Carolina Klüft

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Carolina Klüft Portail athlétisme
Carolina Klüft photo2be.jpg
Informations
Discipline(s) Heptathlon, saut en longueur
Période d'activité 2002-
Nationalité Drapeau de la Suède Suède
Naissance (31 ans)
Lieu Borås
Taille 1,78 m (5 10)
Poids 65 kg
Entraîneur(s) Agne Bergvall
Records
Détentrice record d'Europe de l'heptathlon (7032 pts)
Distinctions
• Trophée de l'athlète européen de l'année en 2003 et 2006 (premier doublé)
Palmarès
Jeux olympiques 1 0 0
Championnats du monde 3 0 0
Championnats d'Europe 2 0 0

Carolina Evelyn Klüft, née le à Borås en Suède, est une athlète suédoise pratiquant l'heptathlon. Triple championne du monde, championne olympique et détentrice du record d'Europe de la discipline, elle peut être considérée à ce jour comme la meilleure heptathlète au monde de tous les temps, seulement dépassée en termes de record du monde par l'américaine Jackie Joyner-Kersee, avec toutefois les doutes que l'on évoque sur cette performance[réf. nécessaire].

Biographie[modifier | modifier le code]

Carolina est élevée dans une famille où le sport est important: son père est un ancien footballeur professionnel, évoluant dans le Championnat de Suède. Sa mère, pour sa part, est une ancienne athlète pratiquant le saut en longueur[1].

Elle pratique tout d'abord le football, puis s'oriente vers l'athlétisme vers l'âge de 12 ans. Elle a expliqué que ce choix était pour gagner, par ses performances, le respect des autres enfants, dont elle était l'objet de brimades après le déménagement de ses parents.

C'est son futur entraîneur, Agne Bergvall, qui lui conseille de se destiner à l'heptathlon, choix qu'elle fait en 2000.

Sa progression est rapide et elle remporte un premier titre lors des Championnats du monde junior 2000 à Santiago du Chili puis de nouveau lors de l'édition suivante en 2002 disputée à Kingston. Elle établit lors de ces deux compétitions un nouveau record du monde junior. Durant la saison hivernale 2002, elle avait obtenue une médaille de bronze en pentathlon aux Championnats d'Europe en salle à Vienne.

Un peu plus tard dans cette même saison estivale, elle participe au Championnats d'Europe d'athlétisme de 2002 à Munich. Pour son premier grand championnat chez les seniors, elle remporte la médaille d'or, établissant, avec 6 542 points, un nouveau record du monde junior.

La saison 2003 débute pour Carolina Klüft par un premier titre mondial, lors des Championnats du monde en salle de 2003 à Birmingham. Elle remporte la médaille d'or de l'épreuve du pentathlon.

Les Championnats du monde d'athlétisme 2003 à Paris-Saint-Denis voit le premier affrontement entre la Française Eunice Barber et Klüft. Barber, qui a remporté le titre en 1999 à Séville puis subi des revers les années suivantes, pour causes de blessures ou d'abandon, revient de nouveau à la compétition après une blessure. Elle dit encore souffrir de 20 % de paralysie du pied gauche[2]. Klüft est proche de l'élimination lorsqu'elle manque ses deux premiers essais lors du saut en longueur. Lors de son troisième essai, elle réalise 6,68 m, dépassant les 6,61 m de Barber, qui évolue devant son public et dont la longueur est un des points forts. Lors de ce concours, elle établit de nouveaux records personnels dans quatre des sept discipline[3]. Avec ses 7 001 points, elle devient la troisième athlète à dépasser la barre des 7 000 points, après Jackie Joyner-Kersee et Larissa Tourtchinskaïa, qui détient le record d'Europe, mais échoue à seulement 6 points de celui-ci, vieux de 14 ans.

Lors des Jeux olympiques d'été de 2004 à Athènes, Barber est absente, de nouveau blessée. Carolina écrase la compétition, devançant les deux autres médaillées, la Lituanienne Austra Skujyte et la Britannique Kelly Sotherton de 400 et 500 points[3],[4]. Elle participe ensuite au concours de la longueur. Elle se qualifie pour la finale où elle se place à la 11e place avec un saut de 6,63 m réalisé à son premier essai[5].

Le duel entre Barber et Klüft gagne encore en intensité au mondial 2005 où Klüft, suite à une blessure au pied survenue la veille de la compétition, entre difficilement dans son concours. Elle réalise notamment une grosse contre-performance en saut en hauteur avec un saut de seulement 1,82 m (alors qu'elle saute régulièrement à plus de 1,90 m). Cependant elle se reprend lors des épreuves suivantes en battant ses records personnels au lancer du poids (avec un jet à plus de 15 m). À l'issue de la première journée, Barber ne compte plus que deux points d'avance sur sa rivale suédoise, alors qu'elle comptait 153 points d'avance après deux épreuves[6]. Le lendemain, la Suédoise bat un nouveau record personnel au saut en longueur avec un bond à 6,87 m, réalisé lors de son premier essai. Ce saut, s'il avait été réalisé lors de l'épreuve du saut en longueur de ces mêmes championnats, lui aurait d'ailleurs permis de terminer deuxième à seulement 2 cm de la gagnante, l'américaine Tianna Madison, ce qui prouve la valeur de la performance. La décision finale entre Barber et Klüft s'effectue lors du 800 mètres, dernière épreuve. Barber, compte désormais 18 points de retard, soit un retard de 1 s 36. Barber décide de tenter sa chance en suivant la Britannique Kelly Sotherton. Dans le dernier virage, Klüft accélère, rattrape Barber et la dépasse, et établit, un temps de 2 min 8 s 89 qui constitue son record personnel sur la distance[7],[8],[9].

Elle gagne ensuite les championnats d'Europe de 2006, victoire facilitée par l'abandon après deux épreuves de d'Eunice Barber, qui mène alors de 36 points. La Française souffre de douleurs aux muscles ischio-jambiers de la cuisse gauche[10]. Avec 6 740 points La Suédoise devance la Néerlandaise Karin Ruckstuhl (6 423 points) et l'Allemande Lilli Schwarzkopf (6 420 points)[11]. Lors du concours de la longueur, elle termine parmi les huit finalistes, à la 6e place, avec un saut de 6,54 m.

En 2007, Elle ne participe qu'à un seul heptathlon avant les Championnats du monde 2007, lors du meeting de Götzis où elle remporte sa cinquième victoire[12]. Lors des mondiaux d'Helsinki, elle fait face à la concurrence de l'Ukrainienne Lyudmila Blonska, qui détient la meilleure performance de l'année. Klüft débute la compétition en égalant son record personnel sur 100 mètres haies, puis établit avec 1,95 m un nouveau record personnel en hauteur. Elle continue la compétition avec de bonnes performances dans les autres disciplines et remporte ainsi la médaille d'or avec un score de 7 032 points[13]. Cette performance constitue le nouveau record d'Europe. Seule désormais l'Américaine Jackie Joyner-Kersee la devance au bilan mondial[14]. Elle devient aussi la deuxième athlète à remporter un titre mondial pour la troisième fois de suite, après Astrid Kumbernuss[14].

Dans la saison hivernale 2008, elle doit déclarer forfait pour le mondial « Indoor » de Séville. Elle souffre d'une déchirure musculaire à la cuisse droite[15]. Puis, en mars 2008, elle annonce qu'elle renonce à participer à l'heptathlon des Jeux Olympiques de Pékin pour pouvoir se concentrer sur les épreuves du saut en longueur et du triple saut. Cette annonce peut paraître surprenante puisqu'une nouvelle médaille d'or lui était pourtant promise en heptathlon ce qui est loin d'être le cas en saut en longueur et surtout en triple saut qui est une discipline où elle n'a jamais concouru en compétition officielle. Mais elle explique ce choix par un manque de motivation dû à la lassitude de gagner en heptathlon et par le désir de nouveau challenge[16].

Elle quitte finalement les Jeux Olympiques de Pékin sans médaille : neuvième en longueur (avec un bond à 6,49 m) et éliminée dès les qualifications en triple saut (13,97 m).

Début juillet 2009, elle annonce qu'elle ne participera pas aux prochains championnats du monde de Berlin en raison d'une blessure aux tendons apparue lors d'une compétition disputée en Suède. Cette blessure, qui nécessite une opération, la tiendra éloignée des pistes durant six mois[17].

En 2010, Carolina Klüft ne parvient pas à réaliser les minimas pour se qualifier pour les championnats d'Europe d'athlétisme. Elle est finalement repêchée par le sélectionneur suédois mais échouera en finale à la onzième place.

En août 2012, suite à une blessure qui la priva des Jeux Olympiques de Londres et par un manque de motivation, elle mit fin à sa carrière.

Vie privée[modifier | modifier le code]

Elle est mariée depuis septembre 2007 à Patrick Klüft, anciennement Arne Patrik Kristiansson, un ancien perchiste qui a été médaillé de bronze aux mondiaux de Paris 2003.

Records[modifier | modifier le code]

Record d'Europe de l'heptathlon : 7 032 points (performance réalisée le 26 août 2007 à Osaka au Japon) :

Carolina Klüft à Osaka en 2007
Épreuves Résultats Points
100 m haies 13 s 15 1 102
Saut en hauteur 1,95 m 1 171
Lancer du poids 14,81 m 848
200 m 23 s 38 1 041
Saut en longueur 6,85 m 1 122
Lancer du javelot 47,98 m 821
800 m 2 min 12 s 56 927
Total 7 032

Elle détient, avec 6 542 points, le record du monde junior établi le 10 août 2002 lors des championnats d'Europe 2002 à Munich.

Palmarès[modifier | modifier le code]

Date Compétition Lieu Résultat Épreuve
2000 Championnats du monde junior Santiago du Chili 1re Heptathlon
2002 Championnats d'Europe en salle Vienne 3e Pentathlon
Championnats du monde junior Kingston 1re Heptathlon
Championnats d'Europe Munich 1re Heptathlon
2003 Championnats du monde en salle Birmingham 1re Pentathlon
Championnats d'Europe espoirs Bydgoszcz 1re Saut en longueur
Championnats du monde Paris 1re Heptathlon
2004 Championnats du monde en salle Budapest 3e Saut en longueur
Jeux olympiques Athènes 11e Saut en longueur
1re Heptathlon
2005 Championnats d'Europe en salle Madrid 1re Pentathlon
Championnats du monde Helsinki 1re Heptathlon
2006 Championnats d'Europe Göteborg 6e Saut en longueur
1re Heptathlon
2007 Championnats d'Europe en salle Birmingham 1re Pentathlon
Championnats du monde Osaka 1re Heptathlon
2008 Jeux olympiques Pékin 9e Saut en longueur
Qualif. Triple saut
2011 Championnats d'Europe par équipes Stockholm 2e Saut en longueur
Championnats du monde Daegu 5e Saut en longueur

Distinctions personnelles[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Carolina Kluft: The hair, the medals, the future », site abc.net.au (consulté le 20 avril 2009)
  2. Barber, la résurrection, le livre de l'année 2003, l'Équipe
  3. a et b (en) « Carolina Kluft », site sports.espn.go.com (consulté le 20 avril 2009)
  4. (en) « Athens 2004 - Heptathlon », sur www.iaaf.org (consulté le 21 septembre 2009)
  5. (en) « Athens 2004 - Long Jump », sur www.iaaf.org (consulté le 21 septembre 2009)
  6. Klüft à l'arraché, le livre de l'année 2005, l'Équipe
  7. (fr) « Athlé - Mondiaux - Heptathlon - Klüft piège Barber », site de l'Équipe (consulté le 20 avril 2009)
  8. (en) « Helsinki 2005 - Sensational duel », sur www.iaaf.org,‎ 5 août 2005 (consulté le 21 septembre 2009)
  9. (en) « Helsinki 2005 - Heptathlon - Women », sur www.iaaf.org,‎ 5 août 2005 (consulté le 21 septembre 2009)
  10. Barber KO d'entrée, le livre de l'année 2006, l'Équipe
  11. (fr) « Athlé - ChE - Heptathlon - Klüft est reine », site de l'Équipe (consulté le 20 avril 2009)
  12. (en) « 2007 IAAF Combined Events Challenge Review », site de l'IAAF (consulté le 20 avril 2009)
  13. (fr) « Mondiaux d'Osaka - La deuxième journée », site de l'Équipe (consulté le 20 avril 2009)
  14. a et b (en) « Kluft wins 3rd straight heptathlon title; trails only Joyner-Kersee on career points list », site usatoday.com (consulté le 20 avril 2009)
  15. (fr) « Klüft à l'arrêt », site eurosport.fr
  16. (fr) « Klüft decides «with all her heart» not to defend Olympic Heptathlon title in Beijing », site de l'IAAF (consulté le 20 avril 2009)
  17. « Kluft to miss World Championships », sur news.bbc.co.uk (consulté le 31 juillet 2009)
  18. (en) « European Athletics News - Carolina Klüft wins European Athlete of the Year 2006 », site de l'EEA (consulté le 20 avril 2009)

Annexe[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]


Précédé par Carolina Klüft Suivi par
Drapeau : Russie Yelena Isinbayeva
Trophée de l'athlète européenne de l'année
2003, 2006
Drapeau : Croatie Blanka Vlašić