Canton de Sarlat-la-Canéda

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Canton de Sarlat-la-Canéda
Situation du canton de Sarlat-la-Canéda dans l'arrondissement de Sarlat-la-Canéda en 2014.
Situation du canton de Sarlat-la-Canéda dans l'arrondissement de Sarlat-la-Canéda en 2014.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Aquitaine
Département Dordogne
Arrondissement Sarlat-la-Canéda
Chef-lieu Sarlat-la-Canéda
Conseiller général Jean-Fred Droin
2011-2015
Code canton 24 36
Démographie
Population 16 389 hab. (2011)
Densité 74 hab./km2
Géographie
Superficie 220,97 km2
Subdivisions
Communes 12

Le canton de Sarlat-la-Canéda est une division administrative française située dans le département de la Dordogne, en région Aquitaine.

Historique[modifier | modifier le code]

Le canton de Sarlat est l'un des cantons de la Dordogne créés en 1790, en même temps que les autres cantons français. Il a d'abord été rattaché au district de Sarlat avant de faire partie de l'arrondissement de Sarlat. En 1965, du fait de la fusion des communes de La Canéda et de Sarlat, canton et arrondissement changent de nom. Il devient le canton de Sarlat-la-Canéda, rattaché à l'arrondissement de Sarlat-la-Canéda[1].

Redécoupage cantonal de 2014-2015[modifier | modifier le code]

Par décret du 21 février 2014, le nombre de cantons du département est divisé par deux, avec mise en application aux prochaines élections départementales prévues en mars 2015. Le canton de Sarlat-la-Canéda est conservé et s'agrandit. Il passe de douze à treize communes[2]. Aux douze communes précédentes s'ajoute celle de Saint-Vincent-de-Cosse qui dépendait du canton de Saint-Cyprien. Son bureau centralisateur est à Sarlat-la-Canéda.

Géographie[modifier | modifier le code]

Ce canton est organisé autour de Sarlat-la-Canéda dans l'arrondissement de Sarlat-la-Canéda. Son altitude varie de 49 m (Vézac) à 327 m (Marcillac-Saint-Quentin) pour une altitude moyenne de 158 m.

Administration[modifier | modifier le code]

Liste des conseillers généraux successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1855 1860 M. Peyrounenc    
1872 1875 Philippe de Bosredon du Pont   Conseiller d'État
1875 1878 Ernest de Selves   Avocat, maire de Sarlat (1876-1878)
1878 1879 M. Landry   Maire de Sarlat (1872-1874 et 1878-1879)
1879 1887 M. Lafarge   Médecin
1887 1891
(décès)
Jean Léon Clerjounie Républicain Avocat, député (1889-1891)
Maire de Sarlat (1881-1889)
1891 1921 Pierre Sarrazin Gauche
radicale
Médecin, député (1896-1919)
Maire de Sarlat (1889-1924)
1921 1940 M. Ampoulange Rad. Procureur de la République à Toulouse
Maire de Saint-André-d'Allas
1945 1959 Jean Arlet SFIO Officier d'académie
Maire de Sarlat (1929-1941 et 1944-1945)
1959 1973 Jean Leclaire SFIO puis PS Médecin
Maire de Sarlat (1959-1971)
1973 1992 Louis Delmon PCF Professeur retraité
Maire de Sarlat-la-Canéda (1977-1989)
1992 1998 Jean-Jacques de Peretti RPR Chargé de mission
Ancien ministre (1995)
Maire de Sarlat-la-Canéda depuis 1989
Député (1993-1997)
1998 2004 Louis Delmon PCF Maire de Marquay (1989-2001),

puis conseiller municipal de Sarlat-la-Canéda

2004 en cours Jean-Fred Droin PS Secrétaire général du Musée national de la Préhistoire
Maire de Marquay (2001-2008)
Conseiller municipal de Sarlat-la-Canéda depuis 2008

[1]

Composition[modifier | modifier le code]

Le canton de Sarlat-la-Canéda groupe 12 communes et compte 16 389 habitants (population municipale) au 1er janvier 2011[3].

Communes Population Code
postal
Code
Insee
Beynac-et-Cazenac 542 24220 24040
Marcillac-Saint-Quentin 810 24200 24252
Marquay 577 24620 24255
Proissans 935 24200 24341
La Roque-Gageac 428 24250 24355
Saint-André-d'Allas 810 24200 24366
Sainte-Nathalène 585 24200 24471
Saint-Vincent-le-Paluel 266 24200 24512
Sarlat-la-Canéda 9 568 24200 24520
Tamniès 368 24620 24544
Vézac 622 24220 24577
Vitrac 878 24200 24587

Démographie[modifier | modifier le code]

           Évolution de la population  [modifier]
1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011
12 937 13 950 14 371 15 337 15 512 15 695 16 389
(Sources : Base Insee, Population sans doubles comptes à partir de 1962[4] puis population municipale à partir de 2006[5])
Histogramme de l'évolution démographique


Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]