Carpe commune

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir carpe.

La carpe commune (Cyprinus carpio) est une espèce de poisson de la famille des cyprinidés. Cette Carpe possède plusieurs formes d'élevage désignés sous les appellations carpe cuir, carpe miroir ou encore carpe koï. Elle vit dans les eaux douces d'Europe, d'Asie, d'Extrême-Orient et d'Amérique du Nord. Les carpes koï sont des animaux domestiques


Description[modifier | modifier le code]

Une carpe sauvage.

La carpe commune a une longue nageoire dorsale munie d'un rayon osseux et « barbelé » et sa mâchoire supérieure est garnie de « barbillons » (filaments tactiles/sensitifs). Sa bouche est protractile (qui s’allonge vers l’avant). Elle pèse généralement 20 kg pour 90 cm, voire 40 kg pour 110 cm, pour les plus gros spécimens.

Distribution et habitat[modifier | modifier le code]

Carpes communes dans un étang à Dublin, en Irlande.

La carpe commune vit dans les eaux douces d'Europe, d'Asie, d'Extrême-Orient et d'Amérique du Nord. Originaire sans doute d'Asie occidentale et d'Europe de l'Est (Danube, mer Noire, mer Caspienne, mer d'Aral), sa répartition est tellement importante et son introduction ancienne qu'il est difficile de définir une région d'origine précise. On sait qu'elle a été introduite en Europe occidentale à l'époque romaine. Mais des fossiles ont été retrouvés dans l'ancien lit de la Seine, et dans les tourbières d'Overijse[1].

Elle avait aussi été introduite en Australie dans des rivières du sud-est mais elle est considérée, là-bas, comme un prédateur redoutable et nuisible pour les espèces indigènes, et elle est en cours d'éradication.

Elle vit dans les eaux tranquilles, stagnantes, chaudes et peu profondes des rivières, des canaux, des étangs et des lacs. La carpe commune affectionne les zones encombrées, les proximités de fosses. Les zones de confort, de tenus évoluent en fonction de la biocénose. Elle se prête aisément à l'élevage.

Biologie et écologie[modifier | modifier le code]

Une carpe pesant plus de 20 kg.

Plutôt active au crépuscule et la nuit. L'hiver elle s'engourdit, et ralentit son activité qui reste tout de même marquée, surtout la nuit. L'activité alimentaire des carpes est au plus bas entre décembre et février.

Il semble que cette carpe possède des facultés d'adaptation rapide à son environnement : la pression de pêche par exemple peut modifier son comportement alimentaire, ses lieux de repos, et son comportement global.

Reproduction[modifier | modifier le code]

La carpe commune se reproduit de juin à juillet, dans les eaux peu profondes, la femelle pond plusieurs milliers d'œufs adhésifs (environ 100 000 par kg de poids vif), parmi les plantes aquatiques, dans une eau atteignant les 20°.

La carpe est réputée pour sa longévité, en général 18 à 20 ans, mais certains spécimens sont arrivés à 70 ans.

Alimentation[modifier | modifier le code]

La carpe se nourrit particulièrement de blé mais et autre grainesmollusques avec une prédilection pour les moules d'eau douce — anodontes —, larves d'insectes, vers, crustacés ; l'écrevisse faisant partie pour une grande part de son régime alimentaire (quand il y en a) et débris de végétaux. C'est un poisson fouilleur des fonds et déracineur de végétaux, et à l'occasion elle s'attaque aux autres poissons, mange les œufs.

Taxinomie[modifier | modifier le code]

Cyprinus carpio carpio

La carpe commune compte trois sous-espèces:

  • Cyprinus carpio carpio (carpe européenne) se trouve dans l'Est de l'Europe
  • Cyprinus carpio haematopterus (carpe amour) est originaire de l'Asie orientale.
  • Cyprinus carpio rubrofuscus originaire d'Asie du Sud.

Elle est liée au poisson rouge commun (Carassius auratus), avec lequel elle est capable de se reproduire.

Noms vernaculaires[modifier | modifier le code]

Carpes Koï dans un bassin.

Selon les régions elle est appelée aussi carpat, carpeau, carpo[2] ou encore escarpo, feuille, flusskarpfen, karpenn, kerpaille ou kerpe[3].

Le petit de la carpe est le carpeau ou le carpillon.

Symbolique[modifier | modifier le code]

Dans la culture chinoise, la carpe qui toujours tente de remonter le courant des fleuves, représente la persévérance, mais aussi la réussite au niveau social et aux examens. Notamment, les salles d'études des garçons dans les maisons chinoises étaient décorées d'une peinture de carpe.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Bulletin des sciences naturelles et de géologie,Delafosse Guillemin et Kuhn, tome XIX, page 217
  2. Référence GISD : espèce Cyprinus carpio (en)
  3. Référence Catalogue of Life : Cyprinus carpio Linnaeus, 1758 (en)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Références taxinomiques[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]