Carpophage à double huppe

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Carpophage à double huppe

Description de cette image, également commentée ci-après

Lopholaimus antarcticus

Classification (COI)
Règne Animalia
Embranchement Chordata
Sous-embr. Vertebrata
Classe Aves
Ordre Columbiformes
Famille Columbidae

Genre

Lopholaimus
Gould, 1841

Nom binominal

Lopholaimus antarcticus
(Latham, 1802)

Statut de conservation UICN

( LC )
LC  : Préoccupation mineure

La Carpophage à double huppe (Lopholaimus antarcticus) est une espèce de carpophage, oiseau de la famille des Columbidae. Il habite toute la zone côtière est de l'Australie. C'est une espèce protégée en Australie

Description[modifier | modifier le code]

Ce sont de grands oiseaux mesurant environ 50 centimètres de long pour un poids de 500 grammes. La poitrine est gris clair, les ailes gris foncé et la queue d'un noir ardoisé avec une bande gris clair. Le bec est rouge-brun. Le pigeon a également une importante huppe inclinée vers l'arrière et qui va du bec à la nuque. La huppe est constituée de plumes grise à l'avant et de plumes brun-rouge à l'arrière. Les juvéniles sont plus quelconques en apparence avec un bec brun clair. La bande de la queue est moins marquée chez les immatures.

Mode de vie[modifier | modifier le code]

Il vit en bandes qui peuvent atteindre plusieurs centaines d'individus. Ils volent très bien et on les voit souvent voler au-dessus des forêts tropicales humides et aussi, dans les régions plus sèches, au-dessus des vallées humides volant autour des palmiers, des figuiers, des bosquets d'eucalyptus. Ils sont complètement arboricoles. Les oiseaux ont tendance à se nourrir de fruits dans la canopée et se reposent souvent au sommet des arbres. Ils boivent les gouttes d'eau de pluie trouvées sur les feuilles des arbres. On les trouve quelquefois sur le sol à la recherche de nourriture.

Distribution[modifier | modifier le code]

On les trouve souvent dans la bande côtière allant du cap York au Queensland jusqu'au sud de la Nouvelle-Galles du Sud mais on peut en trouver plus au sud, en Tasmanie et dans les Gippsland au Victoria, en fonction de la disponibilité en nourriture. Ils vivaient beaucoup en forêt tropicale, mais, malheureusement, sa population diminue en raison de la destruction des forêts tropicales humides.

Roucoulement[modifier | modifier le code]

Les oiseaux font rarement du bruit, mais peuvent produire de petits bruits plaintifs. Ils se chamaillent souvent et quand ils se disputent ils émettent des petits bruits courts (un peu semblables au cri du cochon).

Reproduction[modifier | modifier le code]

Ils nichent de juillet à janvier, les nids sont habituellement construits très hauts au-dessus du sol. Les nids sont faits de longues brindilles entrecroisées. La femelle pond un seul gros œuf qu'elle couve 24 jours.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Sources[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • del Hoyo J., Elliott A. & Sargatal J. (1997) Handbook of the Birds of the World, Volume 4, Sandgrouse to Cuckoos. BirdLife International, Lynx Edicions, Barcelona, 679 p.
  • Prin J. & G. (1997) Encyclopédie des Colombidés. Editions Prin, Ingré, 551 p.