Capitalisme monopoliste d'État

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir CME.

Le capitalisme monopoliste d'État (CME) est un stade du développement du capitalisme analysé et expliqué de façon différente de celle de Lénine et son étude sur l'impérialisme[1], en développant autrement la théorie de Marx, par une théorie marxiste du capitalisme, élaborée par Paul Boccara, notamment dans Étude sur le capitalisme monopoliste d'État, sa crise et son issue[2].

Histoire[modifier | modifier le code]

Le CME correspond au stade établi après la Seconde Guerre mondiale, caractérisé par l'importance des secteurs publics de financement, de production et de consommation. Il se caractérise par des « dévalorisations structurelles du capital », c'est-à-dire des fonds ne réclamant pas la valorisation normale par le taux de profit, mais un taux réduit, nul, voire négatif avec des pertes, afin de soutenir l'accumulation dans la société et la rentabilité des capitaux monopolistes privés, à la suite de la sur-accumulation durable de la crise structurelle de l'entre-deux-guerres.

Il se caractérise par un contrôle de la vie économique par l'État et par quelques grandes multinationales, un afflux important de fonds publics vers celles-ci par l'intermédiaire entre autres de commandes publiques (en particulier d'armement), et une sous-profitabilité des entreprises publiques qui permet de détourner une part des profits vers les entreprises privées, compensant ainsi la « baisse tendancielle du taux de profit ou plus exactement la sur-accumulation (excès d'accumulation par rapport au profit possible freinant la croissance et développant le chômage. Il conduit, après un quart de siècle d'expansion, à une nouvelle sur-accumulation durable et une nouvelle crise systémique qui se manifeste dès la fin des années soixante dans le monde capitalisme, avec la crise du capitalisme monopoliste d'État (montée graduelle du chômage, de l'accumulation financière, des privatisations et du libéralisme mondialisé ».

Louis Althusser qualifiait le « capitalisme monopolistique d'État » de « point zéro de la théorie marxiste » (rapporté in Le Monde, édition du 25 juillet 2007).

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. L'Impérialisme, stade suprême du capitalisme
  2. Paul Boccara, Étude sur le capitalisme monopoliste d'État, sa crise et son issue, collection « Économie et société », éd. Sociales, Paris, 1974.

Article connexe[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Le capitalisme monopoliste d'État, traité marxiste d'économie politique, 1971, éditions sociales (ouvrage collectif)