Capitaine du peuple

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le capitaine du peuple est une figure politique de l'administration locale historique des cités italiennes ; il semble qu'il était plutôt en opposition aux familles nobles.

Vers 1250, pour se libérer de l'emprise de Frédéric II, les Florentins créèrent leur propre ordonnancement politique et c'est ainsi qu'apparut le gouvernement du Popolo Vecchio (ancien peuple), ou Primo Popolo (premier peuple) dont le capitaine du peuple était une des principales figures, avec le conseil des anciens.

Le capitaine du peuple, normalement étranger, afin de ne pas subir d'ingérences de la part des puissants de la ville, exerçait son contrôle sur le podestat, en parallèle avec deux conseils autonomes composés de représentants des Arts et métiers ainsi que les gonfaloniers, chefs de compagnies militaires attachées aux diverses paroisses.

En pratique le capitaine du peuple servait de contrepoids aux familles nobles.

Diverses appellations[modifier | modifier le code]