Carl Lutz

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Lutz.
Mémorial Carl Lutz, Place de la Liberté (Budapest)

Carl Lutz (né le 30 mars 1895 à Walzenhausen en Suisse et décédé le 12 février 1975 à Berne) est un diplomate suisse et un Juste parmi les nations. Il a fourni les papiers qui permirent à 62 000 Juifs d'échapper aux nazis, la plus vaste opération de sauvetage de la Seconde Guerre mondiale.

Biographie[modifier | modifier le code]

Le mémorial à Carl Lutz, rue Dobutca à Budapest

Carl Lutz fut le vice-consul suisse à Budapest en Hongrie de 1942 à la fin de la Seconde Guerre mondiale.

Avec d'autres diplomates de pays neutres comme Raoul Wallenberg à l'ambassade de Suède, Angelo Rotta, le nonce apostolique, Ángel Sanz Briz, le représentant de l'Espagne, et plus tard Giorgio Perlasca, un homme d'affaires italien travaillant à l'ambassade espagnole, et Friedrich Born, le délégué suisse du Comité international de la Croix-Rouge, Carl Lutz travailla sans relâche pendant des mois pour aider des innocents à échapper à leur mort programmée, notamment en instaurant un système de 72 bâtiments protégés par l'extraterritorialité suisse.

Mais, comme pour Paul Grüninger, son action ne fut pas reconnue avant 1958, lorsqu'il fut « réhabilité » en Suisse, après avoir été accusé d'avoir abusé de ses fonctions. En 1963, une rue reçut le nom de Lutz à Haïfa en Israël, et depuis 1991 un mémorial à l'entrée de l'ancien ghetto de Budapest évoque son souvenir. En 1965, Carl Lutz a reçu le titre de Juste parmi les nations du Mémorial de Yad Vashem.

Lien externe[modifier | modifier le code]