Carrozzeria Moretti SpA

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Fiat Moretti Sportiva, basée sur la Fiat 850

La Carrozzeria Moretti était un petit constructeur automobile et de motocycles et surtout carrossier italien, dont l'activité dura de 1926 à 1989.

Histoire[modifier | modifier le code]

Fiat 600 Moretti de 1962.

Fondée à Turin par Giovanni Moretti en 1926, la Carrozzeria Moretti présente sa première réalisation motocycliste. Peu après la fabrication d'une gamme complète de triporteurs et de motos légères, y compris des modèles de compétition, voient le jour.

C'est à partir de la moitié des années 1930 que Moretti réalise sa première automobile : la Moretti 500, una petite torpédo à trois places, avec un moteur bi-cylindre de 500 cm3 placé à l'avant.

Au début de la Seconde Guerre mondiale, alors que le carburant était devenu une denrée rarissime, Moretti réalise un camion à traction électrique qui disposait d'une charge utile de 3,0 tonnes. Ce véhicule a été commercialisé sous le nom de Moretti Elettrocarro. Disposant du même moteur électrique, Moretti présenta également une automobile conçue pour les transports publics. Sa carrosserie, très en avance sur son temps, était ce que l'on appelle aujourd'hui un monovolume baptisé Moretti Elettrovettura et pouvait accueillir 7 passagers. La production de ces deux véhicules extraordinaires pour cette époque fut limitée. Personne n'a retrouvé un exemplaire restauré.

En 1946 la société lance la Moretti Cità une micro voiture qui obtiendra un bon succès de ventes. Suivent les modèles Moretti 600 et Moretti 750.

Les productions des ateliers Moretti se distinguent par le degré très élevé de ses finitions mais surtout par une remarquable panoplie de configurations de carrosseries qui comprennent la berline, le coupé, le spider et la giardinetta (familiale ou commerciale).

Mais le lancement des modèles de grande série comme la Fiat 600, puis la Fiat 500, pose de gros soucis à la société Moretti en raison des ses coûts très élevés engendrés par les petites séries et les adaptations à la demande. C'est pourquoi, à la fin des années 1950, l'entreprise décide d'arrêter la fabrication de modèles indépendants et de se consacrer à la réalisation de carrosseries spéciales pour des modèles de série d'autres constructeurs.

À partir des années 1960, libérée du fardeau de la conception et de la fabrication de toutes les parties mécaniques de ses voitures, la société Moretti présenta une série impressionnante de modèles sur des bases Alfa Romeo, Maserati et Fiat, avec toujours le même souci de qualité de ses finitions et aménagement intérieur. Ces modèles ont pour la plupart reçu la griffe du célèbre designer italien Giovanni Michelotti qui signera plus d'une trentaine de carrosseries.

En 1964 la société Moretti SpA comptait 145 salariés dont 120 ouvriers et 25 employés. Les ateliers se déployaient sur une surface couverte de 9 000 m2. La production annuelle tournait autour de 1 500 unités.

Durant les années 1970, surtout après le premier choc pétrolier de 1973, la société Moretti dut réduire drastiquement sa gamme pour n'offrir que des versions découvertes de modèles Fiat de grande série comme la Spiaggina, la Fiat 126 Moretti Minimaxi, la Fiat 127 Moretti Midimaxi et la luxueuse Fiat 128 Moretti Roadster. Tous ces modèles, très peu connus du grand public français, obtinrent un bon et long succès auprès des passionnés de voitures spéciales.

Cette politique de produit se poursuivra au cours des années 1980, mais avec une moins bonne pénétration commerciale en raison du goût changeant de la clientèle, avec les modèles Fiat Uno Moretti Folk et Fiat Panda Moretti Rock, jusqu'à la fermeture définitive de la société fin décembre 1989.

Principaux modèles[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]