Carlo Tentacule

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Carlo Tentacule
Personnage de fiction apparaissant dans
Bob l'éponge

Nom original Squidward Q. Tentacles
Naissance (36 ans)
Origine l'océan
Sexe Mâle
Espèce Calamar
Cheveux aucun
Yeux Rouges
Activité(s) Caissier du Crabe croustillant
Caractéristique(s) acariâtre
Adresse 124 Rue des Conques, Bikini Bottom, Océan Pacifique
Famille Mme Tentacules
Père Inconnu
Entourage Bob l'éponge, Patrick
Ennemi(s) Bob l'éponge , Plankton,Capitaine Krabs,Guillaume Calamarchic

Créé par Stephen Hillenburg
Voix Rodger Bumpass
(VF : Henri Courseaux et Michel Mella)
Série(s) Bob l'éponge
Première apparition Bienvenue à bord ! (1x1)

Carlo Tentacule (en anglais: Squidward Tentacles) ou Carlo le Calamar est un personnage du dessin animé Bob l'éponge.

Personnage[modifier | modifier le code]

Carlo est un voisin solitaire, acariâtre et grognon, qui aspire à la tranquillité et au calme. Quand il n'est pas caissier au Crabe Croustillant, il subit les frasques de ses voisins, Bob et Patrick.

Il a pour unique vêtement une chemise marron que Bob rêve secrètement de posséder. Il est féru d'art, mais n'est pas reconnu.

C'est l'un des rares personnages à être complexé par son absence de cheveux et à user de cynisme. À l'occasion d'un retour en arrière dans l'épisode Ce bon vieux Jim, on peut constater que Carlo semblait posséder une longue chevelure blonde dans le passé.

Pieuvre à l'état naturel

Carlo déteste son travail et supporte très mal Bob, son collègue et Monsieur Krabs, son patron. Mais en réalité, comme nous montre l'épisode La pièce porte-bonheur, s'il ne travaillait pas au Crabe Croustillant il serait pauvre et n'a aucun abri, ce qui l'oblige malgré lui à poursuivre son métier.

Carlo est rarement d'humeur joyeuse, sauf quand il est chez lui, au calme pour se consacrer à l'art et à la détente. Souvent déprimé, voire résigné face aux aléas de la vie, il n'apprécie pas beaucoup les gens, se montrant généralement peu avenant même quand il s'agit de la clientèle du Crabe Croustillant. Il fait parfois même preuve de désobligeance envers les clients (à certains, il dit « Bonne indigestion » au lieu de « Bon appétit » ; à d'autres, il sert volontairement un mauvais produit).

Son humour est particulier et souvent incompris. Il invente parfois quelques blagues inapropriées sur Zorro et son compagnon Bernardo. Bien que de tempérament artiste, créatif et scientifique, il n'a pas ou peu d'imagination, se montrant souvent très terre à terre.

Il a un ennemi juré, Guillaume Calamarchic. Ce calamar riche et vantard était son caramade de lycée qui, pour avoir réussi dans la vie, se plaît à le considérer comme son inférieur. Toutefois, Carlo lui clouera le bec avec splendeur et brio dans le très fameux épisode L'orchestre. On peut penser que Calmarchic est mort d'une crise cardiaque.

Carlo n'a aucun ami et ne parle pas au Capitaine Krabs comme à un patron.

Même si Bob l'Éponge est le personnage que Carlo déteste le plus au monde (après Plankton), il éprouve face à ce dernier une certaine admiration qui tourne à la jalousie. En général, des choses complètement stupides que réalise Bob rendent Carlo envieux : il tente à chaque fois d'imiter l'Éponge mais en vain. Dans Sculpture sur bulles, il ne sait pas faire de bulles et essaie de faire mieux que Bob. Dans Le Papier, il est extrêmement jaloux de ce que Bob peut faire avec un simple morceau de papier (il laissera même à Bob sa maison et son T-shirt en échange du fameux papier). Dans La Boite à tout faire, il est déconcerté de voir Bob et Patrick vivre des aventures extraordinaires alors qu'il ne sont que dans une boîte en carton (dépité, il craque et rentre finalement dans la boîte pour comprendre les deux autres). Dans L'Effet boule de neige, il déclare que jouer dans la neige n'est bon que pour les enfants immatures. Cependant, après avoir lancé un projectile de neige en plein sur la figure de Bob l'Éponge, il devient presque accro à ce jeu. Dans l'épisode Juste une bouchée, Carlo déclare qu'il n'a jamais mangé de pâté de crabe et qu'il n'en goûtera jamais un seul (Toutefois, dans l'épisode Problème de lacets, il en mange une quinzaine). Mais devant l'insistance de Bob, il finit par goûter un minuscule morceau et devient littéralement obsédé par l'idée d'en goûter un autre.

Bien qu'en général Carlo n'apprécie pas la compagnie de Bob, il arrive néanmoins qu'il éprouve de la compassion, voire de la sympathie pour lui. Pour preuve, il avoue à l'Éponge dans l'épisode Service de nuit que dans le fond, il l'aime bien.

Personnalité[modifier | modifier le code]

Carlo est quelqu'un de très désagréable qui n'est jamais content, qui sourit très peu et qui passe son temps à se plaindre. C'est un personnage très solitaire, il aime rester tranquillement chez lui, seul et sans être dérangé. Le moindre bruit dehors le déconcentre et l'empêche d'exercer ses activités comme il le souhaite, ce qui a tendance à l'énerver énormément, surtout si les bruits viennent de Bob l'Éponge et de Patrick. Il y a cependant quelques épisodes où l'on voit Carlo très préoccupé par l'état de Bob l'Éponge et où il fait tout pour être gentil avec lui (Poisson d'avril et Une tarte mortelle, par exemple).

Référence[modifier | modifier le code]

Un de ses tableaux récurrents est une parodie des Époux Arnolfini de Jan van Eyck.

Anecdote[modifier | modifier le code]

En français il est doublé jusqu'à la saison 7 par Henri Courseaux qui est également connu pour doubler Herbert Garrison, un personnage de la série South Park qui présente un cynisme similaire.

Liens externes[modifier | modifier le code]