Cantus firmus

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Dans la musique médiévale et celle de la Renaissance, le cantus firmus est une mélodie préexistante (généralement religieuse ou profane) servant de base à une polyphonie.

Sur le plan pédagogique et théorique, dans le cadre de l'étude de l'écriture musicale, il s'agit d'une mélodie, le plus souvent assez brève et écrite en valeurs longues, destinée à servir de support aux exercices de contrepoint.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]