Carl Boese

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Carl Boese, né le 26 août 1887 à Berlin (Allemagne), où il est mort le 6 juillet 1958, est un réalisateur, scénariste et producteur allemand.

Biographie[modifier | modifier le code]

Après des études de philosophie et d'histoire de l'art, Carl Boese est d'abord journaliste, puis auteur et metteur en scène au théâtre de Leipzig. Il revient de la Grande guerre avec un bras paralysé et devient successivement critique de cinéma, scénariste et producteur de films commerciaux.

En 1920, il collabore avec Paul Wegener à la réalisation de la version la plus réussie du Golem, qui est aussi l'une des œuvres majeures du cinéma expressionniste allemand. Il rompt ensuite avec Wegener et retourne, à la fois comme coréalisateur et producteur, au genre plus mineur de la comédie légère.

Au cours des années 1920, il signe toutefois l'un des films du Kammerspiel, Le Dernier Fiacre de Berlin (Die Letzte Droschke von Berlin) (1926), et un film relevant du « cinéma de rue » (Strassefilm), Les Enfants de la rue (Kinder der Straße) (1929).

A l'avènement du parlant, il multiplie la réalisation et la production de films légers, jusqu'à plusieurs par an, appartenant au genre de la comédie militaire, ce qui lui vaut les sarcasmes de la presse de gauche.

Voyant d'un bon œil l'arrivée au pouvoir de Hitler en 1933, il travaille sous le Troisième Reich pour une industrie cinématographique désormais contrôlée par les nazis tout en restant fidèle au genre léger qu'il affectionne. Il continuera son travail après la Guerre dans la même veine.

Boese a été marié trois fois, avec les actrices Grete Hollmann (1920), Margot Hollaender (1932) et Elena Luber (1938).

Filmographie[modifier | modifier le code]

Réalisateur


Scénariste


Producteur

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]