Canton de Latour-de-France

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Canton de Latour-de-France
Situation du canton de Latour-de-France dans le département Pyrénées-Orientales
Situation du canton de Latour-de-France dans le département Pyrénées-Orientales
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Languedoc-Roussillon
Département Pyrénées-Orientales
Arrondissement Arrondissement de Perpignan
Chef-lieu Latour-de-France
Conseiller général Guy Ilary
2008-2015
Code canton 66 04
Démographie
Population 5 213 hab. (2011)
Densité 30 hab./km2
Géographie
Superficie 173,98 km2
Subdivisions
Communes 10

Le canton de Latour-de-France est une division administrative française, située dans le département des Pyrénées-Orientales et la région Languedoc-Roussillon.

Composition[modifier | modifier le code]

Le canton de Latour-de-France groupe 10 communes :

Liste des communes du canton
Nom Code
Insee
Intercommunalité Superficie
(km2)
Population
(dernière pop. légale)
Densité
(hab./km2)
Latour-de-France (chef-lieu) 66096 CC Agly Fenouillèdes 13,94 1 075 (2011) 77
Bélesta 66019 CC de Roussillon Conflent 20,52 223 (2011) 11
Caramany 66039 CC Agly Fenouillèdes 14,00 146 (2011) 10
Cassagnes 66042 CA Perpignan Méditerranée 15,16 256 (2011) 17
Estagel 66071 CA Perpignan Méditerranée 20,83 1 939 (2011) 93
Lansac 66092 CC Agly Fenouillèdes 5,20 104 (2011) 20
Montner 66118 CA Perpignan Méditerranée 10,98 317 (2011) 29
Planèzes 66143 CC Agly Fenouillèdes 6,16 103 (2011) 17
Rasiguères 66158 CC Agly Fenouillèdes 13,72 160 (2011) 12
Tautavel 66205 CA Perpignan Méditerranée 53,47 890 (2011) 17

Histoire[modifier | modifier le code]

Le canton de La Tour existe dès 1790. À partir de 1801, il est nommé canton de Latour ou canton de Latour-de-France[1].

Le canton d'Estagel est supprimé en 1801. Les communes d'Estagel, Montner et Tautavel sont intégrées au cantour de Latour[1].

Le 29 mars 1936, la commune de Montalba-le-Château passe du canton de Latour-de-France au canton de Vinça. Par la même occasion elle passe alors de l'arrondissement de Perpignan à l'arrondissement de Prades[1].

Conseillers généraux[modifier | modifier le code]

Liste des conseillers généraux
Période Identité Étiquette Qualité
1833 1842 Grégoire Gironne
1842 1843 Jacques Méric
1843 1848 Bruno Magloire de Lafabrègue
1848 1852 Clément Ducruc Maire d'Estagel (1825-1830)
1852 1864 Auguste Napoléon Lloubès Maire de Perpignan (1848-1852)
1864 1880 Justin Massot
1880 1881 Théophile Julia
1881 1886 Eugène Ramon
1886 1892 Joseph Triquera
1892 1899 Philippe Morat Maire d'Estagel (1896-1899)
1899 1904 Joseph Durand
1904 1928 Joseph Soubielle Cultivateur - Maire d'Estagel (1904-1935)
1928 1940 Hippolyte Marty Rad.
(Camille Pelletan)
Négociant en vins
Maire de Latour-de-France
1945 1951 Marcel Barrère PCF Agriculteur
1951 1964 Arthur Conte SFIO puis RGRIF Député (1951-1962 ; 1968-1973)
1964 1976 Émile Montagné SFIO puis PS Maire d'Estagel (1959-1976)
1976 2008 Antoine Sarda PCF Maire d'Estagel
(1976-2001)
2008 en cours Guy Ilary SE Maire de Tautavel
Les données manquantes sont à compléter.

Historique des élections[modifier | modifier le code]

Élection de 2008[modifier | modifier le code]

Les élections cantonales de 2008 ont eu lieu les dimanches 9 et 16 mars 2008.

2e tour de l'élection de 2008
Candidat Parti % Voix
Guy Ilary SE 52,20 % 1757
Raymond Manchon PCF 47,80 % 1609

Abstention : 15,41 % au premier tour ; 14,50 % au second tour.

Démographie[modifier | modifier le code]

           Évolution de la population  [modifier]
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011
5 980 5 846 5 089 4 987 4 771 4 843 5 074 5 213
(Sources : Base Insee, Population sans doubles comptes à partir de 1962[2] puis population municipale à partir de 2006[3])
Histogramme de l'évolution démographique


Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c Jean-Pierre Pélissier, Paroisses et communes de France : dictionnaire d'histoire administrative et démographique, vol. 66 : Pyrénées-Orientales, Paris, CNRS,‎ 1986, 378 p. (ISBN 2-222-03821-9)
  2. Structure de la population du canton de 1962 à 1999
  3. Fiches Insee - Populations légales du canton pour les années 2006, 2011


Voir aussi[modifier | modifier le code]