Carlo Maria Pintacuda

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Carlo Maria Pintacuda

Description de l'image  Defaut.svg.
Date de naissance
Lieu de naissance Florence, Toscane , Royaume d'Italie
Date de décès (à 70 ans)
Lieu de décès Buenos Aires, Argentine
Nationalité Drapeau d'Italie Italien
Années d'activité 1925-1940
Qualité Pilote automobile
Équipe Scuderia Ferrari
Alfa Corse
Officine Meccaniche
Officine Alfieri Maserati
Automobiles Talbot

Carlo Maria Pintacuda, né en 18 septembre 1900 à Florence et mort le 8 mars 1971 à Buenos Aires, est un pilote automobile italien.

Biographie[modifier | modifier le code]

Carlo Maria Pintacuda naît le 18 septembre 1900 à Florence. Il débute par la compétition automobile en 1925 aux côtés des autres pilotes florentins de sa génération, Emilio Materassi, Gastone Brilli-Peri, Clemente Biondetti et Giulio Masetti.

Il s'impose dans quelques épreuves mineures en Italie mais, sans le sou, se retire de la compétition en 1928. Alfa Romeo lui fait confiance pour les Mille Miglia 1929 en lui donnant le volant d'une Alfa Romeo 6C 1750. Bornigia, concessionnaire Lancia à Rome avec qui il a couru les Mille Miglia 1929, lui vend une Lancia Astura avec laquelle il s'impose au Giro d'Italia 1934[1],[2].

Cette victoire le remet en selle et il est invité par la Scuderia Ferrari à tester l'Alfa Romeo P3. Avec des résultats convaincants, Enzo Ferrari prête à Pintacuda une de ses voitures pour les Mille Miglia 1935, qu'il remporte. Cette victoire lui permet d'intégrer l'écurie comme pilote officiel. Dès sa première saison chez Ferrari, il termine quatre fois troisième, à Bergame, Turin, Modène et Lucques.

En 1936, il enlève son premier podium de l'année en Tunisie (deuxième), remporte la victoire à São Paulo, puis à la Coppa Montenero (associé à Tazio Nuvolari) et obtient un nouveau podium à Lucques (deuxième)[1],[2].

Il remporte à nouveau les Mille Miglia, en 1937, ainsi que le Grand Prix de Rio de Janeiro, réédite la performance en 1938, assoit sa réputation de spécialiste des Mille Miglia et devient particulièrement célèbre en Amérique du Sud avec trois victoires en Grand Prix en trois ans. Son nom devient synonyme de vitesse et les « conducteurs fous », surnommés « Pintacudas ». Cette même année, il remporte également les 24 Heures de Spa[1],[2].

Après deux saisons 1939 et 1940 sans victoire, puis la Seconde Guerre mondiale, Pintacuda ne voit pas son contrat avec Ferrari renouvelé : il quitte alors l'Italie pour l'Argentine. Enrico Platé, qui a fait le même choix, lui propose de piloter une vieille Maserati.

Pintacuda décide rapidement d'arrêter sa carrière de pilote pour fonder un magasin d'antiquités nommé La Spiga à Buenos Aires, où il meurt en 1971[1],[2].

Résultats en Championnat d'Europe des pilotes[modifier | modifier le code]

Tableau synthétique des résultats de Carlo Maria Pintacuda en Championnat d'Europe des pilotes[1],[3],[4]
Saison Écurie Constructeur Châssis Moteur GP disputés Victoires Pole positions Meilleurs tours Points inscrits Classement
1936 Scuderia Ferrari Alfa Romeo 8C-35 Alfa Romeo L8 1 0 0 0 28 18e ex-æquo
1937 Scuderia Ferrari Alfa Romeo 8C-35 Alfa Romeo L8 1 0 0 0 36 20e ex-æquo
Résultats détaillés des saisons de Carlo Maria Pintacuda en Championnat d'Europe des pilotes[1],[3],[4]
Saison Écurie Constructeur Châssis Moteur Course Classement Points inscrits
1 2 3 4 5 6 7
1936 Drapeau : Italie Scuderia Ferrari Alfa Romeo 8C-35 Alfa Romeo
3,8 l L8
MON
Np
ALL
Np
SUI
Np
ITA
5e
18e ex-æquo 28
1937 Drapeau : Italie Scuderia Ferrari Alfa Romeo 8C-35 Alfa Romeo
3,8 l L8
BEL
Np
ALL
Np
MON
9e
SUI
Np
ITA
Np
20e ex-æquo 36
Légende
Légende (1931 / 1935-1939)
  •      Vainqueur : 1 point
  •      Deuxième : 2 points
  •      Troisième : 3 points
  •      Quatrième ou complété à plus de 75 % : 4 points
  •      Complété entre 50 et 75 % : 5 points
  •      Complété 25 et 50 % : 6 points
  •      Complété à moins de 25 % : 7 points
  •      N'a pas participé (np) : 8 points
  •      Disqualifié (dsq) : 8 points
  • En gras : pole position
  • En italique : meilleur tour en course
  • * : voiture partagée

Légende (1932)

  •      Vainqueur : 1 point
  •      Deuxième : 2 points
  •      Troisième : 3 points
  •      Quatrième : 4 points
  •      Cinquième : 5 points
  •      Autre partant : 6 points
  •      Disqualifié (dsq) : 6 points
  •      N'a pas participé (np) : 7 points
  • En gras : pole position
  • En italique : meilleur tour en course
  • * : voiture partagée

Notes et références[modifier | modifier le code]

(it) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en italien intitulé « Carlo Maria Pintacuda » (voir la liste des auteurs)

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d, e et f (en) « Carlo Maria Pintacuda », sur The Golden Era of Grand Prix Racing
  2. a, b, c et d (en) « Carlo Pintacuda », sur grandprixinsider
  3. a et b (en) Don Capps et Leif Snellman, « AIACR EUROPEAN CHAMPIONSHIP 1936 », sur The Golden Era of Grand Prix Racing
  4. a et b (en) Don Capps et Leif Snellman, « AIACR EUROPEAN CHAMPIONSHIP 1937 », sur The Golden Era of Grand Prix Racing
Précédé par Carlo Maria Pintacuda Suivi par
Titre sportif
Achille Varzi
Amedeo Bignami
Vainqueur des Mille Miglia
Avec Alessandro Della Stufa
1935
Antonio Brivio
Carlo Ongaro
Antonio Brivio
Carlo Ongaro
Vainqueur des Mille Miglia
Avec Paride Mambelli
1937
Clemente Biondetti
Aldo Stefani