Carabidae

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La famille des carabidés (Carabidae) rassemble des coléoptères terrestres presque toujours prédateurs (au moins à l'état de larve ; presque toutes les larves étant carnivores[1]). Ces espèces peuvent être génériquement appelées Carabes [kaʀab ] même si ce nom vernaculaire utilisé seul s'applique plus particulièrement aux espèces du genre Carabus, dont le carabe doré ou jardinière appelée ainsi respectivement en raison de sa couleur ou de son utilité pour les jardiniers. Par exemple, on applique génériquement aussi le nom de carabes violons aux espèces du genre Mormolyce.

Ces insectes sont répartis dans plus de 1 800 genres qui comprennent près de 40 000 espèces, dont la classification est encore discutée, certaines bases de données taxinomiques reconnaissant l'existence de sous-familles, d'autres non.

Certains carabes ont les élytres fusionnés, ce qui les empêche de voler.

Espèces « utiles » et bioindicatrices[modifier | modifier le code]

Notamment parce qu'ils sont des « outils de contrôle biologique des ravageurs » (pucerons, limaces...)[2], leur diversité et naturalité sont considérées comme bioindicatrice de l'état de la biodiversité dans les champs et milieux ruraux. Leur inventaire ou le suivi de quelques espèces (ex Carabus auratus Amara aenea, Harpalus affinis et Calathus fuscipes en France) est l'un des moyens d'évaluation environnementale de la qualité « agroécologique » d'un milieu cultivé[2]. Les 4 espèces ci-dessus citées sont toujours plus présentes dans les milieux cultivés selon les principes de l'agriculture biologique, qu'en zones d'agriculture intensive[2].

Des travaux scientifiques récents ont aussi montré que les espèces de carabes phytophages peuvent aussi jouer un rôle dans le contrôle des adventices[3].

Nom vernaculaire[modifier | modifier le code]

Selon Pline l'Ancien, le terme de carabus serait issu du grec ancien (κάραβος, crabe). Carl von Linné a utilisé ce terme pour désigner l'ensemble des coléoptères et le nom scientifique en latin carabus est à l'origine du terme francophone[4].

Liste des sous-familles[modifier | modifier le code]

Il n'y a pas de consensus général sur la systématique des carabidés. Selon Carabidae of the World[5]:

Notes et références[modifier | modifier le code]

Références taxonomiques[modifier | modifier le code]

Autres références[modifier | modifier le code]

  1. Dajoz R. (1987) « Le régime alimentaire des coléoptères carabidae et son importance dans le fonctionnement des écosystèmes » . Cahier des naturalistes . Bulletin des naturalistes parisiens. 43
  2. a, b et c solagro (2012), [Les carabes, indicateurs de la biodiversité fonctionnelle d’une exploitation agricole], (présentation d'une étude un suivi biologique en juin 2012 sur 16 parcelles de 5 fermes situées dans des paysages et des systèmes de culture variées du Lot, du Gers et de l’Ariège) ;
  3. David A. Bohan, Aline Boursault, David R. Brooks et Sandrine Petit (2011), « National - scale regulation of the weed seedbank by carabid predators » . Journal of Applied Ecology , 48, 888 – 898
  4. Définitions lexicographiques et étymologiques de « carabe » du Trésor de la langue française informatisé, sur le site du Centre national de ressources textuelles et lexicales .
  5. « Carabidae Latreille, 1802 », Carabidae of the World,‎ 2012 (consulté le 20 Mars 2012)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]