Capacité crânienne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La capacité crânienne est une mesure du volume de l'intérieur de la boîte crânienne chez les vertébrés qui ont à la fois un crâne et un cerveau. L'unité de mesure la plus utilisée est le centimètre cube.

Certains auteurs considèrent le volume du crâne comme un indicateur de la taille du cerveau, laquelle est à son tour utilisée pour indiquer approximativement l'intelligence potentielle de l'organisme. Une plus grande capacité crânienne n'est pas bien sûr toujours l'indication d'un organisme plus intelligent, puisqu'une capacité plus grande est requise pour contrôler le corps lorsqu'il est plus grand. Par conséquent la capacité crânienne comme mètre étalon de l’intelligence a été remplacé par le rapport masse du cerveau sur masse du corps. Cette notion a elle même été remplacée par le quotient d'encéphalisation qui tient compte de du fait que le nombre de neurones nécessaire pour faire fonctionner un organe croît d'une manière plus importante qu'une stricte croissance proportionnelle liée à l'augmentation de la taille de l'organe.


Chez de nombreuses espèces, la capacité crânienne est un des éléments du dimorphisme sexuel. Par ailleurs, une capacité crânienne importante peut dans certains cas constituer une adaptation à la vie dans un environnement plus froid.

Exemples de capacités crâniennes d'espèces actuelles[modifier | modifier le code]

Exemples de capacités crâniennes d'espèces d’hominidés disparues[modifier | modifier le code]

Taxon Taille (cm³) Nombre de spécimens Âge (Millions d'années)
Australopithecus afarensis 438 4 3.6-2.9
Australopithecus africanus 452 7 3.0-2.4
Australopithecus boisei 521 1 2.3-1.4
Australopithecus robustus 530 1 1.9-1.4
Homo habilis 612 6 1.9-1.6
Homo rudolfensis 752 1 2.4-1.6
Homo ergaster 871 3 1.9-1.7
Homo neanderthalensis 1200 à 1700 ? 0.2-0.03

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • McHenry, Henry M. [2002]. « 23: Introduction to the fossil record of human ancestry », Walter C. Hartwig, The Primate Fossil Record (en anglais). Cambridge University Press, 402. 0521663156.