Carafe filtrante

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Une carafe filtrante est une carafe équipée d'un filtre à eau potable.

Carafe filtrante

Historique[modifier | modifier le code]

En 2008, 1.5 million de carafes filtrantes ont été vendues en France, et 15 % des ménages français en étaient équipés.

Concept marketing[modifier | modifier le code]

Les carafes filtrantes ont connu un développement dans les années 2005 à 2010, les fabricants mettant en avant des concepts suivants:

Par rapport à l'eau du robinet.

Par rapport à l'eau en bouteille.

  • facilité de vie (plus besoin de transporter des packs de bouteilles d'eau)
  • coût équivalent ou inférieur.
  • avantage écologique (plastique et transport)
  • santé (plastiques des bouteilles)

Fonctionnement[modifier | modifier le code]

Les cartouches de filtration des carafes filtrantes contiennent

Le charbon actif piège le chlore, les bactéries, les molécules organiques et les pesticides.

Les résines anioniques éliminent les anions (nitrates, sulfates, et phosphates)

Les résines cationiques éliminent les cations (calcium, magnésium, fer et métaux lourds)

Les carafes sont généralement en makrolon, un polymère incassable, mais peuvent être aussi en verre. Les cartouches filtrantes sont généralement en polypropylène recyclable.

Utilisation[modifier | modifier le code]

  • Les filtres doivent être remplacés tous les mois, ou plus selon certains modèles.
  • L'eau filtrée doit être bue dans les 24 heures ou conservé 48 h au réfrigérateur, et ce pour des raisons bactériologiques.
  • Le filtre ne doit pas rester sec plus de trois jours.

Efficacité[modifier | modifier le code]

  • Chlore : une eau enrichie à 0,1 mg/l de chlore est ramenée en dessous de 0,03 mg/l. À noter qu'une simple aération de l'eau chlorée en carafe aurait un effet similaire.
  • Plomb : une eau à 50 µg/l de Pb est ramenée à 20 µg/l, à noter qu'à partir de 2013, la teneur en plomb dans l'eau distribuée devra être inférieure à 10 µg/l.
  • Nitrates : selon les marques de cartouches, une eau à 50 mg/l de nitrates peut être ramenée à 0,35 mg/l, mais la capacité de la résine anionique étant faible, celle-ci se sature rapidement pour des eaux polluées par les nitrates.
  • Certaines molécules organiques de faible poids moléculaire ne sont pas piégées par le charbon actif
  • Les ions argent d'imprégnation du charbon actif sont en partie relargués dans l'eau potable, celle-ci peut en contenir 20 µg/l. La norme de teneur en argent était de 10 µg/l pour l'eau potable jusqu'en 2001, mais un décret de 2001 sur les eaux destinées à la consommation humaine a supprimé cette limite après réévaluation des seuils de nocivité de l'argent.
  • Les bactéries s'accumulent dans le filtre, et peuvent être libérées en cas de mauvaise utilisation, ou de non-remplacement du filtre. Des mesures montrent qu'en cas de mauvaise utilisation, le taux de bactérie peut atteindre 200 000 germes/ml alors que la recommandation est de 100 germes/ml.

Règlementation[modifier | modifier le code]

Les carafes filtrantes ne sont pas actuellement couvertes par une règlementation française ou européenne.

La norme AFNOR Certification : NF 406 Révision no 0 mise en application le 02/07/2008, définit les procédures de test de carafes filtrantes, mais aucune valeur n'est imposée[1].

Références[modifier | modifier le code]