Carte choroplèthe

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Carte figurative de l'instruction populaire de la France, par Charles Dupin, 1826. Il s'agit de la première carte choroplèthe de l'histoire[1].
Adriano Balbi et André-Michel Guerry reprennent la carte choroplèthe de Charles Dupin pour faire des cartes choroplètes comparées de l'instruction et du nombre de crimes[2].
Carte de France de l'origine des prostituées à Paris, publiée par Alexandre Parent du Châtelet en 1936 dans un ouvrage intitulé De la Prostitution dans la ville de Paris, considérée sous le rapport de l’hygiène publique, de la morale et de l’administration
Carte choroplèthe montrant pour chaque État américain la marge victorieuse (en couleur) des candidats à l'élection présidentielle américaine de 2004, ainsi que le taux de participation (disques en noir et blanc).

Une carte choroplèthe (du grec χώρος : « zone/région » et πληθαίν : « multiple ») est une carte thématique où les régions sont colorées ou remplies d'un motif qui montre une mesure statistique, tels la densité de population ou le revenu par habitant. Ce type de carte facilite la comparaison d'une mesure statistique d'une région à l'autre ou montre la variabilité de celle-ci pour une région donnée.

La carte choroplèthe correspond à ce qu'Émile Cheysson appelait un « cartogramme à teintes dégradées », qu'il définissait comme un cartogramme dont « les divisions géographiques sont recouvertes de teintes dégradées en fonction de l'intensité statistique du fait représenté »[3].

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • André-Michel Guerry, Essai sur la statistique morale de la France, Paris, Crochard,‎ 1833 (lire en ligne)
  • (en) Chun-Houh Chen (dir.), Wolfgang Hardle (dir.), Antony Unwin (dir.) et al., Handbook of Data Visualization, Springer-Verlag, coll. « Springer Handbooks of Computational Statistics »,‎ 2008 (ISBN 978-3-540-33036-3)

Notes et références[modifier | modifier le code]

(en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Choropleth map » (voir la liste des auteurs)

  1. Michael Friendly, « A Brief History of Data Visualization », dans Handbook of Data Visualization,‎ 2008 (lien DOI?), p. 39
  2. Adriano Balbi et André-Michel Guerry, Statistique comparée de l'état de l'instruction et du nombre des crimes dans les divers arrondissements des académies et des cours royales de France, Paris, Jules Renouard,‎ 1829
  3. Émile Cheysson, « L'Album de statistique graphique publié par le ministère des travaux publics », Journal de la société de statistique de Paris, no 31,‎ 1890, p. 11-23 (lire en ligne)
  4. a, b, c et d Guerry 1833

Voir aussi[modifier | modifier le code]