Carl Peters

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Carl Peters
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Peters.

Carl Peters (27 septembre 1856 - 10 septembre 1918) est un explorateur allemand de l'Afrique.

Biographie[modifier | modifier le code]

Après des études à Göttingen, Tübingen et Berlin, il crée en 1884 la Société pour la colonisation allemande (Gesellschaft für Deutsche Kolonisation). À l'automne de la même année, il part pour l'Afrique orientale, et conclut de nombreux traités avec les chefs tribaux au nom de sa société. De retour en Allemagne au début de 1885, il crée la Société allemande d'Afrique de l'Est (Deutsch-Ostafrikanische Gesellschaft), qui obtient une charte impériale.

Il retourne en Afrique en 1888 pour secourir Emin Pasha à titre privé. Au début des années 1890, il signe un traité avec le roi d'Ouganda en faveur de l'Allemagne. Cependant, il doit fuir devant l'avancée de la Compagnie impériale britannique d'Afrique de l'Est (Imperial British East Africa Company), avant d'apprendre que selon les accords entre Allemagne et la Grande-Bretagne, l'Ouganda entre dans la sphère d'influence britannique et le traité qu'il a fait signer devient donc caduc. De retour en Allemagne, il est comblé d'honneur, fait paraître le récit de ses voyages, avant d'être nommé haut-commissaire pour le district du Kilimandjaro. Il est notamment chargé de participer aux opérations de délimitation des frontières anglo-allemandes dans la région.

Les accusations de mauvais traitements des populations locales s'accumulent, et en 1897, il est contraint de rentrer en Allemagne, où il travaille dans l'administration coloniale à Berlin. Il s'installe ensuite à Londres, où il crée une société pour le compte de laquelle il explore la région du Zambèze, découvrant des sites archéologiques et des mines d'or.

Sources[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]