Carla Gravina

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Carla Gravina

Description de l'image  Carla Gravina.jpg.
Naissance 5 août 1941 (72 ans)
Gemona del Friuli
Italie
Nationalité Drapeau de l'Italie Italienne
Profession Actrice
Films notables L'Héritier
Salut l'artiste
L'Antéchrist
Toute une vie
La Terrasse

Carla Gravina, née le 5 août 1941 à Gemona del Friuli en Italie, est une actrice italienne de théâtre et de cinéma.

Biographie[modifier | modifier le code]

Entrée dans le cinéma à l'âge de quinze ans, en 1956, dans le film Guendalina, elle commence ainsi une longue carrière cinématographique qui l'amènera à devenir l'une des interprètes majeures du cinéma italien.

En 1959, elle a été assistante du présentateur Mario Riva dans le programme TV Il Musichiere (jeu de mot sur musicista (musicien), le verbe chiedere (demander) et bicchiere (verre), associée à Patrizia Della Rovere. À partir des années 1960, l'actrice commence à travailler au théâtre. En 1960, elle interprète le rôle de Juliette à Vérone dans le cadre du festival Shakespeare où elle rencontre Gian Maria Volontè, qui sera longtemps son compagnon et dont elle a une fille, Giovanna. Avec Volontè, Carla Gravina partage également un fort engagement politique. Après quelques années d'activité théâtrale, elle revient au cinéma en 1967, en interprétant I sette fratelli Cervi (les sept frères Cervi), qui lui permet d'ajouter à son engagement en tant qu'actrice celui de la politique, ainsi que dans les films suivants comme Alfredo, Alfredo de Pietro Germi, Il caso Pisciotta (le cas Pisciotta) d'Eriprando Visconti et Banditi a Milano (bandits à Milan) de Carlo Lizzani, auprès de Volontè. Outre le théâtre et le cinéma, Carla Gravina a aussi participé à nombre de mini-séries télévisées parmi lesquelles le très célèbre Il segno del comando (le signe du commandement) de 1971. Carla choquera le public italien en interprétant le rôle de la possédée Ippolita Oderisi dans le film L'Antéchrist d'Alberto De Martino en 1974.

Candidate pour le PCI dans le collège de Milan aux élections politiques du 4 juin 1979, elle succède, en qualité de première sur liste complémentaire, à Luigi Longo, après son décès, et siège à la Camera dei deputati du 23 octobre 1980 au 11 juillet 1983.

Avec le début des années 1990, Carla abandonne définitivement la télévision pour se consacrer exclusivement au théâtre où elle est dirigée par les plus grands metteurs en scène italiens parmi lesquels Giorgio Strehler, Luca Ronconi et Giancarlo Cobelli. Parmi ses interprétations les plus significatives, se détache celle de Mirandolina dans La Locandiera (l'aubergiste) de Carlo Goldoni.

Filmographie[modifier | modifier le code]

Cinéma
Télévision

Récompenses[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

(en) Carla Gravina sur l’Internet Movie Database


Sources[modifier | modifier le code]