Carbosulfan

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Carbosulfan
Carbosulfan
Identification
No CAS 55285-14-8
No EINECS 259-565-9
SMILES
InChI
Propriétés chimiques
Formule brute C20H32N2O3S  [Isomères]
Masse molaire[1] 380,545 ± 0,025 g/mol
C 63,12 %, H 8,48 %, N 7,36 %, O 12,61 %, S 8,43 %,
Précautions
Directive 67/548/EEC
Toxique
T
Dangereux pour l’environnement
N



SGH[2]
SGH06 : ToxiqueSGH09 : Danger pour le milieu aquatique
Danger
H301, H317, H331, H410,
Unités du SI et CNTP, sauf indication contraire.

Le carbosulfan est une substance active de produit phytosanitaire (ou produit phytopharmaceutique, ou pesticide), qui présente un effet insecticide, et qui appartient à la famille chimique des carbamates. Du fait de sa toxicité, le carbosulfan est interdit en France depuis le 13 décembre 2008[3].


Réglementation[modifier | modifier le code]

Sur le plan de la réglementation des produits phytopharmaceutiques :

  • pour l’Union européenne : cette substance active est interdite par la décision 2007/415/CE à la suite de l'examen relatif à l'inscription à l’annexe I de la directive 91/414/CEE. Les autorisations en vigueur concernant les produits phytopharmaceutiques contenant du carbosulfan devront être retirées avant le 13 décembre 2007. À compter du 16 juin 2007, aucune autorisation ne peut être accordée ou reconduite pour les produits phytopharmaceutiques contenant cette substance. (décision du 13/06/2007, 2007/415/CE : JOUE L 156, 16 juin 2007).
  • pour la France : cette substance active n'est pas autorisée dans la composition de préparations bénéficiant d’une autorisation de mise sur le marché. Les dates limites d'écoulement des stocks sont fixées par l'avis au Journal Officiel du 4 septembre 2007 au 30 mai 2008 à la distribution, et au 13 décembre 2008 à l'utilisation.

Cependant, ce produit serait toujours vendu en France par Belchim[4].

Caractéristiques physico-chimiques[modifier | modifier le code]

Les caractéristiques physico-chimiques dont l'ordre de grandeur est indiqué ci-après, influencent les risques de transfert de cette substance active vers les eaux, et le risque de pollution des eaux :

  • Formule chimique (IUPAC): 2,3-dihydro-2,2-dimethylbenzofuran-7-yl (dibutylaminothio)methylcarbamate

Écotoxicologie[modifier | modifier le code]

Sur le plan de l’écotoxicologie, les concentrations létales 50 (CL50) dont l'ordre de grandeur est indiqué ci-après, sont observées :

Toxicité pour l’homme[modifier | modifier le code]

Sur le plan de la toxicité pour l’Homme, la dose journalière acceptable (DJA) est de l’ordre de : 0,01 mg·kg-1·j-1.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]