Carme Riera Guilera

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Riera.

Carme Riera

Description de cette image, également commentée ci-après

Carme Riera en conférence lors du salon du livre de Paris 2013.

Nom de naissance Carme Riera Guilera
Naissance (67 ans)
Palma de Majorque, Espagne
Activité principale
Distinctions
Auteur
Langue d’écriture Catalan, castillan
Genres

Œuvres principales

  • Dins el darrer blau
  • Por el cielo y más allá
  • Cap al cel obert

Carme Riera Guilera, de nom de plume Carme Riera, née en 1948 à Palma de Majorque, est une écrivaine de langue catalane et castillane et professeur d'espagnol.

Elle a reçu de nombreux prix, dont le Prix national de Narration en 1995, la Creu de Sant Jordi en l'an 2000 et le Prix national de littérature de la Generalitat de Catalogne en 2001. En avril du 2012 elle a été élue membre de l'Académie royale espagnole[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Elle passe son enfance et l'adolescence dans sa ville natale et déménage à Barcelone en 1965 pour effectuer des études de philologie espagnole à l'Université autonome de Barcelone (UAB). Son œuvre littéraire, en catalan, a été traduite en allemand, anglais, espagnol, grec, français, italien, néerlandais, russe[2]. Son œuvre critique et ses essais sont écrits en espagnol.

Influences[modifier | modifier le code]

Les vastes conneissances littéraires, conséquence d'une attitude passionnée vers la littérature savante, forment un vaste cadre de références. Sappho, Pétrarque, Goethe et Virginia Woolf défilent à travers ses pages, mais aussi les auteurs de la littérature espagnole, comme Cervantes, Clarín, Laforet, Valle-Inclán, Gil de Biedma... Cependant, l'autrice a placé les racines de son récit dans les contes majorquins et le travail de deux écrivaines cruciaux dans la construction du récit catalane contemporaine: Víctor Català et Mercè Rodoreda

Prix littéraires[modifier | modifier le code]

En 1980 elle reçoit le Prix Prudenci Bertrana pour le roman Una primavera per a Domenico Guarini, en 1989 le Prix Ramon Llull pour le roman Joc de Miralls, en 1994 les prix Josep Pla, Lletra d'Or, Joan Crexells et le Prix national de littérature narrative pour Dins el darrer blau; en 2001 elle reçoit le Prix national de littérature de la Generalitat de Catalogne et le Prix de la Critique Serra d'Or pour Cap al cel obert; en 2003 le Prix Sant Jordi du roman pour La meitat de l'ànima. L'année 2005 l'Associació d'Escriptors en Llengua Catalana a reconnu l'ensemble de son œuvre.

Distinctions[modifier | modifier le code]

En 2000, elle reçoit la "Creu de Sant Jordi", distinction décernée par la "Generalitat de Catalogne" et en 2005 elle a reçu la Medaille d'Or du Conseil de Majorque

Œuvres traduites en français[modifier | modifier le code]

  • 2006 : "La moitié de l'âme" (Seuil)
  • 2006 : "La moitié de l'âme", éd. en gros caractères (Feryane)
  • 2008 : La moitié de l'âme (Points)

Œuvre littéraire en catalan[modifier | modifier le code]

  • 1975 : Te deix, amor, la mar com a penyora
  • 1977 : Jo pos per testimoni les gavines
  • 1980 : Gairebé un conte o la vida de Ramon Llull
  • 1980 : Una primavera per a Domenico Guarini
  • 1980 : Els cementiris de Barcelona
  • 1981 : Epitelis tendríssims
  • 1987 : Qüestió d'amor propi
  • 1988 : La molt exemplar història del gos màgic i de la seva cua
  • 1989 : Joc de miralls
  • 1991 : Contra l'amor en companyia i altres relats
  • 1994 : Dins el darrer blau
  • 1998 : Temps d'una espera
  • 2000 : Cap al cel obert
  • 2003 : Llengües mortes
  • 2003 : El gos màgic
  • 2003 : El meravellós viatge de Maria al país de les tulipes
  • 2003 : Antologia de poesia catalana femenina
  • 2004 : La meitat de l'ànima
  • 2006 : L'estiu de l'anglès
  • 2009 : Amb ulls americans
  • 2011 : Natura quasi morta

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]