Caroline Tresca

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Tresca.

Caroline Tresca

Nom de naissance Marie Caroline d'Indy
Naissance 21 juillet 1959 (55 ans)
Angers (France)
Nationalité France Française
Profession Actrice
Animatrice TV
Animatrice radio
Peintre
Sculpteur
Galeriste
Productrice
Écrivain
Réalisatrice
Chanteuse
Films notables Les Alsaciens ou les Deux Mathilde

Caroline Tresca, née Marie Caroline d'Indy le 21 juillet 1959 à Angers (Maine-et-Loire), est une animatrice et productrice de télévision et de radio, ainsi qu'une comédienne française de cinéma, de télévision et de théâtre. Elle est l'ex-femme de Roland Tresca, et l'ex-compagne de l'acteur Philippe Caroit. Aujourd'hui elle se consacre essentiellement à son métier de peintre et de sculpteur et possède sa propre galerie d'art à Paris. Elle est également écrivaine.

Biographie[modifier | modifier le code]

Caroline Tresca naît le 21 juillet 1959 à Angers. Elle est l'arrière-petite-fille du compositeur Vincent d'Indy. En 1980, elle obtient une maîtrise universitaire en droit.

Après avoir effectué le tour du monde en 1981, elle se lance dans le mannequinat de 1982 à 1986. Ensuite, elle suivra des cours d'improvisation au Centre Américain de Paris, institution qui a compté parmi ses débutants en classe théâtrale Jacques Higelin ou encore Bulle Ogier.

Elle met fin à sa carrière de mannequin alors qu'elle débute à la télévision, sur FR3, en présentant des émissions telles que Télé Caroline, Chapiteau 3 et Dadou Babou[1] ou 40° à l'ombre de la 3.

L'année de ses débuts à la télévision, en 1986, représente aussi pour elle, son seul rôle dans un long métrage au cinéma, celui d'Évelyne, offert par Max Pécas dans Deux enfoirés à Saint-Tropez.

C'est à partir de 1990, que, toujours sur FR3, elle va produire et animer deux émissions : Ce soir ou jamais et de 1991 à 1993, À vos amours, diffusé le dimanche à 18 h 15[2].

Ces années passées à la télévision ont été ponctuées en 1989, par le Sept d'or du meilleur animateur de télévision.

Elle cesse ensuite, et de manière quasi définitive, l'animation et la production télé, pour se consacrer à la radio, où elle présentera la tranche info 7-9 heures sur Europe 1. Cela lui vaudra le prix Galère d'or, de la meilleure animatrice radio France.

De 1993, à 1999, elle joue dans une dizaine de téléfilms comme Les Grandes Personnes de Daniel Moosmann en 1995, ainsi que dans des séries télévisées comme Les Alsaciens ou les Deux Mathilde de Michel Favart. Ces quelques années passées devant la caméra en tant qu'actrice lui ont permis de jouer aux côtés de Francis Huster, François Berléand, Annie Girardot ou encore Line Renaud.

C'est vers la fin des années 1990, qu'elle arrête son métier d'actrice, pour celui de comédienne de théâtre. Elle jouera dans 8 pièces dont Madame Doubtfire au Théâtre de Paris.

Aujourd'hui encore, elle poursuit sa carrière de comédienne, avec notamment la pièce La Règle de trois de Bruno Druart, mise en scène par Jean-Pierre Dravel et Olivier Macé, jouée en 2010 à travers toute la France.

Le 4 novembre 2006, elle est invitée par Patrick Sébastien sur son émission Le Plus Grand Cabaret du monde[3]

Elle a été la compagne de l'acteur Philippe Caroit jusqu'en 2008[4]

Elle constitue l'une des animatrices télé emblématiques de la fin des années 1980 et du début des années 1990, c'est pourquoi en 2010, elle est contactée par France 2 pour coanimer les Victoires de la musique 2010.

Parmi ses autres professions, celles de réalisatrice de documentaires et reportages pour France 2 entre autres, celle de nouvelliste et auteur de romans pour enfants..

En 2012, elle se consacre pleinement à son métier de peintre et sculpteur. Elle possède des expositions permanentes à la Galerie Martine Moisan, à Paris, ainsi qu'à Toulouse et L'Isle-sur-la-Sorgue.

Du 18 au 24 mars 2013, elle est la maîtresse de cérémonie de la troisième édition du Festival 2 cinéma de Valenciennes[5]. Au mois de septembre de la même année, l'artiste inaugure sa propre galerie d'art, la Galerie Caroline Tresca dans le 6e arrondissement de Paris (Rue Servandoni)[6].

Elle est mère de trois enfants, deux filles et un garçon[7].

Filmographie[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

Court-métrage[modifier | modifier le code]

Théâtre[modifier | modifier le code]

Animation TV[modifier | modifier le code]

Réalisation[modifier | modifier le code]

Caroline Tresca est également réalisatrice de documentaires :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Discographie[modifier | modifier le code]

Peinture et sculpture[modifier | modifier le code]

Caroline Tresca n'a jamais pris de cours de peinture ce qui fait d'elle une autodidacte ; en revanche, elle a appris la sculpture[8].

En février 2003, elle expose à la Galerie Bouquières à Toulouse[9]. Son exposition s'intitule Pastels, dessins, huiles et sculptures.

En novembre et décembre 2005, elle expose à la Galerie Carré des Coignards à Nogent-sur-Marne

En novembre 2007, elle expose à la Galerie Artcourt à Paris[10]. Son exposition s'intitule Féminin Pluriel.

En juin 2009, elle expose au Carrousel du Louvre pendant deux jours.

Elle possède sa propre exposition permanente à la Galerie Martine Moisan (Galerie Vivienne), 8 passage Vivienne, Paris, 75002.

En septembre 2013, une galerie d'art portant son nom, la Galerie Caroline Tresca a ouvert ses portes au 14 de la rue Servandoni, au plein cœur de Paris dans son 6e arrondissement. Plusieurs artistes contemporains y sont exposés, dont elle, pratiquant diverses formes d'art, sculpture, peinture, photographie, gravure, dessin[6].

Récompenses[modifier | modifier le code]

  • 1989 : 7 d'or du meilleur animateur. De toute l'histoire des 7 d'or, elles ne sont que deux femmes à avoir remporté le prix dans cette catégorie, Caroline Tresca et Anne Sinclair (en 1988 et 1990)
  • 1993 : Galère d'Or de la meilleure animatrice radio France
  • 2003 : Grand Prix Téléfilmed pour Pour que ta mort soit douce

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Dadou Babou - L'Encyclopédie des Emissions TV », sur Toutelatele.com (consulté le 15 janvier 2013)
  2. « A vos amours - L'Encyclopédie des Emissions TV », sur Toutelatele.com (consulté le 18 décembre 2013)
  3. [1]
  4. [2]
  5. [3]
  6. a et b [4]
  7. [5]
  8. « Caroline Tresca : « Peindre, ça me dépoussière » », La Dépêche du Midi, 12 février 2003
  9. [6]
  10. [7]

Liens externes[modifier | modifier le code]