Carl Friedrich Philipp von Martius

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Martius.
Carl Friedrich Philipp von Martius

Carl Friedrich Philipp von Martius est un botaniste et un explorateur allemand, né le 17 avril 1794 à Erlangen et mort le 13 décembre 1868 à Munich.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il obtient un titre de docteur en médecine à l'université d'Erlangen en 1814. Sa thèse est le catalogue critique des plantes du jardin botanique de l'université. Après cela, il se consacre entièrement à la botanique.

Vue des environs de Rio de Janeiro par Thomas Ender, membre de l'expédition

En 1817, il est membre de l'expédition scientifique autrichienne au Brésil avec Johann Baptist von Spix et plusieurs autres savants. Ils explorent le bassin de l'Amazone durant près de trois ans. À son retour en Europe en 1821, il devient le conservateur du jardin botanique de Munich et en 1826, professeur de botanique. Il conserve ces deux postes jusqu'en 1864.

Il se consacre principalement à la flore au Brésil. Il publie notamment Nova Genera et Species Plantarum Brasiliensium (1823-1832, 3 volumes) et Icones selectae Plantarum Cryptogamicarum Brashiensium (1827). Il fait également paraître le récit de son voyage en trois volumes de 1823 à 1831, accompagnés d'un volume de planches.

Son ouvrage le plus célèbre est sans doute Historia Palmarum (1823-1850) en 3 grands volumes, dans lequel il décrit les palmiers qu'il a découverts au Brésil. En 1840, en collaboration avec d'autres botanistes européens, il commence sa Flora Brasiliensis[1], qui est en réalité un ensemble de monographies sur des ordres variés. Cette publication est continuée après la mort de Martius par August Wilhelm Eichler (1839-1887) jusqu'en 1887, puis par Ignaz Urban (1848-1931).

Après la mort de Spix en 1826, il publie des travaux sur les collections de zoologie constituées par ce dernier.

Il fait paraître ses observations en 1842 sur l'épidémie de mildiou qui frappe la culture de la pomme de terre en Europe.

Il publie également quelques articles sur les Amérindiens du Brésil et particulièrement les Tupi.

Cependant, sa production n'est pas restreinte à la botanique, et, selon Erwin Theodor Rosenthal (1926-), il est impossible de ne pas consulter ses œuvres lorsqu'il est question de la méthodologie historiographique au XIXe siècle, ou même d'ethnographie, de folklore brésilien et d'étude des langues indigènes. En effet, Von Martius a rédigé une monographie Comment doit s'écrire l'histoire du Brésil, en 1845.

En fait, la préoccupation de définir une histoire qui mette en forme un passé national voit le jour avec la naissance du Brésil indépendant. L'Institut historique et géographique du Brésil (Instituto Histórico e Geográfico Brasileiro) est créé en 1838. La question de l'histoire nationale est alors reconnue comme cruciale par l'élite dirigeante, pour asseoir les bases de l'État impérial. Le secrétaire de l'institut, Januàrio da Cunha Barbosa (1780-1846), propose en 1845 un concours, dans lequel il est demandé quel serait le meilleur système pour écrire l'Histoire du Brésil. Le gagnant du concours est Von Martius, qui propose une histoire du Brésil qui soit en même temps "philosophique" et "pragmatique", axée autour de la formation du peuple brésilien, formation qui se devrait d'inclure le "mélange des races". La monographie de Von Martius Comment doit s'écrire l'histoire du Brésil (Como se deve escrever a história do Brasil) s'inscrit dans l'idée que l'Histoire doit prendre en compte un passé national, commun à tous les "brésiliens", qui surgit avec l'apparition politique d'un Brésil indépendant.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Carl Friedrich Philipp von Martius, Le Livre des Palmiers, Taschen, 2010, 442 p.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Flora Brasiliensis

Liens externes[modifier | modifier le code]


Mart. est l’abréviation botanique officielle de Carl Friedrich Philipp von Martius.
Consulter la liste des abréviations d'auteur ou la liste des plantes assignées à cet auteur par l'IPNI