Captal

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Captal (mot gascon issu du latin capitelis, chef ou seigneur) est un titre qui distinguait à l'époque de la guerre de Cent Ans l'un des cinq ou six seigneurs les plus importants d'Aquitaine. Il n'est resté en usage par la suite jusqu'en 1803 que pour les captaux de Buch, le Captal de Certes et le Captal de Trame.

Présentation[modifier | modifier le code]

On connaît surtout sous le premier de ces deux titres Jean de Grailly, principal général gascon d'Edouard III d'Angleterre, un temps aussi général au service de Charles le Mauvais, roi de Navarre. Il fut considéré par le chroniqueur Froissart comme l'idéal chevaleresque de son époque. La cavalerie « anglo-gasconne » Plantagenêt fut sous son commandement à la bataille de Poitiers, lorsqu'elle captura le roi de France. Il fut deux fois vaincu, la première fois en commandant une armée appartenant au roi de Navarre, par Bertrand Du Guesclin à la Bataille de Cocherel en Normandie en l'an 1364 ; la seconde en 1372, près du château de Soubise, où il fut surpris par des mercenaires gallois (sous le commandement du dernier héritier légitime du trône indépendant du Pays de Galles) au service du roi de France. Charles V tenta de l'attacher à son service lors de ses deux séjours au Temple, en lui offrant une situation avantageuse. Il mourut en 1377 à la prison du Temple à Paris.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

  • Cet article comprend des extraits du Dictionnaire Bouillet. Il est possible de supprimer cette indication, si le texte reflète le savoir actuel sur ce thème, si les sources sont citées, s'il satisfait aux exigences linguistiques actuelles et s'il ne contient pas de propos qui vont à l'encontre des règles de neutralité de Wikipédia.