Capitole de l'État de l'Alabama

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Le Capitole de l'État d'Alabama aujourd'hui.
Dôme intérieur du capitole de l'État d'Alabama.
Jefferson Davis prêtant serment comme Président des États confédérés d'Amérique le 18 février 1861 sur les marches du Capitole.

Le Capitole de l'État d'Alabama (Alabama State Capitol), aussi connu sous le nom Premier Capitole confédéré (First Confederate Capitol), est situé sur la Goat Hill à Montgomery dans l'État américain de l'Alabama. Il a été construit en 1851. Il abrita la Législature de l'Alabama jusqu'en 1985.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le premier Capitole fut construit à Montgomery en 1847 et fut détruit par un incendie en 1849. L'actuel Capitole d'État fut construit sur les fondations de l'ancien et fut achevé en 1851. Le bâtiment s'agrandit au cours du temps, une aile Est fut ajoutée à l'arrière en 1885, une aile Sud en 1906 et une aile nord équivalente en 1912. Accompagnant une rénovation complète du bâtiment, une extension moderne fut construite à l'arrière en 1992.

Le bâtiment abrita la législature de l'Alabama jusqu'en 1985, quand celle-ci déménagea pour la Chambre de l'État d'Alabama (Alabama State House), anciennement immeuble du département des routes de l'État (State Highway Department Building). Officiellement ce déménagement n'était que « temporaire », puisque la Constitution de l'Alabama exige que la Législature se réunisse au Capitole. En 1984, un amendement constitutionnel fut donc voté qui autorisa la Législature à siéger dans un autre bâtiment si le Capitole devait être rénové. Le rénovation débuta en 1985 et fut achevé en 1992 et depuis cette réouverture, le Gouverneur d'Alabama et plusieurs autres administrations d'État y ont emménagés mais la Législature resta dans la State House, et n'a aucun projet de retour dans le Capitole. Les parties ouvertes au public pour visite sont le hall d'entrée avec ses deux escaliers opposés en porte-a-faux, l'ancien bureau du gouverneur, l'ancienne salle de la Cour suprême de l'État et l'ancienne bibliothèque de la Cour suprême, la Rotonde, et l'ancienne chambre des représentants et l'ancienne chambre du Sénat. Si une convention se tient pour réformer la constitution actuelle de l'État, il est probable que cela l'ancienne chambre des représentants qui accueille les membres de cette convention.

Le bâtiment est aussi connu pour avoir servi de Capitole des États confédérés d'Amérique en 1861. Une marque en laiton en forme d'étoile à six pointes indique l'endroit précis (sur la plus haute marche, à droite de la porte, entre les colonnes du milieu) où Jefferson Davis se tenait le 18 février 1861, lorsqu'il a prêté serment comme premier (et unique) Président des États confédérés d'Amérique.

Le Capitole a été déclaré comme National Historic Landmark en 1960. Le bâtiment et les environs sont entretenus par l'Alabama Historical Commission. Un block à l'ouest se trouve un autre landmark l'Église baptiste de Dexter Avenue, où Martin Luther King organisa des actions pour le mouvement des droits civiques dans les années 1950 et 1960, en opposition à la politique du gouvernement d'Alabama.

En 1961, le Gouverneur George Wallace fit flotter le drapeau de bataille des Confédérés sur le Capitole pour célébrer le centenaire de la guerre de Sécession, et de nouveau en 1963 comme symbole de la défiance envers le gouvernement fédéral et sa politique de déségrégation[1]. Ce drapeau fut retiré en 1993 quand un juge d'Alabama jugea qu'une loi de l'État de 1895 n'autorisait que ne flotte sur le Capitole que le drapeau national ou le drapeau de l'État d'Alabama [1].

Architecture[modifier | modifier le code]

Le bâtiment est de style Greek Revival, dessiné par Barachias Holt. Des constructions supplémentaires furent ajoutées en 1885, 1906, 1911 et 1992. La rotonde est décorée avec par une peinture décrivant l'histoire de l'Alabama. Le Capitole se distingue aussi par grand escalier en spirale.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) James M. Dedman IV, « At Daggers Drawn : The Confederate Flag and the School Classroom - A Case Study of a Broken First Amendment Formula », Baylor Law Review, vol. 53,‎ Fall 2001, p. 877, 884

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]

32° 22′ 38.81″ N 86° 18′ 03.39″ O / 32.3774472, -86.3009417 ()