Carlo Dossi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Carlo Dossi

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Portrait de Carlo Dossi par Tranquillo Cremona (1867)

Nom de naissance Carlo Alberto Pisani Dossi
Activités Écrivain, diplomate
Naissance 27 mars 1849
Zenevredo
Décès 19 novembre 1910 (à 61 ans)
Cardina
Langue d'écriture italien
Mouvement scapigliatura
Genres roman, essai

Le comte Carlo Alberto Pisani Dossi est un écrivain, homme politique et diplomate italien né à Zenevredo le 27 mars 1849 et mort à Cardina le 19 novembre 1910 (à 61 ans).

Biographie[modifier | modifier le code]

Œuvre[modifier | modifier le code]

Ses principaux ouvrages, qui échappent aux classifications littéraires conventionnelles, ont été écrits sur une période de temps relativement courte, entre 1868 et 1887.

Ses œuvres sont marquées par le goût de l’auteur pour le pastiche linguistique et par l’usage déformant des descriptions grotesques. Ses romans ont souvent une structure narrative non conventionnelle, avec des digressions fréquentes, des citations et des répétitions, à la manière des auteurs qu’il appréciait le plus, Jean-Paul et Laurence Sterne. Leur forme lexicale et syntaxique est complexe, avec sauts brusques du plus soutenu au populaire, des mots latins, des néologismes, des expressions et des termes argotiques, techniques et dialectaux[1].

Sa contrainte de la langue au-delà de son utilisation courante a conduit Gianfranco Contini à le définir comme l’initiateur de la « ligne lombarde », de l’expérimentalisme qui trouvera son plus haut représentant en Carlo Emilio Gadda. Il n’atteindra pas cependant la violence expressionniste de celui-ci. Il cherche plutôt à créer un langage personnel, loin de celui en vigueur, où des éléments d’origines différentes coexistent dans une forme harmonieuse tout à tour ironique ou nostalgique, sans contrastes stylistiques . Il représente parfaitement l’ambiguïté de la scapigliatura, divisée entre influence romantique et décadentisme[2].

Œuvres traduites en français[modifier | modifier le code]

  • Avant-hier, [« L'altrieri »], trad. de Chantal Moiroud, Paris, Éditions Hatier, coll. « Haute enfance », 1991, 122 p. (ISBN 2-218-03078-0)
  • La Désinence en A, [« La desinenza in A »], trad. de Chantal Moiroud, Toulouse, France, Éditions Ombres, 1991, 307 p. (ISBN 2-905964-43-X)
  • La Vie d’Alberto Pisani, [« Vita di Alberto Pisani »], trad. de Chantal Moiroud, Toulouse, France, Éditions Ombres, coll. « Petite bibliothèque Ombres », 1995, 222 p. (ISBN 2-84142-026-4)
  • Amours, suivi de Autodiagnostic quotidien, [« Amori »], trad. de Chantal Moiroud, Paris, Éditions Gallimard, coll. « L’Aarpenteur. Domaine italien », 1999, 139 p. (ISBN 2-07-073126-X)

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Pérette-Cécile Buffaria, Carlo Dossi et ses Note azzurre : raison pratique et innovation littéraire, Alessandria, 2006.

Héraldique[modifier | modifier le code]

Armes Titre Héraldique
Heraldic Crown of Spanish Count.svg
CoA.Pisani-Dossi.png
Carlo Alberto Pisani Dossi
Comte

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Sources[modifier | modifier le code]

  • Dante Isella, La lingua e lo stile di Dossi, Milano-Napoli, 1958
  • Antonio Carannante, Scrittori a Roma: Carlo Dossi (1849-1910), in Strenna dei Romanisti, 21 Aprile 2011, pp. 125–135.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Le Muse, De Agostini, Novara, 1965, Vol.IV, p. 253.
  2. Guido Baldi, Silvia Giusso, Mario Razetti, Giuseppe Zaccaria, Dal testo alla storia, dalla storia al testo. Vol. 3: Dal neoclassicismo al Verismo, Paravia, Milano, 2001, Tome 1, p. 766.