Carrie, la vengeance

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Carrie.

Carrie, la vengeance

Titre original Carrie
Réalisation Kimberly Peirce
Scénario Roberto Aguirre-Sacasa
Acteurs principaux
Sociétés de production Metro-Goldwyn-Mayer
Screen Gems
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre Fantastique
Horreur
Thriller
Sortie 2013
Durée 100 minutes

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Carrie, la vengeance ou Carrie au Québec (Carrie) est un thriller américain de Kimberly Peirce sorti en 2013.

Il s'agit d'une nouvelle adaptation du roman Carrie de Stephen King.

Synopsis[modifier | modifier le code]

L'actrice Chloë Moretz en 2011

L'histoire se déroule dans la ville de Chamberlain dans le Maine. Margaret White (Julianne Moore), une intégriste religieuse déséquilibrée, accouche seule dans la chambre de sa maison. Terrifiée, elle s'apprête à assassiner le bébé mais se rétracte au dernier moment. Elle prénommera sa fille Carrietta.

De nos jours. Devenue une adolescente solitaire, timide et discrète, la jeune Carrie (Chloë Moretz) vit un véritable enfer. La jeune fille est victime du comportement violent et abusif de sa mère qui l'enferme régulièrement dans un placard sombre destiné à la prière lorsqu'elle estime que sa fille mérite d'être punie. De l'autre côté, elle est également la souffre-douleur de ses camarades de classe de lycée et endure quotidiennement leurs moqueries et harcèlements. Un jour dans les vestiaires du gymnase après une séance de natation, Carrie se retrouve confrontée à ses premières règles pendant sa douche. En raison de son éducation fondamentaliste et surprotectrice, elle ignore tout du cycle menstruel. Totalement paniquée elle implore l'aide de ses camarades, croyant être victime d'une hémorragie mortelle. Les autres filles se contentent de la filmer avec un téléphone portable et lui lancent des tampons hygiéniques en se moquant d'elle jusqu'à ce que Rita Desjardin (Judy Greer), l'enseignante d'éducation physique, intervienne. Une des élèves du nom de Christine Hargensen (Portia Doubleday) décide de poster la vidéo de la scène sur le web ce qui ne sera pas sans conséquences pour elle.

Les élèves ayant participé à l'épisode des vestiaires sont sévèrement réprimandées puis punies par Mme Desjardin. Chris refuse de prendre part aux séances sportives punitives de Mme Desjardin et se voit alors privée du bal de fin d'année, tant attendu par les élèves. De son côté, Carrie prend conscience du fait qu'elle possède des pouvoirs de télékinésie qui lui permettent de faire bouger des objets par la seule force de son esprit. Peu à peu et au fil de ses recherches sur le sujet, elle apprend à maîtriser ce don.

De son côté, Sue Snell (Gabriella Wilde) un autre de camarade de classe de Carrie éprouve du remords après l'incident des vestiaires et en guise de pardon, demande à son petit ami Tommy Ross d'emmener Carrie au bal de fin d'année à sa place. Bien que méfiante au départ, Carrie finit par accepter la proposition de Tommy car elle y voit notamment un moyen de pouvoir enfin s'intégrer et se débarrasser peu à peu de l'influence dominante de sa mère. Lorsque la nouvelle arrive aux oreilles de Chris Hargensen, celle-ci échafaude un plan des plus cruels afin d'humilier Carrie une dernière fois devant tout le lycée lors du bal. Avec l'aide de Billy Nolan (Alex Russell), son petit ami délinquant, ils s'introduisent dans une ferme et abattent violemment un des porcs de l'élevage et récoltent son sang dans un bidon en vue de leur sale tour.

Le soir du bal, Carrie se retrouve encore face à sa mère qui refuse de la laisser partir. À contrecœur, Carrie l'enferme dans le placard à l'aide de ses pouvoirs et quitte la maison au bras de Tommy pour se rendre au gymnase du Lycée où se tient le bal. Lors du bal, bien que nerveuse la jeune fille est resplendissante et attire les compliments et regards étonnés des autres élèves. Elle et Tommy partagent une danse lors d'un slow. Au cours de la soirée, le traditionnel couronnement du roi et de la reine du bal approchant, toute la salle s'empare des bulletins de vote. Le vote s'avère être truqué et Tommy et Carrie sont annoncés comme vainqueurs. Les deux montent sur l'estrade et sont couronnés sous les applaudissements de la foule.

Chez elle, Sue reçoit un SMS de la part de Chris lui annonçant sa vengeance sur Carrie au bal. Sue se rend rapidement au gymnase et arrive juste à temps pour apercevoir un seau rempli de sang de porc, juché au-dessus de l'estrade, juste au-dessus de la tête de Carrie. Mme Desjardin finit par chasser Sue de la salle, croyant qu'elle est venue pour gâcher la fête. Chris et Billy renversent alors le seau et un torrent de sang vient pleuvoir sur Carrie et Tommy. Tandis que Chris et Billy prennent la fuite, une complice utilise les écrans géants installés dans le gymnase pour projeter la vidéo de la scène des vestiaires devant la foule qui se met à rire aux éclats devant l'humiliation de la jeune fille. Carrie s'apprête à s'enfuir lorsque le seau vide tombe sur la tête de Tommy et ce dernier s'effondre sans vie sur le sol. Carrie, excédée, laisse éclater sa rage avec violence et se sert de ses pouvoirs pour mettre le bal à feu et à sang, tuant de nombreuses personnes. Elle quitte les lieux en laissant le bâtiment en flammes et ses camarades à l'intérieur. Chris et Billy tentent de s'enfuir en voiture mais Carrie les rattrape rapidement, bien décidée à se venger. Les deux adolescents trouvent la mort lorsque Carrie accidente volontairement leur voiture avant de l'envoyer contre une station service qui finit par exploser.

De retour chez elle, Carrie espère trouver du réconfort auprès de sa mère mais cette dernière, plus troublée que jamais, lui apprend qu'elle a été conçue lors d'un viol conjugal. Margaret blesse grièvement sa fille à l'épaule avec un couteau de cuisine puis tente de l'assassiner. Carrie, désespérée et terrifiée utilise ses pouvoirs pour tuer sa mère en lui plantant une multitude d'objets tranchants dans le corps. C'est à ce moment que Sue, une des seules survivantes du bal, retrouve Carrie chez elle, mortellement blessée à cause du coup de couteau asséné par sa mère. Carrie devient hystérique et une pluie de pierres s'abattent sur la maison. Elle décide finalement d'épargner la vie de Sue et lui révèle qu'elle est enceinte d'une petite fille. Sue est télékinétiquement éjectée hors de la maison qui s'effondre sur Carrie, étreignant le corps de sa mère.

Quelques temps plus tard, Sue rend visite à la tombe des White dans le cimetière afin d'y déposer une rose. Le film se termine avec un gros plan sur la stèle qui craque soudainement.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Drapeau des États-Unis États-Unis : Metro-Goldwyn-Mayer
Drapeau de la France France : Sony Pictures Releasing France

Distribution[modifier | modifier le code]

Source et légende : Version française (V. F.) sur AlloDoublage[2] ; Version québécoise (V. Q.) sur Doublage Québec[3]

Production[modifier | modifier le code]

Genèse du projet[modifier | modifier le code]

En mai 2011, la MGM travaille sur une nouvelle version de Carrie, le roman de Stephen King publié en 1974. Le film est annoncé comme étant une nouvelle adaptation plutôt qu'un remake de Carrie au bal du diable de Brian De Palma. La MGM fait alors appel à l'écrivain-scénariste Roberto Aguirre-Sacasa, qui a déjà adapté un roman de King, Le Fléau, en bande dessinée[4].

Interviewé au sujet de cette nouvelle adaptation en préparation, Stephen King répondra : « Qui sait si cela arrivera ? La vrai question est pourquoi, alors que l'original est si bon ? »[5]

Casting[modifier | modifier le code]

Au lancement du projet, plusieurs noms sont évoqués pour jouer le rôle principal autrefois tenu par Sissy Spacek, dont celui de Chloë Moretz et Haley Bennett. Les producteurs pensent également à Dakota Fanning, Emily Browning, Lily Collins et Bella Heathcote, dans le cas d'un refus comme celui de Shailene Woodley[6].

Pour le rôle de Margaret White, la réalisatrice pense à Jodie Foster, mais c'est finalement Julianne Moore qui est choisie[6]. Cette dernière est confirmée pour le rôle en avril 2012[7].

Accueil[modifier | modifier le code]

Le film a connu le succès commercial, rapportant environ 82 700 000 $ au box-office mondial[1]. En France, il a réalisé 234 224 entrées[8].

Il a reçu un accueil critique mitigé, recueillant 49,2% de critiques positives, avec une note moyenne de 5,4/10 et sur la base de 152 critiques collectées, sur le site agrégateur de critiques Rotten Tomatoes[9]. Sur Metacritic, il obtient un score de 53/100 sur la base de 34 critiques collectées[10].

Distinctions[modifier | modifier le code]

Récompenses[modifier | modifier le code]

Autour du film[modifier | modifier le code]

  • Il s'agit de la quatrième adaptation du roman de Stephen King. La dernière version est un téléfilm de 2002.
  • Il existe deux fins au film, l'une ayant été jugée trop choquante pour le montage cinéma[11].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]