Carl Baermann

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Carl Baermann

alt=Description de l'image defaut.svg.
Naissance 24 octobre 1810
Munich, Drapeau du Royaume de Bavière Royaume de Bavière
Décès 23 mai 1885 (à 74 ans)
Munich, Drapeau du Royaume de Bavière Royaume de Bavière
Activité principale Compositeur, clarinettiste
Ascendants Heinrich Baermann
Descendants Carl Baermann

Carl Baermann (né le 24 octobre 1810 à Munich où il est mort le 23 mai 1885) est un clarinettiste et compositeur allemand. Il est le père du pianiste Carl Baermann (1839–1913).

Biographie[modifier | modifier le code]

Fils du clarinettiste virtuose Heinrich Baermann et de Helene Harlas, Carl apprend la clarinette et le cor de basset avec son père. Dès l'âge de 14 ans, il joue avec l'orchestre de la cour à Munich et en devient la deuxième clarinette en 1832. Quand son père se retire en 1834, il devient clarinette solo de l'orchestre jusqu'à sa propre retraite en 1880[1].

Il voyage avec son père en Europe en 1827, 1832 et 1838. En 1833, ils créent les Konzert Stücke opus 113 et 114 de Felix Mendelssohn et reçoivent l'acclamation du public.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Le système Baermann-Ottensteiner[modifier | modifier le code]

Baermann a développé le système de clef pour clarinette qui porte son nom, le système Baermann-Ottensteiner basé sur le système Müller. Ce système de clef est très en vogue durant la seconde moitié du XIXe siècle, en partie à cause d'une méthode d'apprentissage de la clarinette écrite entre 1864 et 1875, le Vollständige Clarinett-Schule[2].

Compositions[modifier | modifier le code]

Le catalogue des œuvres de Carl Baerman comporte 88 numéros d'opus.

Carl Baermann (fils)[modifier | modifier le code]

Carl Baermann a un fils nommé aussi Carl Baermann né le 9 juillet 1839 à Munich et mort le 17 janvier 1913 à Newton (Massachusetts). C'est un pianiste qui a étudié auprès de Franz Lachner et Peter Cornelius à Munich et devient plus tard l'élève et l'ami de Franz Liszt. Il déménage à Boston en 1881 où il devient un pianiste à succès et le professeur notamment de Amy Beach, Lee Pattison (en), Frederick Converse (en) et George Copeland[3],[4]. Il compose de nombreuses œuvres pour piano seul et pour piano avec orchestre[5] ainsi qu'un ensemble d'études l'opus no 4.

Source de traduction[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Mühlfeld's Clarinet », sur Stephen Fox (consulté le 19 novembre 2010)
  2. « Baermann-Ottensteiner system », sur Musica Viva (consulté le 19 novembre 2010)
  3. (en) Lee Pattison/Carl Baermann Collection, New England Conservatory.
  4. (en) ehMiAAAAIBAJ&sjid=pHQFAAAAIBAJ&pg=6171,2745768 George Copeland Is Impressive In Stonington Theatre Piano Recital'', The Day, 17 juillet 1954.
  5. (en) Pamela Weston. "Carl Baermann (iii)" dans le Grove Music Online (inscription nécessaire)

Liens externes[modifier | modifier le code]