leyva

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cartel Beltrán Leyva
Date de fondation 2008
Fondé par Arturo, Carlos, Alfredo and Héctor Beltrán Leyva
Lieu Matamoros, Tamaulipas, Mexico
Territoire
Année active 2008-2010
Ethnies présentes Mexicaine
Nombre de membres 1000 membres
Activités criminelles
  • Trafic de stupéfiants :
  • Blanchiment d'argent
  • Extorsion
  • Meurtres
  • Kidnapping
  • Prostitution
  • Corruption de politiques
  • Contrefaçons
  • Trafic d'armes
  • Trafic de passagers clandestins
  • Racket
  • Évasion fiscale
Alliés Los Zetas, cartel de Tijuana, cartel de Juarez
Rivaux Los Negros, cartel de Sinaloa, cartel du Golfe, La Familia Michoacana

Le cartel Beltrán Leyva est une organisation criminelle fondée au Mexique par quatre frères de la famille Beltrán Leyva, Marcos Alturo (en), Carlos (en), Alfredo (en) et Hector (en), originaires de la commune de Badiraguato dans le Sinaloa. Durant des décennies, ils travaillèrent en coopération avec Joaquín Guzmán, dit El Chapo et à la tête du cartel de Sinaloa. Ils se sont éloignés de ce dernier vers 2008, et sont désormais alliés aux Zetas et au cartel de Juárez. Héctor Beltrán Leyva est le seul à être encore en liberté.

Selon les autorités américaines, qui ont ouvert deux procès en août 2009, à Chicago et Brooklyn, contre Joaquín Guzmán, son allié Ismael Zambada García (en) et Arturo Beltran-Leyva (en) (tué le 16 décembre 2009), entre 1990 et 2008 les trois hommes auraient fait entrer plus de 200 tonnes de cocaïne aux États-Unis et en aurait fait sortir plus de 5,8 milliards de dollars[1].

Le cartel Beltrán Leyva a infiltré la police et même Interpol, ainsi que les bureaux du Procureur général de la République du Mexique, comme l'a montré l'Operación Limpieza [2]. Arturo Beltrán Leyva, tué par les marines le 16 décembre 2009, était soupçonné de payer 450 000 dollars par mois au chef de l'unité de lutte contre les narcotrafiquants (SIEDO (en)), Noé Ramírez Mandujano (en), qui fut arrêté en août 2008 pour corruption[3],[4]. Ramírez Mandujano a depuis été acquitté des charges qui avaient été déposées contre lui, après avoir purgé quatre ans de prison[5]. Le chanteur Ramon Ayala, détenteur d'un Grammy Award, a aussi été inculpé pour liens avec le cartel après avoir été arrêté alors qu'il chantait pour les Beltrán Leyva[6],[3].

L'arrestation d'Alfredo Beltrán Leyva le 20 janvier 2008 porta un coup violent au cartel de Sinaloa. Ses frères accusèrent El Chapo de l'avoir donné, et ordonnèrent en vengeance l'assassinat de son fils de 22 ans, Édgar Guzmán López. Ils assassinèrent également des membres de la police, dont le commissaire de la police fédérale Édgar Eusebio Millán Gómez (en). Le conflit avec le cartel de Sinaloa explique en partie les bain-de-sang entre mafieux ayant lieu depuis 2008 à Ciudad Juárez, puis, à partir de février 2010, dans la ville-frontière de Reynosa.

Héctor Beltrán Leyva (en), à la tête de l'une des factions du cartel avec son homme de main Sergio Villarreal Barragán (en), emploie sous ses ordres un sicaire âgé de 12 ans[réf. nécessaire].

Arrestations et décès[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]