Car Allowance Rebate System

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Cars.

Le Car Allowance Rebate System (CARS) est un programme fédéral américain destiné à inciter les citoyens américains à acquérir une automobile neuve, plus économe en essence, tout en se départissant de leur vieux véhicule[1]. En anglais américain, le programme est surnommé cash for clunkers (littéralement, « [argent] comptant pour tacots »), alors qu'en français, c'est plutôt « prime à la casse ».

Lorsque le programme a été lancé en juillet 2009, un montant de 1 milliard USD a été versé dans son fonds de « compensation »[2]. Au début d'août 2009, le Congrès des États-Unis a bonifié le programme en y ajoutant 2 milliards USD supplémentaires[2]. Le programme a vu son terme officiellement fixé le 24 août à 20h00 EST[3].

Histoire[modifier | modifier le code]

Le programme a officiellement démarré le 1er juillet 2009, mais le traitement des demandes a commencé le 24 juillet[4]. Le fonds initial de 1 milliard USD était épuisé au 30 juillet 2009, bien en avance sur la date prévue du 1er novembre 2009[5],[6]. Devant ce succès imprévu, le Congrès des États-Unis a voulu le prolonger en tentant de trouver 2 milliards USD additionnels[7]. Le 31 juillet, la Chambre des représentants des États-Unis a approuvé le prolongement du programme[5]. Le Sénat des États-Unis a approuvé la prolongation le 6 août 2009[8].

Vers la mi-août 2009, environ 457 000 tacots ont été échangés contre des automobiles neuves, ces échanges ayant coûté environ 1,9 milliard USD[2].

Le 20 août 2009, le Secrétaire au Transport des États-Unis Ray LaHood a annoncé que le programme se terminait officiellement le 24 août à 20h00 EST[3],[9]. Après cette annonce, plusieurs concessionnaires ont décidé de cesser de participer au programme dès le 22 août, à cause des délais et d'une certaine lourdeur bureaucratique[10].

Au total, près de 700 000 véhicules ont été achetés grâce à cette prime qui a coûté plus de 2,8 milliards de dollars[11].

Critiques[modifier | modifier le code]

Plusieurs modèles des marques Audi, BMW et Acura sont considérés comme des tacots par la loi, ce qui rend peu crédible la définition que fait cette loi du mot « tacot »[12].

Selon une journaliste du Washington Post, le programme est une « subvention déguisée pour l'industrie automobile[trad 1] », car la loi, ne s'appliquant pas aux automobiles usagées, incite les gens à s'endetter encore plus et n'oblige pas à ce que les véhicules achetés soient nettement moins gourmands en essence[13].

En pratique, le programme a permis le remplacement de voiture polluantes (en moyenne 14,89 l/100km) par des voitures moins polluantes (9,2 l/100km), soit une amélioration de 61 % par auto[14].

Références[modifier | modifier le code]

  1. AFP, « Aux États-Unis - La prime à la casse, grand succès public », Le Devoir,‎ 1er août 2009 (lire en ligne).
  2. a, b et c (en) Personnel de rédaction, « Bangers and cash », The Economist,‎ 24 août 2009 (lire en ligne).
  3. a et b (en) Nick Bunkley, « Government Will End Clunker Program Early », The New York Times,‎ 20 août 2009 (lire en ligne).
  4. (en) « CARS Back on the Road », U.S. Department of Transportation (consulté le 16 juillet 2009)
  5. a et b (en) Katharine Q. Seelye, « Dealers Race to Get Their Clunkers Crushed », The New York Times,‎ 31 juillet 2009 (lire en ligne).
  6. (en) James R. Healey, Chris Woodyard, Associated Press et Sharon Silke Carty, « Government suspends 'cash for clunkers' program », USA Today,‎ juillet 2009 (lire en ligne).
  7. (en) AP, « House Votes to Add $2 Billion To Cash-for-Clunkers Program », CNBC,‎ 31 juillet 2009 (lire en ligne).
  8. (en) AFP, « En bref - Le Sénat américain prolonge la « prime à la casse » », Le Devoir,‎ 8 août 2009 (lire en ligne).
  9. (en) Peter Valdes, « Cash for clunkers program to end Monday », Money.cnn.com,‎ août 2009 (lire en ligne).
  10. (en) Shaila Dewan, « Last-Minute ‘Clunker’ Car Traders May Be Too Late », The New York Times,‎ 21 août 2009 (lire en ligne)
  11. (en) Final tally for Cash for Clunkers: 700,000 sales, $2.877B, autoblog.com
  12. (en) Kendra Marr, « You Call That a Clunker? », The Washington Post,‎ 19 juillet 2009 (lire en ligne)
  13. (en) Michelle Singletary, « One Lemon Of a Law », The Washington Post,‎ 19 juillet 2009 (lire en ligne)
  14. (en) « Clunkers Nets Big Fuel Economy Boost », HybridCars.com,‎ 2009 (consulté en 8 août 2009)

Traductions de[modifier | modifier le code]

  1. (en) « this is welfare for the limping auto industry »

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]