Carrom

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Carrom
jeu de société
Carrom.jpg
Ce jeu appartient au domaine public
Date de 1re édition inconnue
Format table de jeu
Mécanisme adresse
Joueur(s) 2 ou 4 (8 pour certaines versions)
Âge à partir de 6 ans
Durée annoncée environ 30 minutes
habileté
physique

 Oui
 réflexion
décision

 Oui
générateur
de hasard

 Non
info. compl.
et parfaite

 Oui

Le carrom est un jeu de table très pratiqué en Asie, et tout particulièrement en Inde, se jouant avec des pions que l'on fait glisser sur un tablier en bois.

Le but du jeu est de placer tous les pions d'une couleur dans les trous situés aux quatre coins du tablier.

Histoire[modifier | modifier le code]

L'histoire du carrom (billard indien) et son origine sont mal connues. D'aucuns disent qu'il fut inventé en Inde par les Maharajas alors que d'autres pensent qu'il y fut importé par les Britanniques lors de la colonisation.

Il est également possible qu'il vienne de Birmanie, d'Égypte, d'Éthiopie ou encore du Portugal comme peuvent le faire penser certaines sources tout aussi obscures.

Depuis le siècle dernier, le carrom est devenu l'un des passe-temps favori des Indiens. On y joue dès le plus jeune âge et le jeu devient plus tard activité sociale brisant bien souvent la routine du quotidien.

Les premiers tournois se seraient déroulés en 1935 au Sri Lanka.

La première fédération naît en 1958 en Inde[1].

Il faudra attendre les années 1960 pour voir arriver les premiers carroms en Europe et, c'est seulement dans les années 1970 que le jeu va véritablement se développer avec des importations significatives et les premiers tournois à échelle européenne. La Suisse, l'Allemagne et les Pays-Bas apparaissent comme étant les pionniers de cet engouement.

L'ICF (International Carrom Federation) voit pour sa part le jour en 1988[2].

Carrom ou carom ?[modifier | modifier le code]

Une rapide recherche sur Internet démontre que les deux écritures sont utilisées. Ce sont les Américains qui ont ajouté un peu de confusion simplement par commodité orthographique. L'ICF a choisi d'écrire « Carrom » avec deux r.

Cependant, « Carom » (de l'anglais carambole ou carambolage) est un nom parfois donné au billard français, que l'on appelle aussi « billard carambole ».

Règles du jeu[modifier | modifier le code]

Deux jeunes Indiens jouant au carrom
Des enfants jouant au carrom au Yémen

Tout d'abord chaque équipe doit choisir une couleur, généralement l'équipe qui commence prend la couleur blanche.

Les joueurs d'une même équipe se regardent face à face, le but est de mettre les pions de sa couleur dans les trous avant les autres. Il faut pour cela les percuter à l’aide d’un palet en résine que l’on déplace sur la zone de tir située face à soi.

Dans le cas où un joueur met un pion de sa couleur dans le trou, il rejoue jusqu'à ce qu'il ne mette plus de pion de sa couleur. Dans le cas où il met un pion de la couleur adverse, il passe son tour tout comme s'il n'avait pas mis de pion.

Au début de la partie, tous les pions sont au centre du plateau : le pion rouge se trouve au centre, puis les autres pions l'entourent par un premier cercle en alternant à chaque fois la couleur des pions, puis par un deuxième cercle identique qui entoure le premier.

Chaque pion vaut 1 point sauf le pion rouge placé au centre du plateau qui en vaut 5, mais pour valider ce score il faut encore mettre un pion de sa couleur dans le trou tout de suite après avoir mis le rouge.

Le jeu se termine quand une des 2 équipes a mis tous ses pions, dans ce cas là on compte les pions restant de l'équipe adverse sur le plateau et on l'additionne au score précédent, si on a mis le pion rouge on ajoute 3 points à son score, dans le cas où on ne l'a pas mis l'équipe adverse qui a mis le pion rouge n'en bénéficie pas.

Sur le plateau se trouvent quatre traits se dirigeant vers le centre avec un cercle au bout, les pions se trouvant dans ces cercles n'ont pas le droit d'être frappé directement.

Dans le cas où il ne reste plus qu'un pion à une équipe sur le plateau, il lui est impératif de rentrer le pion rouge si cela n'est pas déjà fait, dans le cas contraire l'équipe perd, en revanche si l'équipe adverse rentre ce pion, c'est alors elle qui perd.

Pénalités :

  • Si un joueur entre un pion de couleur adverse, le pion de l'adversaire est compté mais on remet un de nos pions au centre et on perd la manche. Si on n'a pas mis de pion de notre couleur et que l'on rentre celui d'un adversaire, le pion est validé et on perd la manche.
  • Si on rentre le palet, on perd un pion et la manche.
  • Si on rentre le palet et un pion, on perd deux pions et la manche.
  • Si un pion rentre et que le palet est joué en arrière le pion doit ressortir.

On peut faire deux "styles" de partie : la partie à 25 points ou bien la partie en trois sets.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) ALL India Carrom Federation
  2. ICF

Liens externes[modifier | modifier le code]