Cantons-de-l'Est (Québec)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Ne doit pas être confondu avec la région administrative de l'Estrie
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Cantons de l'Est.

Les Cantons-de-l'Est désignent une région touristique située au sud-ouest du Québec. Elle comprend la région administrative de l'Estrie et les MRC de Brome-Missisquoi et de La Haute-Yamaska. Historiquement, les anciens cantons d'Arthabaska, Brome, Compton, Drummond, Frontenac, Mégantic, Missisquoi, Shefford, Stanstead et Wolfe étaient inclus dans la limite territoriale.

Histoire[modifier | modifier le code]

(1792) Division du Buckinghamshire en Townships, naissance des Cantons de l'Est.

Le nom des « Cantons de l'Est » vient de l'adoption du système de tenure britannique, le canton, par les colons loyalistes venus s'établir dans cette région après l'indépendance des États-Unis. À l'époque, le Québec rural francophone utilise la tenure française, le système des rangs. Comme la plupart des Loyalistes s'établissent dans la partie de la colonie qui forme aujourd'hui une partie de l'Ontario (et par conséquent à l'ouest des francophones), on surnomme « Cantons de l'Est » la région.

Ce serait l'auteur Antoine Gérin-Lajoie qui, en 1858, aurait introduit le terme « Cantons de l'Est » en traduisant l'expression « Eastern Townships » utilisée par l'administration coloniale britannique. Cette expression est adoptée dans son roman Jean Rivard, le défricheur[1].

De 1967 à 1981, les Cantons-de-l'Est (et non plus Cantons de l'Est) sont reconnues comme une région administrative (région 05).

En 1981, après consultation, la Commission de toponymie du Québec renomme la région « Estrie ». Le nom est également adopté par la région touristique et l'organisme responsable. Le terme « Estrie » (mot-valise de « est », point cardinal, et « trie », une terre en jachère) est créé en 1946 par Maurice O'Bready qui travaille alors pour la Société historique des Cantons de l'Est (aujourd'hui connue sous le nom de Société d'histoire de Sherbrooke)[2],[3].

En 1987, lors de la réorganisation des régions administratives et municipalités régionales de comté, certains cantons apparaissent officiellement en dehors de la région administrative de l'Estrie :

  • Arthabaska, Drummond, et une partie des comtés de Wolfe et de Mégantic, sont maintenant situés dans la région Centre-du-Québec ;
  • l'autre partie du comté de Mégantic est située dans la région de Chaudière-Appalaches ;
  • les comtés de Shefford et de Missisquoi sont situés dans la région de la Montérégie.

À partir de 1996, les autorités régionales touristiques reprennent le nom et les limites de l'ancienne région des Cantons-de-l'Est dans leur publication. Cette décision ne change toutefois en rien le nom et les limites de la région administrative de l'Estrie.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Autoroute des Cantons-de-l'Est », sur Commission de toponymie du Québec
  2. « Estrie », sur Commission de toponymie du Québec
  3. « Cantons-de-l'Est ou Estrie? », sur Mouvement estrien pour le français

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]