Carl Bildt

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Carl Bildt
Image illustrative de l'article Carl Bildt
Fonctions
Ministre des Affaires étrangères
En fonction depuis le 6 octobre 2006
Monarque Carl XVI Gustaf
Premier ministre Fredrik Reinfeldt
Prédécesseur Jan Eliasson
Haut Représentant international en Bosnie-Herzégovine
14 décembre 199518 juin 1997
Successeur Carlos Westendorp
39e ministre d'État suédois
4 octobre 19917 octobre 1994
Monarque Carl XVI Gustaf
Prédécesseur Ingvar Carlsson
Successeur Ingvar Carlsson
Biographie
Nom de naissance Nils Daniel Carl Bildt
Date de naissance 15 juillet 1949 (65 ans)
Lieu de naissance Halmstad (Suède)
Nationalité Suédoise
Parti politique Parti du rassemblement modéré
Conjoint Anna Maria Corazza
Religion Agnosticisme / Irreligionisme
Résidence Stockholm

Signature

Carl Bildt
Ministres d'État suédois

Nils Daniel Carl Bildt, né le 15 juillet 1949 à Halmstad dans la province de Halland, est un homme politique suédois. Chef du parti conservateur (Moderaterna, les modérés) de 1986 à 1999. ministre d'État suédois de 1991 à 1994, puis ministre des Affaires étrangères depuis le 6 octobre 2006 dans le gouvernement de Fredrik Reinfeldt.

Biographie[modifier | modifier le code]

Ayant perdu les élections de 1994, Carl Bildt se tourna vers la scène internationale. En 1995, il fut nommé envoyé spécial de l'Union européenne en Bosnie-Herzégovine et de 1995 à 1997 fut Haut Représentant international en Bosnie-Herzégovine. De 1999 à 2001, il fut l'envoyé spécial du secrétaire général de l'ONU dans les Balkans.

Membre de la Commission Trilatérale depuis 1998. Actuellement président de Kreab Group (en), Nordic Venture Network et de Teleoptimering AB. En Suède, il est directeur non-exécutif de Vostok Nafta, Lundin Petroleum, HiQ et de Öhmans. Aux États-Unis, il est administrateur de la RAND Corporation, directeur non-exécutif de Legg Mason et membre de l'International Advisory Board du CFR depuis 2003 et de The Project on Transitional Democracies. Dans le champ de la politique public international, il est membre du Centre for European Reform, du conseil international de l'Institut international d'études stratégiques (IISS) basé à Londres, administrateur de l'European Policy Institute, de l'Institut Aspen-Italie, de Les Amis de l'Europe et de la New Eurasia Foundation, membre du comité éditorial du magazine russe Global Affairs, membre du conseil de surveillance de la Fondation Carnegie pour la paix internationale-Moscow Center. Il fut invité à la conférence annuelle du Groupe Bilderberg en 1996, 1997, 1999, 2000, 2006 et 2008.

Il est commandeur de la Légion d'honneur.

Le 6 avril 2012, il est pris à partie par la journaliste Florence Hartmann qui lui reproche sa présence au 20e anniversaire du début du siège de Sarajevo[1].

Idées politiques[modifier | modifier le code]

Il s'est prononcé pour l'entrée de la Turquie dans l'Union européenne[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :