Carte cadeau

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La carte cadeau remplace sous forme de carte plastique, le chèque cadeau.

Historique[modifier | modifier le code]

Les cartes cadeau apparaissent il y a plus de dix ans aux États-Unis. Les grands magasins et distributeurs spécialisés (Blockbuster Video, Home Depot, Best Buy, Starbucks) sont les premiers à les lancer en 2005, le chiffre d'affaires généré par ces cartes aux États-Unis est de 54 milliards d’euros avec une projection à 110 milliards en 2008. Les vouchers papier ont en 2007 quasiment disparu du marché américain.

Le marché anglais est le premier marché européen. Marché qui a démarré en 2002, également avec les distributeurs (Debenhams, Boots, Royal Mail).

En 2005 le chiffre d'affaires des cartes cadeau est de 450 millions d’euros contre 2 800 millions pour les chèques cadeau. En 2007, il est de 3 100 millions sur les cartes contre 2 340 pour les chèques : en 2 ans les cartes ont plus que dépassé les chèques cadeau.

En France, le marché est encore dominé par les chèques mais devrait connaître le même phénomène qu’au Royaume-Uni. Les premières cartes cadeau sont apparues en 2004 avec les distributeurs Galeries Lafayette, BHV, Ikéa, Auchan) en B2C.

En 2007 apparaissent les cartes cadeau bancaires et de nouveaux acteurs sur le marché B2B (Accor Services rachète Kadéos, Sodexo et Sofinco se réunissent depuis 2008 pour créer Cartes Cadeaux Distribution Service) :

  • +86 % de chiffre d'affaires en deux ans en France
  • +37 % de part de marché en France depuis 2005

En 2011, apparition en France de la première plateforme d’échange et revente de chèques et cartes cadeaux en ligne: Esioox[1]. La plateforme s'adresse aux particuliers ayant reçu des chèques ou cartes cadeaux et qui désirent les vendre ou les échanger parce qu’ils n'en ont pas l’utilité.

En 2013, le site Yoopiiii.fr référence les cartes et chèques cadeaux disponibles et utilisables en France. Chaque carte cadeau dispose d'une fiche complète reprenant les conditions d'achat et d'utilisation ainsi qu'un court descriptif de la marque, l'enseigne ou le e-commerçant émetteur.

Types de cartes[modifier | modifier le code]

On distingue les cartes mono-enseigne et les cartes multi-enseignes.

La carte cadeau mono-enseigne n'est utilisable que dans le réseau de magasins qui l'a émise.

La carte multi-enseignes est utilisable dans un réseau d'enseignes différentes, rassemblées au sein d'un programme multimarques ou selon des critères géographiques (ex. carte cadeau du centre commercial XXX) ou thématiques (ex : carte cadeau « bien être » valable dans une sélection de spas partenaires). La dernière version de la carte multi-enseignes est la carte open loop, valable par exemple dans un réseau de paiement (Visa, Mastercard, Amex) à concurrence de sa valeur, et auprès de tous les commerçants de ce réseau. Premières cartes cadeaux thématiques du marché, les cartes cadeaux Spirit of Cadeau[2] ont réussi le pari de concilier choix d'enseignes et personnalisation. Ou encore Moovcard, la 1ere carte cadeau taxi qui permet de réserver un taxi prioritaire en France et en Suisse Moovcard.fr

Fonctionnement[modifier | modifier le code]

Une carte cadeau peut être de valeur fixe (imprimée sur la carte ou son packaging : 20 €, 50 €, etc.) ou de valeur variable. Dans ce dernier cas, c'est le client qui en choisit le montant en l'activant en caisse. En France, la valeur maximale chargeable sur une carte cadeau est de 150 €[3]. La carte peut être utilisée en une ou plusieurs fois. En général, en France, elle est valable 12 mois à compter de sa date d'achat/activation, certaines nouvelles cartes du marché pouvant être valables jusqu'à 24 mois.

Activation[modifier | modifier le code]

Pour que la carte ait une valeur et soit utilisable, il faut l'activer, opération effectuée lors de son achat/paiement.

Lors du paiement, l'hôte de caisse réalise cette étape d'activation, par le biais du scanner du code-barres de la carte, ou de sa piste magnétique, selon le procédé utilisé dans l'enseigne. Dans les deux cas, l'information codée (sous formes de barres ou dans la piste magnétique) est le type de carte et son numéro de série (ex : SuperSports 20 € no 123456). La caisse demandant l'activation envoie alors ces informations à un serveur central dans lequel la carte est censée exister pour cette valeur et sous ce numéro. Une fois ces informations validées, le message retour parvient à la caisse pour indiquer si la carte n'est pas activable (par exemple si elle est en liste noire, ou déjà activée) ou si l'activation peut être confirmée : dans ce cas un ticket est imprimé qui reprend (comme une facturette de carte bancaire) le nom de la carte, le montant, la date complète jj/mm/hh/mm/ss, et le numéro de série tronqué.

Utilisation[modifier | modifier le code]

Une fois activée comme, la carte est en mode activé dans la base de cartes cadeaux. Elle peut être utilisée par son bénéficiaire qui la présente dans un point de vente d'acceptation, qui là aussi soit scanne le code-barres de la carte soit lit sa piste. Le même échange d'informations se produit entre la caisse qui demande de valider le paiement, et le serveur. Une fois la transaction carte cadeau acceptée, le client règle le cas échéant le solde de son paiement avec le moyen de son choix (espèce, carte bancaire)

Avantages[modifier | modifier le code]

Par rapport au chèque cadeau[4] :

  • plus souple à gérer : carte activable en caisse et tracée avec un numéro de série unique, compensation entre magasin qui active et magasins qui reçoivent en paiement facilitée grâce à la plateforme informatique gérant les transactions
  • plus sécurisée : avant activation elle n'a aucune valeur. De plus contrefaire une carte cadeau (notamment à piste magnétique) est un peu plus complexe que de photocopier un chèque cadeau. De plus, avec une carte à piste magnétique, l'enseigne peut gérer une date de validité en plus du numéro de série unique, de même que des données sécuritaires qui lui sont propres.

Références[modifier | modifier le code]