Carl Leberecht Immermann

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Carl Leberecht Immermann

alt=Description de l'image Carl Leberecht Immermann.gif.
Naissance 24 avril 1796
Magdebourg
Décès 25 août 1840 (à 44 ans)
Dusseldorf
Nationalité Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Profession

Compléments

combattit à Waterloo en 1815

Carl (Karl) Leberecht Immermann (né le 24 avril 1796 à Magdebourg, mort le 25 août 1840 à Dusseldorf), est un poète, romancier et magistrat allemand.

Biographie[modifier | modifier le code]

Fils d'un officiel du gouvernement, étudiant en droit, il se porta volontaire dans l'armée levée en Allemagne contre Napoléon Bonaparte en 1813 à l'appel du 17 mars de Frédéric-Guillaume III de Prusse, mais, malade, il ne put prendre part à l'expédition. En 1815, il fit la campagne de France, combattit à Ligny et Waterloo, et marcha sur Paris.

Revenu à Halle, il y poursuit ses études, puis s'occupe de diverses charges dans la magistrature, d'abord assesseur, ensuite référendaire à Magdebourg et enfin auditeur de division ('Divisions-Auditeur') à Münster (Westphalie).

Il fit connaissance et se maria avec Elisa de Lützow (femme d'un célèbre officier prussien, Ludwig Adolf Wilhelm von Lützow).

Il est nommé juge criminel à Magdebourg, puis en 1826, conseiller à la cour de première instance à Dusseldorf.

Il dirigea à cette époque, sans grand succès, le Théâtre de Dusseldorf.

Lorsqu'il mourut, il écrivait ses mémoires, sous le titre de Memorabilien et cherchait à reconstituer, dans un poème, la légende de Tristan et Iseult.

Ses œuvres[modifier | modifier le code]

  • 1821 - Les Princes de Syracuse
  • 1822 - La Vallée de Roncevaux
  • 1822 - Edwin
  • 1822 - Pétrarque
  • 1824 - L'Œil de l'Amour
  • 1826 - Cardenio et Celinde
  • 1826 - La Tragédie dans le Tirol ou Andreas Hofer
  • 1828 - L'Empereur Frédéric II
  • 1832 - Alexis
  • 1836 - Les Épigones
  • 1838-1839 - Münchhausen : une histoire en arabesque : il y oppose la simplicité naturelle des paysans à l'hypocrisie des classes élevées par l'éducation moderne
  • 1840 - Tristan et Iseult - Non fini

Sources[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]