Carré blanc sur fond blanc

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Carré blanc.
Page d'aide sur l'homonymie Ne doit pas être confondu avec Carré noir sur fond blanc.
Carré blanc sur fond blanc
Composition suprématiste : carré blanc sur fond blanc
Image illustrative de l'article Carré blanc sur fond blanc
Artiste Kasimir Malevitch
Date 1918
Type Huile sur toile
Technique Peinture
Dimensions (H × L) 79,4 × 79,4 cm
Localisation Museum of Modern Art, New York (États-Unis)

Le Carré blanc sur fond blanc (titre original : Composition suprématiste : carré blanc sur fond blanc, en russe : Супрематическая композиция - Белое на белом (Белый квадрат)) est une huile sur toile peinte par Kasimir Malevitch en 1918. Appartenant au mouvement du suprématisme, elle consiste en un carré de couleur blanche, peint sur un fond d'un blanc légèrement différent.

Historique[modifier | modifier le code]

Cette œuvre est souvent considérée comme le premier monochrome de la peinture contemporaine[1] et il reste l'un[2] des plus célèbres.

Malevitch a utilisé deux blancs d'origines différentes : « l'un froid et très légèrement bleuté, pour le carré, l'autre chaud et un peu ocre, pour le fond »[3].

Le Carré blanc sur fond blanc est actuellement exposé au Museum of Modern Art (MoMA) à New York[4].

« J’ai troué l’abat-jour bleu des limitations colorées, je suis sorti dans le blanc, voguez à ma suite, camarades aviateurs, dans l’abîme, j’ai établi les sémaphores du Suprématisme. […] Voguez ! L’abîme libre blanc, l’infini sont devant vous[5] »

— Kasimir Malévitch, Du cubisme et du futurisme au suprématisme. Le nouveau réalisme pictural, 1916.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Entrée « monochrome » du dictionnaire Larousse de la peinture
  2. Cela étant, Alphonse Allais décrivit dans une nouvelle, dès les années 1880, une série d'œuvres dites « monochroïdes » aux arts incohérents, faisant de lui un précurseur en la matière. Voir Alphonse Allais, Album primo-avrilesque, Paris, P. Ollendorff, 1897, part. p. 17 et 19 (en ligne).
  3. Denys Riout, La Peinture monochrome, 1996 (Folio Essais 2006, chapitre II)
  4. (en) Suprematist Composition: White on White sur le site du MoMA.
  5. Kasimir Malévitch, Écrits, t. 2, p. 84 (voir aussi ici) ; Cité par Marie-José Rodriguez, « Le monochrome. Parcours dans les collections modernes et contemporaines 2011-2012 », dans Dossiers pédagogiques, Centre Pompidou, 2012.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Alan C. Birnholz, « On the Meaning of Kazimir Malevich's "White on White" », Art International, no 21,‎ janvier 1977, p. 9–16 (ISSN 0004-3230)

Radio[modifier | modifier le code]

  • Entretiens avec Michael Quistre-Bert, Bernard Blistène et Florian Quistre-Bert par Jean de Loisy et Sandra Adam-Couralet, Malévitch, carré blanc sur fond blanc, Paris, France culture, 6 septembre 2014, 59 mn (émission Les Regardeurs) (en ligne).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]