Carl Aarsleff

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Carl Aarsleff

Description de cette image, également commentée ci-après

Photo de Carl Aarsleff prise par N.E. Sinding, 1874

Naissance 14 août 1852
Nyborg (Danemark)
Décès 4 janvier 1918 (à 65 ans)
Copenhague (Danemark)
Nationalité Drapeau du Danemark
Activités sculpture
Formation Académie royale des beaux-arts du Danemark
Influencé par Jens Adolf Jerichau

Carl Vilhelm Oluf Peter Aarsleff, né le 14 août 1852 à Nyborg et mort le 4 janvier 1918 à Copenhague, est un sculpteur danois. Il fut professeur à l'Académie royale des beaux-arts du Danemark à partir de 1901 et directeur de cette institution de 1914 à 1917.

Biographie[modifier | modifier le code]

Aarsleff est né le 14 août 1852 à Nyborg, dans l'île de Fionie[1]. Il reçoit une formation de sculpteur sur bois de son père avant de partir à Copenhague, où il a étudié à l'Académie royale des beaux-arts du Danemark de 1872 à 1876 tout en travaillant aux studios de Theobald Stein (en), de Vilhelm Bissen (en) et de Jens Adolph Jerichau[2]. En 1876, il gagne la Petite Médaille d'or de l'Académie, et en 1880, la Grande Médaille d'or. En 1881, il obtient une bourse de voyage pour poursuivre ses études et visite ainsi Paris, l'Italie et la Grèce[1].

La production d'Aarsleff est relativement lente à décoller[1]. Il est mieux connu pour plusieurs statues et statuettes de jeunes adultes sculptées dans un style influencé par Bertel Thorvaldsen et notamment par Jerichau. Il fait aussi des ouvrages décoratifs pour plusieurs grands travaux d'architecture, dont la glyptothèque Ny Carlsberg. De 1900 à 1912, il participe à la restauration du sarcophage de Marguerite Ire de Danemark dans la cathédrale de Roskilde[2].

Legs[modifier | modifier le code]

À sa mort en 1918, 77 de ses œuvres originales sont données au musée de Nyborg[3]. Elles sont maintenant exposées dans une annexe de la maison de Mads Lerche, maison à pans de bois de 1601 qui sert de musée d'histoire de la culture[4].

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c (da) « Aarsleff, Carl », sur Weilbachs Kunstnerleksikon (consulté le 1er août 2010).
  2. a et b (da) « Carl Aarsleff », sur Gyldendal (consulté le 1er août 2010).
  3. (da) « Carl Aarsleff », sur gravsted.dk (consulté le 1er août 2010).
  4. (da) « Carl Aarsleff », sur Kunstportal Fyn (consulté le 1er août 2010).

Lien externe[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :